SOCIéTé  |    

Centrafrique: l’élection du président de Transition sur fond de tensions

Par Lucie Nkouka avec autres médias - 19/01/2014

Ce dimanche, au quartier Sango dans le 2è arrondissement de Bangui, où les chrétiens sont allés à l’église, deux musulmans ont été lynchés par des jeunes de cette localité

 

L’élection du président de la transition prévue lundi, se prépare sur fond de tensions intercommunautaires persistantes, a-t-on constaté à Bangui, la capitale. Ce dimanche, au quartier Sango dans le 2è arrondissement de Bangui, où les chrétiens sont allés à l’église, deux musulmans ont été lynchés par des jeunes de cette localité. Selon des témoignages concordants une des victimes a été copieusement lynchée à mort. Puis son corps a été brûlé juste à l’intersection des Avenues Dr Conjugo et Barthélémy Boganda, non loin de la Place des Nations Unies, dans le 2è arrondissement. Son compagnon a vu sa vie sauve en trouvant refuge dans l’Eglise Apostolique Sion où les chrétiens étaient en pleine adoration.

 


© autre médias
Image d'illustration
Selon des informations concordantes, le meurtre de ce musulman intervient un jour après l’assassinat d’un des jeunes du 2è arrondissement, un chauffeur de taxi habitant le quartier Sango. Un chauffeur de taxi rencontré raconte les faits «un musulman l’avait pris hier, samedi en course à direction de KM5, quartier résidentiel des musulmans, transformé depuis l’arrivée des Séléka en une forteresse. Là-bas, mon collègue a été tué» Profitant cette manifestation de protestation, des jeunes ont visité et vandalisé des maisons appartenant aux musulmans dans ce secteur. Les jeunes du quartier Sango et certains de Lakouanga ont barricadé pour quelques temps les deux Avenues Boganda et Dacko qui desservent cet arrondissement.

Le conseil national de transition (CNT) a publié une liste de deux femmes et six hommes retenus pour postuler à la succession du président par intérim démissionnaire, Michel Djotodja. Le remplaçant du Président démissionnaire aura la lourde charge pendant une période de 11 mois de restaurer d’urgence la sécurité; créer les conditions du retour des déplacés internes et des exilés politiques, relancer les activités socioéconomiques, à regagner la confiance des partenaires techniques et financiers et organiser les élections générales.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués