DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Ndjamena: Michel Djotodia reçu par Idriss Déby avant le sommet

Par Lucie Nkouka avec autres médias - 09/01/2014

Le Chef de l’Etat tchadien a abordé avec son hôte de marque le dossier centrafricain, objet du sommet extraordinaire de ce jeudi à N’Djaména

 

Selon des indiscrétions, le Président de la Transition de Centrafrique, Michel Djotodia est arrivé hier soir, mercredi à N'Djamena, à bord d'un avion dépêché par le Tchad. A son arrivée à Ndjamena, en compagnie du premier ministre centrafricain et du président du Conseil national de transition, le trio a été reçu en audience par le chef d’Etat tchadien, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Le président Déby a abordé avec ses hôtes de marque le dossier centrafricain, objet du sommet extraordinaire de ce jeudi à N’Djaména. La question qui préoccupe plus d’un est de savoir si Djotodia va réellement démissionner, alors qu’aucun ordre du jour n’a été publié. Le ministre de la communication centrafricain, quant à lui a démenti toute démission de Michel Djotodia.

 


© presidencetchad.org
brève audience au Palais Rose de Ndjamena le 08 janvier 2014
Selon des sources proches de forces africaines stationnées à Bangui, la démission du président de transition est une des options mises sur la table de discussion des chefs d'états africains. La France qui, depuis l'intervention militaire, a manifesté son désir de faire démissionner Djotodia, n'aurait pas eu le soutien des chefs d'état africains qui craignent un vide dont les conséquences seraient imprévisibles.

En effet, tous les chefs d'état africains ne sont ni contre le retrait des troupes tchadiennes, ni pour la démission du président de la transition et son remplacement par celui qui sera capable de gérer la transition. Mais il faut que cela se passe en douceur. Le président gabonais Ali Bongo propose le maintien de Djotodia en ramenant la transition à trois ou six mois. Et puis, même s'il faut remplacer le président Djotodia, le président congolais et le Tchad ne voient d'inconvénient à de compter sur l'actuel premier ministre. Bozizé quant à lui est loin de faire l'unanimité. Il est accusé d'avoir attisé la haine religieuse et il n'est pas exclu qu'il soit poursuivi par la Cour Pénale internationale, selon des organisations des défenses des droits de l'Homme.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Il faut sortir de cette humiliation et grandir,chers compatriotes

Par kota

09/01/2014 17:31

C'est quand même flagrant que ce qui relève des centrafricains en soit encore à etre décidé de l'extérieur. Et toujours les mêmes à exporter nos problèmes à l'extérieur. Combien d'Etat Africain se ridiculise ainsi en confiant son destin à d'autres. Comme l'a dit un compatriote que je collerai ici:,C'est justement contre certaines catégories de ces noms cités dont nous devrions nous battre,car ce sont eux qui entretiennent ce système qui empeche le centrafrique d' évoluer comme un pays normal,d' essayer une démocratie évolutive. ils sont là à courrir dans les capitales africaines au gré des mésentente de leurs dirigeants avec d'autres pour faire de l'opposition non constructive, à faire du chahut à la demande. mais ils oublient que corrompus comme ils sont devenus,ils perdent leur liberté et ne peuvent que suivre comme des robots ou muets comme un mort ou insensibles devant la souffrance de leur frères devenant chien et hyène ,ce qu'un compatriote disait à propos de l'interview de Poussou:Il faut être un chien pour insulter aussi facilement nos morts, mais un hyène a t-elle seulement des scrupules, même si la mangeoire pue ?
compatrite un autre compatriote a dit à sa manière ce que beaucoup d'entre nous pense,que j'ai essayer de mettre plus lisible. C'est vrai ce qu'il dit c'est d'un système avec des intellectuels pourris,perdus qui entretiennent ce vice qui conduit aux troubles récurrents dont on doit sortir,vraiment mention bien à ce compatriote que je prends le plaisir de mettre là car à peine on ne finit pas de discuter à fond que nos échangent partent en cache:l n' y a pas à se rejouir des gesticulations de déby ou de tous ceux qui s'essuient les pieds sur le peuple centrafricains comme si ce peuple n'existe pas ou ne sait pas ce qu'il veut pour nous imposer ou réfléchir à chaque fois à notre place. Si certains certains acquiescent sans brancher une liste des noms pressentis pour remplacer djotodia,alors c'est nous memes qui donnons l'occasion à l'Ambassadeur de tchad de dire à paris qu'il n ' y a d'hommes politiques en centrafrique. Pourquoi un Meckassoua ou marie reine hassen ou certains noms fantaisites alignés seraient ceux sans l'aval des centrafricains pour dirger une transition ?.Si un certain djotodia le peut donc tout est possible et accepté betement encore? Madame hassen,par exemple avec tout ce que cette femme plutôt déreglée à la recherche de quoi survivre fait des tapages pour être remarquée. Pour pouvoir diriger un pays il faudrait être stable dans sa tete et dans sa vie. Cette dame SDF actuellemnt à paris,passant d'hebergement à hebergement,mise à la porte pour comportement ,quand les gens ne savent pas gérer leur propre vie,serait celle d'une nation qu'ils peuvent gerer? Les gens qui avaient eu à travailler avec elle par voie d'accident de piston où elle passe de temps à autre,ont tous été sidérés par un caractère incommode.Alors foutre une merde à la recherche de sa propre survie,c'est ne pas comprendre le problème centrafricain et continuer à penser que ce sont ceux qui font beaucoup de bruits à l'extérieur qui sont indispensables. C'est l'erreur de ceux qui ont cru à ziguélé qui hier disait que Djotodia est l'homme de la situation et qui à bangui l'a nié à une question d'un journaliste local. Voyez vous centrafricains, ces rigolos politiciens pensent que vous ne reflechissez pas,que vous n'avez pas de mémoire et peuvent raconter n'importe quoi et vous oublierez. c'est ce meme qui disait quand séléka tuait des gens dans les quartiers,il disait que seleka faisait son boulot et que c'etait des voleurs,enfants pas éduqués.
Meckassoua,le fourbe,que ses amis proches ont surnommé:Mo téka mo tégué,est celui même qui au lieu de faire la politique intelligente s'appuie sur une communauté en montant ses gens à bloc contre tout système dont pourtant il vit. Pour nous ,meckassoua ami de ndouba et beau frère de ce dernier,sont les mêmes qui n'ont rien de concret pour ce pays,se prennent faussement pour les matières grises de ce pays et dont le rôle n'est que de faire l'opposition systématique quand ils ne trouvent pas leur compte avec un régime et parvenir à leur fin,puis rentrer en dissidence. Si les autres sont plus francs dans l'action,le Meckassoua est le plus faux,donnant l'image de celui qui est conciliant mais en fait,un esprit tordu et n'est pas plus centrafricain dans l'esprit que ceux qui ont montré qui ils sont réellement.
Si ces gens ont fait l'école et pensent toujours que ce sont les autres qui doivent désigner qui ou les placer au pouvoir,peuple,nous avons beaucoup perdu des nôtres à cause de ses parasites d'etat femmes comme hommes. C'est le moment où jamais de tourner la page et de dire non. Regardez ces politiciens hier absents quand on massacrait la population,hier quand ils ont appris un sommet au tchad,avez vu vous combien tous ont retrouvé la voix? ils pensent au partage du gateau qui leur échappera,c'est vraiment triste. Entre ceux corrompus par déby et ceux qui abusent du peuple en se disant parti politique,il n' y a meme pas de choix. la société civile se defend comme elle peut mais ces faux partis qui sont parti juste pour la mangeoire ou pour survivre et exister,je crois que après la séléka,il faut s'occuper d'eux car c'est le seul salut du peuple pour tourner la page.On prend des voleurs,des fraudeurs,des falsificateurs d'age et autres délinquants pour une transition. L'urgence c'est bien sur le départ de djotodia mais surtout,le retrait des soldats tchadiens et le retrait de déby des affaires centrafricaines. Le départ de djotodia seul,c'est se foutre de votre gueule.déby l'avait placé là pour couvrir son Nourredine. Tous ces rigolos,qui forment un fare bis,on se demande si ils sont encore de partis politiques. ce sont des partis de la ventraille et font croire à l'extérieur qu'ils sont des grands partis. que veut dire grand parti en centrafrique,je rigole. Le plus decevant c'est le RDc,vraiment,certainement il n' y a plus rien de Rdc de Kolingba.Regardez ce Mlpc et Rdc qui avaient mis ce pays à feu et sang,qui espèrent se retrouver autour de la marmite esperer manger. si c'était un parti avec des idéaux,il n'allait pas se nier ainsi.
Alors centrafricain,qu'on vienne vous distraire avec le départ de djotodia,ne soyez pas bête comme chaque fois qu'on nous amène n'importe qui et on subit. on remplace Djotodia alors que ça continue de tuer à bangui et dans les provinces. L’urgence des centrafricains c'est que cesse ces meurtres,que tous les partis fiables opposition et les autres conviennent de ce que centrafrique soit administré comme kosovo ou les balkans pendant un certain temps:2 ou 3 ans,on désarme,on recompose l'armée sans les selekas qui ont besoin de soins psychologiques en plus de la suggestion de l'Ambassadeur americain,on remet en place les administrations,les centrafricains se cherchent dans la recomposition politique,fasse le deuil et definissent ce que sera centrafrique de demain. au lieu de cela,on nous parle de djotodia partir et nous proposer les memes qui font qu'on tourne en rond. il faut sortir de tout cela. peuple centrafricain,vous connaissez mieux que qui conque ces rigolos qu'on veut vous présenter comme les indispensables. Dites Non,car accepter ces ordres de l'extérieur équivaudrait à nous battre encore d'ici 10 ans,qui voudra encore perdre les siens?
Vous peuple,vous perdez les vôtres,ce n'est ni ziguélé,tiangaye,gamba ou d'autres nuls politiciens qui sont atteints personnellement dans leur chair,si c'était le cas il refléchirait avec moins de gourmandise sur une sortie de crise,non baclée comme ils se presssent à accepter qu'on vous l'impose

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués