NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: qui pour succéder à Djotodia à la tête du pays?

Par Lucie Nkouka avec autres médias - 14/01/2014

Alors que certains acteurs politiques se posent encore des questions sur les modalités de candidatures, le CNT ouvre sa session extraordinaire

 

Selon un article afrik.com, la session au Conseil national de transition (CNT), qui fait office de Parlement provisoire, s’est ouvert ce mardi, 14 janvier pour discuter de l’élection du prochain Président intérimaire, qui sera désigné au plus tard dans les 14 prochains jours. Qui succédera au président intérimaire, démissionnaire Michel Djotodia? C’est la grande question actuellement en Centrafrique et dans sa diaspora. Les débats sont désormais ouverts pour la nomination du prochain Président centrafricain de transition.

 


© hirondelle.org
Le parlement proposera-t-il l'homme providentiel!
Dans les 14 jours à venir après la constatation de la vacance du pouvoir hier par le président du Conseil constitutionnel, les membres du CNT doivent se mettre au travail, après la session marathon de Ndjamena, lors de laquelle, ils ont poussé le président Djotodia et son ministre à prendre la sortie et l’exil. Cependant, la tension n’est toujours pas retombée dans le pays. Selon le dernier bilan de la Croix-Rouge centrafricaine, publié lundi, 13 janvier 2014, depuis que l’ancien dirigeant a quitté le pouvoir vendredi dernier, il y a eu près de 130 morts. C’est dire si les parlementaires doivent veiller à ne pas rallumer les braises qui couvent sous les cendres.

Ils devront porter leur choix sur le personnage à même de faire l’unanimité et de calmer les jeunes dans les rues, ramener les familles des camps dans leurs maisons, de tenir un discours de pardon et de réconciliation. Mais aussi écouter les aspirations des populations meurtries. Car il n’y a pas un seul Centrafricain qui n’ait été touché par le désastre centrafricain. De nombreuses milices n’ont toujours pas rendu leurs armes. Sans compter que le reste du pays, livré à lui-même, est en proie à des groupes armés, échappant à tout contrôle. Principalement déployées dans la capitale Bangui, les troupes françaises et la force africaine MISCA sont chargées de rétablir l’ordre et de récupérer les armes en circulation.

Le nouveau président de la transition, une fois élu, devra organiser les élections générales prévues au plus tard au premier semestre 2015. Mais avant, il aura avant tout la lourde charge de ramener l’ordre et la sécurité dans le pays en proie au chaos depuis la chute du régime Bozizé en mars 2013 par la rébellion Séléka conduite par Michel Djotodia, avec une équipe qu'il aura choisi.

 

 
MOTS CLES :

15 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

on ne doit pas parlez de qui,mais d'un groupe de personnes intègres et pas ces protocoles piquent sous

Par merlin

14/01/2014 17:38

si on s'y souciait vraiment on n'allait pas précipiter les choses comme hollande l' a décidé à la place des centrafricains et comme déby le dernier dictateur sanguinaire y trouve son compte.
si on veut faire du sérieux pour ce pays,on prolonge l'intérim sur quelques mois,un mois ou 1 et demie et rassemble tous les représentants de tous les partis politiques sans exception,des parties civiles,associations etc et representants des refugiés ou des quartiers et choisir qui à meme de diriger cette transition.Beaucoup demande une gestion collégiale . d'autres parlent de la supervision de l'onu,d'autre pensent sérieusement que l'archeveque et l'iman peuvent faire parti du collège car e n'est pas encore l'etat qu devrait etre laic mais c'est la reflexion,le façonnement de ce qu'il doit etre pour les elections futures.Mais laissez ce cnt voter,c'est de la rigolade,c'est truffé de séléka et nguendet est le bras de djotodia,en dehors d'avoir djotodia ce sera toujours l'emprise du tchad encore et encore,djotodia contiuera de bouffer l'argent du peuple comme il avait été nourri par Bozizé entant en exil. Une autre option,laissez les 3 religieux superviser une équipe de 6 personnes chargés de décider avec tous les partis à chaque fois de commencer une mission et remettre l'administration sur pied etc,ensuite revoir ce qui est a instaurer de façon non minée intentionellement comme le conseil d'Etat et autres institutions que Ndouba et ziguélé ont mis en place pour leur etre favorables et quand un groupe d'observateurs independants (associations ,peuple)penseront que c'est ok,on programme les elections. Meme s'ils auront à travailler de façon autonome,meme si c'est grand mot,il faut une surveillance internationale comme l'onu,si pas l'onu une association ou ong internationale pas corrompue. Car faire ce que vous préparez actuellement c'est faire avec djotodia sans djotodia avec Déby encore présent pour embeter ce peuple.
le tchad n' a evacué que des femmes et enfants.Les hommes ,plus leurs mercenaires et les enfants des tchadiens de km5 qui s'accrochent en centrafrique comme si le sol de leur pays leur brule les pieds,debby n' a qu'à continuer à les rappatrier en avion que de les laisser prendre la route et on entend qu'ils emmerdent à Bozoum,yaloké et frontière. Vous savez qu'on n'est bien que chez les autres? ils sont 35 000 en centrafrique,seulement 12000 partis et le reste?si vous vous sentez bien chez les autres adapter vos sales comportements avec cela. Sangaris est là vous etes chez les gens qui vous reçoivent, vous vous cloitrez au km5 et tuez encore hier tout centrafricain qui va dans cette zone est-ce normale. qui vous a dit de faire de vos fils marchands de tissus des selekas et recelez les biens volés et maintenant vous etes comme des chiens enragés contre les centrafricains. Sangaris n'a qu'à les désarmer,tout cette excitation pour empecher qu'on decouvre leur vrai visage. Sangaris n'a qu'à jeter un filet sur le quartier et les neutraliser tous.
De toutes les façons,c'est au pouvoir d'organiser que les produits de premières nécessités des commerçants fiables,pas ces envahisseurs,arrivent dans chaque quartier,s'ils veulent continuer à se montrer si barbares. et centrafricains commencer à vous conditionner à ceci: ne plus leur acheter des choses. des qu'ils n'auront plus de clientèle,ils seront forcés de plier bagages et de partir ailleurs ou chez Eux. Frères de Rdc,ce pays doit penser à un grand centre de depot vente vers zongo et ce sera un apport mutuel pour ce pays et nous. Deby est en plein dans son jeu,tous ces partis politiques parasites qui se pressent à le remercier ou à remercier ces clowns qui sont partis pour que déby fait sa mise en scène,montrent encore leurs limites. déby d'hier et celui d'aujourd'hui,est ce que le personnage a changé dans ce qu'on a vécu et continue de vivre et son comportement dans la gestion de notre pays? De toutes les façons,il nous FAUT recommencer à nous remobiliser car on nous trompe,pour continuer à s'incruster pour de bon dans nos problèmes nationaux et on appelle cela repousser le problème à plus tard.
Laissons nos orgueils de partis,nos avidités du pouvoir et l'argent,sortons ceux qui posent problème,et serieusement,formons un college sans consideration politique et travaillons pour mettre notre pays sur pieds et les elections plus tard.On ne va pas sortant d'une crise pareille se lancer dans de disputes de partis et autres,et si vous avez de l'humilité:le peuple est remonté contre tous ces partis qui parlent élection,etes vous serieux dans la democratie que vous pronez? il faut faire ce que peuple veut et non ce que déby et hollande vous dictent. Ceux qui parlent de reconciliation et pardons,parlent dans le vide,on veut la justice pour faire changer la mentalité,.ce sont ces pardons qui entretiennent ces derives.Les responsables nationaux et internationaux déby du tchad en tete doivent rendre compte. on y travaille,personne ne lachera. si vous n'écoutez pas le peuple vousadministrear le meme traitement qu'aux seleka. et le ciel s'éclaircira pour de nouvelles tetes

Transition

Par Koraa

14/01/2014 17:59

Je trouve pour dire les choses simplement que l'opposition de Mr Nguerekata a la candidature de Nguende a du bon sens. C'est bien qu'il l'est fait savoir a ce Monsieur qui a ete encore une fois choisi a Ndjamena, car c'est de la-bas qu'il a annonce sur RFI son intention se se presenter.
La position de Nguerekata reflete ce que veut la majorite des centrafricains. Assez de l'humiliation continuelle que Deby inflige aux centrafricains.

Qui? that is the question

Par raphael

14/01/2014 18:18

Qui? il faut des gens intelligents pour se poser cette question à un moment crucial de centrafrique,mais avez vous bien vu les gens? ils sont tous dans les memes erreurs c'est comme si ils pensent seulement que la politique c'est crier avoir un poste,ou etre ministre et manger,vivre. faire la politique c'est penser à un pays pour aujourd'hui et pour demain.Fair qu'on ait une relation de resect à égalité avec les voisins, chercher à etre autonome. tout cela ce sont des stratégies à travailler en secret sur le long terme. Si ceux qui vont encore aujourd'hui se faire corrompre pensant ainsi prendre le pouvoir,s'ils avaient suivi cette étape,ils n'auront pas à aller se faire humilier par déby,ou courir amener leur histoire à gauche et à droite. ils auraient donner à ce peuple une nouvelle façon d'etre et de se faire respecter et on aurait parlé de notre pays comme on parle de rwanda,mais ils vont tous en politique pour manger,pas en strategie pour un jour liberer notre,c'est ça nos politiciens: comme ils n'ont rien pour le pays,ils vous amènent là où on se trouveet c'est d'autant plus rigolos qu'ils n'ont même as honte de décliner leur titre académique. un anti-balaka est plus digne et respectable que ces perdus de la Nation

Pourquoi seleka continue de tuer à bangui et province,Nguendet qui ne s'en prend qu'aux pillards parce que sacagé chez son frère de réligieux badica,mais les seleka qui continuent de faire la loi en dit il quoi? tirer à vue dit-il,pourquoi pour tuer encore? N' y a t-il pas une autre moyen de neutraliser quelqu'un sans le tuer? j'espère qu'il ne donne pas prétexte à ces faux gendarmes et policiers cadeaux de djotodia et Nourredine pour faire n'importe quoi à leur habitude.
Les musulmans et seleka qui se cachent dans km5 et font la loi qu'en dit-il,pourquoi tuent-ils encore? Alors,au vu de tout cela,il faut bien reflechir à qui vous allez amener pour décider quoi au nom des centrafricain,surtout tous ces gens sont illegitimes. Quel peuple à voté pour ce Cnt où deja on retrouve des députes battus aux dernières legislatives,un rassemblement de copain pour certains et certains sont des choix de djotodiable,lui n'etant plus là démis,sa voix ne porte plus,j'espère,
Nzapalainga doit avoir un droit de regard sur ce qui va etre fait,car vraiment tous ces limités intellectuels qui nous fatiguent se disant hommes politiques,on se demande parfois comment ils ont eu leurs diplomes? L'archeveque fait honneur aux intellectuels centrafricains,il y en a ,valorisé à l'extérieur et meme au pays mais on ne les voit pas en politique, souvent ce sont les comme on dit des tonneaux troués qui font beaucoup de bruit,troués car ils ont appris mais la corruption, l'envie d'argent facile a troué leur cerveau et se retrouvent au niveau des godobés ,quand il s'agit de la politique

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués