NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Rencontre: Hollande et Sassou-Nguesso parlent de la crise en Centrafrique

Par Xinhua - 19/01/2014

Le président de la République du Congo a été reçu en audience par le président français

 

Selon un communiqué officiel de l’Elysée, Denis Sassou-Nguesso est en visite à Paris. Le médiateur de la Communauté des Etats de l'Afrique centrale pour la crise centrafricaine n’a pas manqué d’être reçu par le président français. Les deux chefs d’Etats ont évoqué la crise en Centrafrique et se sont félicités de l'amélioration progressive de la situation sécuritaire dans ce pays, qui reste toutefois "volatile", selon le même communiqué. Le déclenchement de l'opération Sangaris et le renforcement de la Mission Internationale de Soutien à la Centrafrique (MISCA, sous commandement de l'Union africaine) ont permis une baisse sensible des violences contre les civils, selon le communiqué. Au plan politique, les deux présidents ont pris acte des démissions de Michel Djotodia et Nicolas Tiangaye et appelé à respecter l'esprit et la lettre des différents accords de transition.

 


© negronews.fr
janvier Hollande reçoit Sassou à Paris, le 17 janvier 2014
François Hollande a indiqué que la France faisait confiance aux Centrafricains et aux institutions africaines pour choisir une nouvelle équipe de transition. Il a enfin rappelé le souhait de la communauté internationale que cette nouvelle équipe puisse œuvrer au rassemblement des Centrafricains, à l'amélioration de la situation humanitaire et au rétablissement du fonctionnement de l'Etat.

L'élection du nouveau président de la transition centrafricaine a été reportée à lundi, 2014 par les membres du Conseil national de transition (CNT, Parlement provisoire mis en place en janvier 2013) qui ont examiné et validé les critères d'éligibilité du futur chef de l'exécutif, des critères qui empêchent plusieurs entités de présenter leur candidat, a confié Léa Koyassoum-Ndoumta, vice-présidente du CNT. Ces critères interdisent les candidatures des membres du CNT eux-mêmes, des militaires, des dirigeants des partis politiques, des membres du gouvernement et des personnes ayant dirigé une milice ou un groupe armé au cours des 20 dernières années, a expliqué Mme Koyassoum-Ndoumta.

 

 
MOTS CLES :

6 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

C'est ce que je dénonce la manière dont les présidents Africains Francophones rendent toujours les comptes au colon Français ..

Par sorokaté

19/01/2014 18:21

Que cela cesse. Moi sorokaté en voyant cette photo qui explique la vise de Mr D.S Ngenso au palis de l'Elysée je suis tenté de croire que c'est justement pour lui rendre le compte des injonctions données depuis N'Djaména après la démission de Dondoja. Entre autre il s'agirait de de rassurer le colon que le CNT est galvanisé et tout sera fait pour que le future HOMME fort ferait la volonté dictée du néo colonialisme que celle du peuple. Mais à la FIN ce président de transition beneficiera d'un Asile doré en France .

Tout se joue là, ce sont des présidents africains encore auxiliaires qui nous déshumanisent.
Normalement avec les" indépendances " octroyées vers les années 60 nos présidents Africains ne devraient plus rendent compte à l'Elysée. C'est une question de logique c'est claire.

Je n'ai rien contre qui que ce soit mais avec ce que mon pays a connu je suis devenu trop prudent:
Mr Sassou est le médiateur de la crise en RCA il devrait en principe rendre compte à l'UA qui est notre Institution politico-économique voire militaire. A quoi sert notre sapin artificiel l'Union Africaine?

Que va t-il dire à mr François Hollande?
je puis comprendre que recevoir monsieur Idriss déby à l'Elysée en cette période de crise en RCA n'est pas possible d'attirer la curiosité démocratique des opposants raison pour la quelle les autres traîtres auxiliaires jouent le JEU juste pour sauver leur fauteuil.

En vérité l'Afrique(Francophone) noire n'est pas indépendante. avant hier tous ces présidents ont répondu à l'appel de leur maître colon François Hollande pour une "question de paix en Afrique" tous ont témoigné de leur présence. C'est une HONTE. Cette pratique c'est la France seule au monde qui la pérennise.

La démocratie de nos jours est -elle différente des dictatures que nous avions en AFRIQUE Francophone?
Si nous faisons une rétrospective nous constaterons que malgré les dictatures en Afrique il y avait des vraies PATRIOTIQUES qui aimaient leur CONTINENT( leurs pays respectifs).

En exemples: Bokassa, mobutu, Idjiamin DADA, Sakara, Kadhafi...
Voyez la guerre contre la Libye de, les Européens ont commencé par tout détruire ce que Kadhafi a construit pendant son règne( Des édifices, des échangeurs, des infrastructures hospitalières , hôtelières, des usines, des monuments....) pour enfin venir à bout du feu kadhafi, alors qu'est-ce la Libye est devenue aujourd'hui?

Je ne suis pas entrain de faire la promotion de la DICTATURE mais une petite rétro pour mieux comprendre l'Avenir.
Je n'ai pas connu le règne de Bokassa mais j'ai vu ses réalisations et voir les vidéos de mon pays à cette époque comparativement à aujourd'hui il y a un fossé.

Le Congo Brazza-Ville avec ses richesses exploitées sous l'oeil gendarme de la France, le peuple Congolais ne vit pas des revenus, le partage national n'est pas humain ce qui donne la longévité du règne du président SASSOU au pouvoir.

N'en parlons pas de Kabilla fils un autre président virtuel comme Dondoja ce dernier ne gouverne pas mais supervise les intérêts du colon.

Ce qui est choquant c'est que les Africains sont traités comme des sous HOMMES, des indigènes, le contient est sujet de HONTE de misère, de guerres et de la FAMINE. Quelle INSULTE? alors qu'il y a des milliardaires Africains avec des comptes sous l'abri en Europe.

Monsieur Ngoandjika avait au moins deux Limousines pompeusement payées signes extérieurs de richesses alors que nos parents cultives encore avec la houe rudimentaire. Nos routes n'existent que du nom. Doutigaye est un opérateur économique et actionnaire des banques en Afrique de l'ouest. Voilà la politique en Centrafrique.

Les Bus SONATU faisaient de recettes dans les comptes des particulier complices de nos politiques. Démafouth a réfusé sa profession à cause de juteux fonds destinés au DDR.
Des exemples il y en a tellement qu'on ne peut pas tout étaler.

Le mal africain vient des AFRICAINS.
Aujourd'hui c'est la RCA demain le colon passera par un autre président auxiliaire pour une autre recolonisation.
le suel moyen d'y mettre FIN à cette mauvaise manie colonialiste serait d'aimer d'abord notre CONTINENT. Car nous avons tout pour réussir comme les autres devenus puissances MONDIALES il faudra que la question de l'UA soit revue.
Vive l'AFRIQUE,

Vive la Centrafrique.
Sorokaté alias Domzan Bene.





le monde ne sera pas à refaire

Par Alonemeka christian

20/01/2014 01:00

J'ai décidé d'apporter ma contribution au débat concernant notre cher pays.la guerre en Centrafrique n'est pas une grande première dans l'histoire des civilisations ainsi que des crimes odieux perpétrés au sein des familles,des sociétés.L'occident qui tient les rennes de la destinée de l'humanité aujourd'hui n'était pas un modèle,dans un passé moins glorieux,il était le théâtre de toutes les atrocités que l'homme du XXIème siècle avec son internet est loin d'imaginer.Souvenez-vous du conquérant Alexandre le grand,les empires romains,Napoléon et bien d'autres et le dernier Hitler..aujourd'hui le capitalisme libéral a étendu son empire et il est mondialisé.Quand l'économie se pratiquait encore à l’intérieur des territoires bien définis limités et fixes le politique avait un contrôle,les firmes géantes et les financiers n'ont pas de territoire,ils agissent selon les intérêts qui les animent au détriment des peuples.Les occidentaux qui souffrent de la politique de l'emploi pour donner du travail à leurs concitoyens voient ces mêmes firmes qui de Renault,Peugeot,ford,Bolloré,Virgin délocalisent tous dans des pays à bas coût,dans cette course folle où l'Afrique n'a pas encore assimilé certaine valeur(démocratie)
faute de temps,les Européens sont dans des cultures séculaires voire millénaires,utilisent la ruse que mordent nos hommes politiques.L'homme est un spécimen que la nature a créé et qui détruit la planète sans aucune nécessité.Tout est produit pour satisfaire les Occidentaux et bientôt les orientaux en accumulant plus de 90 pour cent des richesses de l'humanité dans ces contrées.Si nous voulons exister,nous devons nous transformer nous adapter et nos leaders se devraient d'être des fins et redoutables négociants,marchands au profit du peuple.Ce drame qui nous frappe intensément au plus profond de notre chaire,nous devons le surmonter,pas en pleurnichant mais en nous donnant la main les coudes pour que nous soyons solides et efficaces dans nos actes ainsi nous retrouveront la fierté pour bâtir ce pays selon les 5 verbes du président fondateur.

Le CNT est-il sérieux? pour quoi cette élection à la va vite?

Par sorokaté

20/01/2014 10:06

Le CNT s’est –il livré à un exploit ou une forfaiture?
Par Jean-Pierre Mara - 19/01/2014

Nous savions tous que des membres du CNT voulaient être candidats. Mais sous la pression, ils ont été obligés de se retirer. Et pour faire mieux, ils font passer des critères hors du commun



Comment le CNT a pu traiter correctement et démocratiquement les critères Nr 1, 4, 3, 5, 16 et 17 entre hier Vendredi soir et Lundi matin?

Pour que le critère N° 1 : « Etre de nationalité centrafricaine » soit rempli valablement, il faut un certificat de Nationalité délivré par le Tribunal de Grande Instance de Bangui. Or l’Administration ne travaille pas ; Et surtout ne travaille pas les Samedi et les dimanche

Pour que le critère N° 4 : « Jouir de tous ses droits civiques et d'une bonne moralité » soit rempli valablement, il faut un Casier Judiciaire, si je ne me trompe. La délivrance d’un tel document par n’importe quel Tribunal en RCA est-elle possible entre Vendredi soir et et Lundi matin ? .

Pour que le critère N° 5. « Etre compétent, intègre, crédible, rigoureux, capable d'impulser une dynamique de réconciliation nationale, doté d'un leadership participatif et justifier d'une expérience dans les hautes fonctions politiques, publiques ou privées. » De quelle compétence est-il question ? Quels sont les critères pour juger quelqu’un de compétent pour être un candidat ? Faut-il avoir défendu une thèse en science politique par exemple?

Pour le critère N° 16 « . Etre en règle avec l'administration fiscale de la République centrafricaine » Bravo, l’administration qui délivre ce document peut-elle le faire un week end et en deux jours ?.

Pour le critère N° 17 « Déposer sur le compte du Trésor public une caution d'un montant de deux millions francs CFA (3.000 euros), non remboursable pour ceux dont la candidature est retenue. » Là aussi, le CNT a oublié de mentionner que le Trésor Public sera ouvert exceptionnellement Vendredi jusqu’à minuit puisqu’il faut ramener la preuve du versement et le joindre à son dossier le samedi

NON: Je suppose que le CNT a simplement oublié que le VOTE aura lieu le Lundi 28 janvier 2014 et non Lundi 20 janvier
OUI: Ceux qui exigent la dissolution du CNT ne se sont pas trompés
Pour rappel, wa A za, dans son appel du notre appel du 12 janvier 2014 déclare «Le Conseil National de Transition étant une émanation des institutions démissionnaires, il est urgent de concrétiser la rupture par le renouvellement immédiat de toutes les institutions de la transition. C’est pourquoi wa A za soutient l’idée d’une Assise Nationale organisées par la CEEAC. Cette Assise de cinq (5) jours à Bangui doit être composée de la société civile, des partis politiques, de la magistrature, des groupements sociaux, des Maires, des anciens élus et de l’Agence Nationale des Elections.

Ces assises de 5 jours serviront de corps électoral pour mener à bien le renouvellement des institutions de la transition en élisant par exemple le Collège Présidentiel et en mettant en place une Assemblée Constituante, un Conseil National de Défense et un Conseil de Lutte contre l’impunité, Vérité et Réconciliation.

Jean-Pierre Mara
Coordonnateur de wa A za





POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués