DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Serge Singha-Bengha: «Il faut croire au génie centrafricain»

Par Luidor Nono - 15/01/2014

L’ancien député centrafricain et membre du "Collectif Sauvons l'Afrique" a participé au mini-colloque, sur l’urgence d’agir en Centrafrique

 

Quel est votre sentiment sur la tenue de cette assemblée sur l’urgence d’agir en Centrafrique, pour laquelle vous avez apporté votre contribution?
Pour moi, avant l’action, il faut la réflexion, et moi je dis que ce genre de forum, nous permet de réfléchir, de discuter ensemble, d’échanger les idées, de partager nos expériences. Je suis très content, il y a eu beaucoup de monde et je suis fier, parce que je pense que chaque centrafricain aujourd’hui se sent concerné par les problèmes de notre pays. Aujourd’hui, nous sommes visibles, tristement visibles même. On voit les Centrafricains avec des machettes qui se découpent. Je crois qu’il est temps que nous nous réveillons, nous sommes un peuple pacifique, que nous puissions faire en sorte que ces images là soient effacées et que les Centrafricains puissent être perçus comme ce qu’ils ont toujours été, c'est-à-dire un peuple pacifique.

 


© journaldebangui.com
Serge Singha est aussi PDG de l’établissement d’enseignement supérieur Newtech Institut s.a.
Vous avez été, député, Directeur d’une université, vous voyagez, vous circulez à travers le monde, à votre avis qu’est-ce qu’il faudrait faire, pour que cette image change?
Il faudrait que nous arrivions d’abord à être responsables. Qu’il y ait pour chacun d’entre nous, ce sentiment d’appartenance à une nation. Il ne faudrait plus que nous nous laissions instrumentaliser par des conflits qui n’en sont pas, celui entre chrétiens, musulmans n’existe pas en Centrafrique. Dans presque toutes les familles centrafricaines, il y a des personnes appartenant à ces deux « ethnies religieuses ». Jamais, il ne me viendrait à l’esprit, de penser, qu’il faille par exemple diviser mes neveux musulmans d’une part et chrétiens d’autre part. Ils vivent dans la même maison et n’ont franchement pas ce genre de problème entre eux. Quand on pousse la réflexion plus en avant, on se rend bien compte que si nous ne faisons pas attention, nous serons une fois encore, les victimes des conflits qui ne sont pas les nôtres et donc, tous les Centrafricains doivent aujourd’hui, avec ce qui s’est passé, penser à rebâtir une nation unie, et penser à la réconciliation nationale.

Vous avez gérer, une université, qui a été partiellement ou entièrement détruite, est-ce que vous êtes prêts à recommencer!
J’ai ouvert l’université supérieur Newtech Institut S.A. en 1994. Plus de cinq fois elle a été saccagée, nous avons été obligés de reconstruire. Inlassablement, nous l’avons fait, en nous disant, qu’il n’y a de richesses que d’hommes. Le développement du capital humain, par la formation, par les soins de santé etc. nous ne pouvons pas faire l’impasse là-dessus. Même si on détruisait l’université aujourd’hui, si Dieu nous donne le souffle de vie, nous allons repartir, pour reconstruire, parce qu’en dehors de cela, il n’y a pas autre chose. C’est quand les gens seront formés que nous arriverons véritablement à avoir une nation unie et à assoir le développement de la Centrafrique. Un jour, on a demandé au Pm de Singapour, quelle était le secret de la réussite, il a dit, «la jeunesse de notre pays est bien formée. Nous n’avons pas d’or, ni ne diamant, mais avec cette jeunesse, nous arrivons à créer des richesses ». C’est cela qu’il faudrait que nous arrivions à faire.

Serge Singha est aussi PDG de l’établissement d’enseignement supérieur Newtech Institut
<div align="center"><iframe width="560" height="315" src="//www.youtube.com/embed/EDKiU_vw_-c" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div>

 

La jeunesse de Bangui est sur le tarmac de l’aéroport, dans les rues, et celle des provinces est en brousse, qu’est-ce que vous lui dites?
Il faut que nous nous battions pour eux. Eux-mêmes n’attendent pas. Ce qu’ils font c’est un combat et nous devons les soutenir dans leur combat, par les hommes politiques, les acteurs de la société civile, le patronat, les syndicats, il faudrait que tous ensemble nous soyons à même de les aider à sortir de la pauvreté. C’est pour cela qu’elle est désespérée. Pour sortir delà, il faut une création de richesse. Car contrairement à ce qui est dit, notre pays est très riche, nous avons de l’or, du diamant de l’uranium, la forêt … Ces richesses, si elles étaient convenablement exploitées, elles permettraient de sortir le pays et ses habitants de la pauvreté. Ne soyons pas défaitistes.

Tout le monde demande de prendre le temps d’observer cette fin de la transition, est-ce que vous avec un nom providentiel?
Non, il n’y a pas d’homme providentiel. Nous allons voir, il y a beaucoup de gens qui ne disent rien mais qui sont sur la rampe de lancement, ils sont compétents, ils peuvent faire beaucoup de choses. Il faut croire au génie centrafricain. Probablement, qu’il y aura toujours quelqu’un qui nous sortira de là. Mais il va falloir que tous nous nous sentions concernés par ce qui se passe. Nous devons nous prendre en charge et se dire que c’est nous-mêmes qui allons nous libérer de ce qui se passe dans notre pays, des difficultés, de la haine et de la pauvreté.
 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Le centraf, un génie?? Ah ah c'est la meilleure de l'année !

Par Alpha

16/01/2014 21:41

Le centrafricain n'a rien d'un génie. Il est un génie quand il s'agit d'être un parasite, voleur, menteur, violent... Rien d'autre

Tu as raison Alpha

Par Zonga

17/01/2014 04:44

Tu as raison Alpha. Le centrafricain n'est qu'un menteur, corrompu, jaloux, fainéant, voleur, parleur et traître à son pays. Et maintenant tueur et cannibale ! C'est de ce génie dont cet plaisantin parle

pourquoi critiquez il faut chaqun croir a son pays!par zonga par alpha

Par yaya

22/01/2014 09:33

moi je croi en mon pays sinon on va faire quoi ? si tout le monde se décourage et a pas foi en son pays c'est mort critiquez tout le temps ooooo! les centraficains sont des quoi voleurs menteurs etc.... moi j'en suis une et ma famille aussi et personne ne sont des voleurs arreter votre cinéma!

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués