SOCIéTé  |    

Bangui: les forces de défenses répondent au lever de drapeau

Par journaldebangui.com et autres médias - 14/01/2014

Les soldats de l’armée régulière ont commencé à s’enregistrer dans leurs commandements respectifs, à l’appel du chef d'état-major, le général Ferdinand Bomboyeke

 

Ils avaient fui la guerre ou avaient rejoint la milice chrétienne anti-balaka, hostiles à la Séléka. Ces centaines de soldats, la quasi-totalité en tenues civiles, se font enregistrer à l'école nationale d'administration et de magistrature (Enam) où l'état-major a installé un bureau, après l'appel du dimanche, 12 janvier du chef d'état-major, le général Ferdinand Bomboyeke. Il demandait alors aux soldats de rejoindre leurs casernes d'ici lundi, 13 janvier 2014. Ils sont venus très nombreux et ça continue d'arriver. Ils ont répondu à l'appel du général. C'est un soulagement, c'est un très bon signe, a déclaré le colonel Désiré Bakossa, de l'état-major, qui supervise les opérations d'enregistrement à l'Enam. Des centres similaires ont ouvert à l'état-major de la gendarmerie et au commissariat central de Bangui pour gendarmes et policiers. Je suis très content de revoir mes frères d'armes, disait l'adjudant Jacky-Morel Gbabja, qui avait fui son unité début décembre pour se mettre à l'abri avec sa famille. «On reste très prudent», a dit une source française, dont l'objectif est d'organiser rapidement des patrouilles mixtes avec la Misca et les forces centrafricaines.

<div align="center"><iframe frameborder="0" width="640" height="359" src="http://api.dmcloud.net/player/embed/4e7343f894a6f677b10006b4/52d4205d06361d345c032e9d/7a11e51b22aa4281a5a2ed4e4d7059ef?exported=1"></iframe></div>

 

Dimanche le président du Parlement provisoire, Alexandre-Ferdinand Nguendet, qui assure l'intérim de la fonction présidentielle, avait dans un discours à l'état-major de la gendarmerie, lancé aussi « une mise en garde sévère» aux «ex-Séléka, aux anti-balaka et aux amoureux du pillage». «C'est terminé la récréation», leur a-t-il fait savoir. Son objectif: «Qu'il n'y ait pas un coup de feu, pas de pillage, pas d'exaction, pas de viol» à Bangui pendant une semaine. Il entendait remettre les forces de sécurité centrafricaines dans les rues pour assurer la sécurité, aux côtés des soldats français et africains.

Devant les officiers et les hommes du rang, dont certains venaient se faire enregistrer après avoir déserté leurs unités ces derniers mois, Alexandre-Ferdinand Nguendet a assuré que la police et la gendarmerie, totalement absentes de la capitale depuis des semaines, seront «redéployées d'ici soixante-douze heures et impliquées dans le processus de désarmement» en cours dans la ville. «Aujourd'hui, c'est une honte pour la Nation de voir la sécurité du peuple centrafricain confiée à des organisations régionales et internationales» a-t-il poursuivi, en référence au déploiement d'une force africaine, la Misca et de l'opération française Sangaris qui ont pour mission de rétablir la sécurité dans le pays.

<div align="center"><iframe frameborder="0" width="640" height="360" src="http://api.dmcloud.net/player/embed/4e7343f894a6f677b10006b4/52d4d72a94a6f62e47898fb0/92e9a29b07854e0e9e898a0b7c02d7b7?exported=1"></iframe></div>

 

Dans le même temps, le CNT préparait sa session extraordinaire et doit dès ce mardi, élire et dans un délai de 15 jours un nouveau président de transition, probable candidat aux élections générales prévues au plus tard au premier semestre 2015.
 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Chères FACA votre première mission c'est d’éliminer toute la seleka.

Par sorokaté

14/01/2014 20:15

Oui pour votre retour au boulot mais ne cohabiter pas avec le mal(seleka).
Il faut éliminer physiquement tout sujet seleka. souvenez vous de ce que la seleka vous a fait.

La seleka n'est pas Centrafricaine. Attention vos erreurs seront catastrophiques sur l’Unité et notre souveraineté Nationale.
Quand vous êtes mordu par un serpent toute corde sinueuse dans l'obscurité vous rappel ce sombre souvenir, alors profitez-en avec les matos que vous avez maintenant tuez tous les éléments de seleka.

A la ki a koli, alazia a wandé a sala ala na Bouba apè!!!
Sorokaté alias domzan bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués