NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: la candidature de Nguendet désavouée

Par journaldebangui.com - Xinhua - 15/01/2014

Les conseillers nationaux de la Transition et les miliciens anti-Balakas ont émis un «véto» contre la candidature du président du CNT

 

La candidature du président par intérim Alexandre-Ferdinand Nguendet, par ailleurs président du Conseil national de transition (CNT, Parlement priorise mis en place en 2013), parmi sept autres postulants au poste de président de la Transition en République centrafricaine (RCA), est a reçu des avis défavorables de la part de ses pairs conseillers nationaux et les milices d'autodéfenses chrétiennes anti-Balakas (anti-machettes). Ancien député de l'Assemblée nationale élue en 2005 pour un mandat clôturé en 2011, Nguendet préside le CNT depuis sa création en juin 2013 après la prise du pouvoir de Michel Djotodia et son ex-rébellion Séléka trois mois auparavant à Bangui. Il est présenté comme un proche du président de la transition démissionnaire depuis vendredi, 10 janvier 2014, ainsi que de son ex-alliance rebelle. «Si Nguendet prend la place de Djotodia, la lutte que le peuple a mené n'aura pas abouti», a indiqué un membre de l'organe législatif provisoire qui avait pris part au sommet extraordinaire de la Communauté économique des états d'Afrique centrale (CEEAC) les 9 et 10 janvier derniers à N'Djamena, au cours duquel Michel Djotodia et Nicolas Tiangaye, Premier ministre du gouvernement d'union nationale et de transition, nommé par l'accord politique inter centrafricain conclu le 11 janvier 2013 à Libreville au Gabon, ont été contraints à la démission.

 


© lamontagne
Le président du CNT, Alexandre-Ferdinand Nguendet sur la sellette!
Selon ce conseiller national de la transition, le président par intérim désigné pour une durée de 15 jours, en conformité avec la Charte constitutionnelle (Constitution provisoire adoptée en août 2013) après cette démission, n'est pas différent de Michel Djotodia que le peuple a chassé. «Donc pour nous, lui aussi doit partir, il n'est pas l'homme recherché par le peuple centrafricain, a-t-il affirmé. «S'il veut faire acte de candidature, il doit démissionner comme président intérimaire et président du CNT. Et s'il échoue, il redevient simple conseiller national», note pour sa part Gervais Lakosso, coordonnateur du groupe de travail de la société civile centrafricain.

Les milices d'autodéfense chrétiennes, hostiles au pouvoir de Michel Djotodia, viennent elles aussi de contester, par un communiqué de presse, la candidature d'Alexandre-Ferdinand Nguendet. «Les anti-Balakas notent que Nguendet n'est pas différent de Djotodia. S'il persiste, nous allons immédiatement reprendre les hostilités. D'ailleurs, nous n’avons pas encore dépensé le quart de notre énergie», précise le communiqué. Ces groupes armés qui continuent de semer la terreur à Bangui et d'autres villes centrafricaines affirment douter de la crédibilité du future vote, pour la simple raison que, selon eux, la majorité des conseillers nationaux ont été coptés par Michel Djotodia. Pour Lévy Yakété, leur coordonnateur dans la capitale, «Monsieur Nguendet joue avec le feu et nous lui demandons d'arrêter».

Le CNT a débuté des travaux devant aboutir à l'élection d'un nouveau président de la transition lors d'une session spéciale ouverte mardi à Bangui. Ce vote est annoncé pour jeudi et la transition de serment du nouveau dirigeant pour samedi, 18 janvier. Ce choix devra être entériné par le Groupe de travail international sur la Centrafrique composé des partenaires au développement. Une fois en place, le nouveau chef de l'Etat de la transition nommera un Premier ministre qui sera chargé à son tour de former un nouveau gouvernement d'union nationale et de transition. D'ores et déjà, l'agitation a de nouveau gagné la classe politique centrafricaine, comme lors de la formation du précédent cabinet dirigé par Nicolas Tiangaye avant la chute du régime de François Bozizé en 2013.

 

 
MOTS CLES :

13 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Un homme averti en vaut DEUX!!!! ce qu'il cherche il l'aura ce saprophyte minable Ngende

Par sorokaté

15/01/2014 12:19

Comme si la RCA est devenue un poubelle dans la quelle on y dépose des déchets.
On doit leur montrer qui a mis l'eau dans coco.

A tous les Anti balaka et autres leaders de la société Cécile soyez ferme et PATRIOTIQUE.
C'est FINI les pratiques honteuses qui nous imposaient des gens sans cœur. Le pays doit être gouverner désormais que par la VOLONTÉ du peuple. Ce monsieur est client de la PRISON pour trahison et complicité avec les mercenaires étrangers et crime contre l'Humanité. Les Ziguélé, Doléguélé, Ndouba, Tiangaye, Demafouth,les dégué(KOU&Lou) les POUSSOU-POUROU,le faux pasteur BInoua , Ngoadjika le milliardaire de Boy-rabe, le démi dieu Doutigaye...tous les délinquants rejetons de Bozizé tout ce monde doivent rendre compte au PEUPLE Centrafricain.

Vive mon pays libre démocratique et INDÉPENDANT.
Sorokaté Alias Domzan bene.

BRAVO AU PEUPLE CENTRAFRICAIN POUR SA VIGILANCE

Par Nomzamo

15/01/2014 12:27

Merci au peuple centrafricain pour sa vigilance et sa maturité politique. Ce peuple meurtri à cause de l'incurie des opportunistes comme les nguédet et consorts a bien compris les intrigues et les enjeux de cette élection.

Les laquais français appelés médias, passent leur temps depuis vendredi dernier à présenter ce traitre comme le futur président de transition, c'est peine perdue pour eux.

Pour mémoire, ce nguédet sélékiste a organisé une marche de soutien à dotodia à l'arrivée des islamo-fascistes tchado-soudanais au pouvoir en mars 2013. Il ne pouvait en toute logique être désigné président du CNT et encore moins prétendre aujourd'hui au poste du Président de transition.

Accepté nguédet à ce poste, c'est accepté un dotodia bis.
nguédet en tant que membre de la séléka aurait du démissionner en même temps que la clique dotodia tiangaye.

Merci aux membres du CNT et aux Anti-Balakas, nos héros d'avoir pris une position franche quant à l'imposteur nguédet qui veut se faire passé pour un homme nouveau.

nguédet doit aussi démissionner du poste de président de transition. Il avait fermé sa gueule quand la séléka tuait les Centrafricains. N'eût été les actions des Anti-balakas, les milices sélékas continueraient à massacrer les Centrafricains en toute impunité.

nguédet, sale traitre et collabo dehors de la présidence du CNT.

Non à la candidature de Nguéndet au poste de président intérimaire.

Par Ngarra

15/01/2014 12:38

Tous les gens qui ont conduit la transition jusque là, dont vous, n'ont aucune légitimité aux yeux du peuple centrafricain. Vous avez concocté, sous la dictée des forces extérieures dont le Tchad de Déby se trouve en être l'exécuteur direct, un anéantissement de la RCA. On a vu le résultat. Malgré les souffrances, le peuple a réussi à vous le faire comprendre et à en faire partir deux des principaux auteurs.

Au lieu de démissionner en même temps que les autres, vous êtes encore là par la volonté de vos maîtres. Alors attention à ce que vous allez faire. La place est belle et juteuse, mais elle n'est pas pour vous, tellement que vous vous êtes gravement compromis avec les sélékas. Donc conduisez la seule mission qui vous est dévolue et c'est tout. Djotodia n'a pas voulu écouter les conseils que nous lui donnions, par fierté ; il a été contraint de faire exactement ce qu'il a refusé de faire hier, mais cette fois-ci de manière honteuse. Il a détourné une grosse somme d'argent pour pouvoir vivre au Bénin, en retraite dorée. Mais comme nos ancêtres sont avec nous, les 200 millions de francs CFA qu'il a emmenés dans sa mallette ont été détournés par l'un de ses gardes du corps séléka à N'Djamena... Le malheur qui va s'abattre sur vous ne fait que commencer.
A bon entendeur, salut.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués