NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Ndjamena: le départ de Michel Djotodia «n'est pas à l'ordre du jour»

Par journaldebangui.com - AFP - 08/01/2014

Un sommet des chefs d'État d'Afrique centrale s’ouvre ce jeudi au Tchad et le sort du président de la Transition de Centrafrique sera envisagé

 

En effet selon le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, cité par l’AFP, le mini-sommet de Ndjamena dans la capitale tchadienne envisagerait de prendre des décisions sur le sort du président centrafricain de transition Michel Djotodia, alors qu’aucun ordre du jour n’a été signalé. Le ministre français écarte, cependant la possibilité de modifier le dispositif militaire français. Il est envisagé que les pays de la région (Afrique centrale) se réunissent jeudi pour prendre des décisions, a indiqué Laurent Fabius dans un entretien au quotidien français Le Parisien. Laurent Fabius qui venait de souligner la nécessité d'une «stabilisation politique de la situation» en République centrafricaine, répondait à une question sur le maintien au pouvoir du président de transition centrafricain. Michel Djotodia a été porté au pouvoir en mars par les ex-rebelles de la Seleka, accusés d'avoir commis de nombreuses exactions contre les civils centrafricains. Il n'a pas réussi depuis à stabiliser le pays. Depuis Bangui, le porte-parole de la présidence a affirmé par contre, mercredi, 08 janvier 2014 matin, que le départ de Michel Djotodia «n'est pas à l'ordre du jour».

 


© AFP
Les présidents de la Ceeac lors du précédent sommet à Ndjamena
«Pas de renforts» français
Interrogé sur l'éventualité de renforts militaires français en Centrafrique, le chef de la diplomatie française a souligné que «la Misca monte en régime et passera bientôt à 6 000 hommes». «Elle joue déjà son rôle sur le terrain. Donc il n'y aura pas de renforts en Centrafrique. Nous maintiendrons notre contingent de 1 600 hommes», dit-il au Parisien. «Nous n'avons pas vocation à nous substituer aux Africains», ajoute-t-il. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, quant à lui, avait déjà estimé mardi, 7 janvier, qu'il n'y avait, «dans l'état actuel des choses», «pas de raisons particulières» d'envoyer des renforts en Centrafrique. «En RCA, nous tiendrons nos engagements comme nous l'avons fait au Mali, ajoute Laurent Fabius. Il n'y aura pas d'engrenage. La situation est difficile, mais on ne doit certainement pas parler d'enlisement.» «Des problèmes existent, la situation politique n'est pas stabilisée, mais l'objectif doit être maintenu: désarmer impartialement, rétablir la sécurité, faciliter l'aide humanitaire, préparer la transition politique», a souligné le ministre des Affaires étrangères. «Personne ne pouvait penser qu'en un mois tout serait réglé.»

 

 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

il faut apeller un chat un chat

Par famoundjou

09/01/2014 10:54

monsieur ndotodia doit partir pour que le peuple puisse se reconcilier,il n,y a pas d,autres alternatives,n,essayer pas de jouer au cameleon,les deux alliers de ce marchands de mort NDOTODIA sont LE TCHAD ET SON PARRAIN,LA FRANCE,le monde entier est au courant de vos sales manigances,il y va de votre creibiliter.les etats-unies sont la seule puissance qui agit dans le silence,ils sont conscient du souffrance du peuple centrafricain,vous etes dos aux murs le couple franco-tchadien,les autres puissances ne veulent plus du RWANDA2,assez de genocide en afrique,si monsieur ndotodia ne part pas je pense qu,il partira par la force car,les autres puissance vont s,y mettre militairement,ils vous observent la france et le tchad.

des son depart il n,y aura plus les antibalakas,car nous voulons la paix pour tous les communautes,pas de sang,monsieur NDOTODIA vient ce matin de quitter l,aeroport de bangui dans un avion tchadien les images de AL JAZAIRA,je pense que c,est son dernier voyage,nous ne voulons plus de lui,selon AL JAZAIRA beaucoup de bagages de NDOTODIA a l,aeroport bangui mpoko,nous sommes certains que les jours de l,agent tchadien est compter.ET AL JAZAIRA annonce aussi que la lutte du pouvoir a deja commencer,nous vous mettons en garde chers politiciens griots,apres le depart de NDOTODIA,vous devriez rendre des compte au peuple centrafricain,vos betises et irresponsabilites ont emmener ce drame,vous n,aurez jamais le pouvoir que vous cherchez,car nous voulons une nouvelle generation,pas l,ancienne garde corrompus et incompetents responsable du debacle economique de la rca.nous ne voulons plus de vous,prenez votre retraite anticipee politique.

depuis l,independance virtuelle le peuple vit dans la misere et de surccroit vous conspirez avec des forces obscures pour venir les tuer et remplacer par des saheliens,L,ARMEE CENTRAFRICAINE DOIT ETRE LA PRIORITE DES PRIORITES,CAR SANS UNE ARMEE DIGNE ET BIEN EQUIPEE LES AVENTURIER VIENDRONS TOUJOURS TUER LES CENTRAFRICAINS,il faut changer ou renforcer les institutions pour eviter les derives totalitaires,un homme a partir du palais placer par la france et ses amis prennent des decisions unilaterales qui entravent la vie des 5 millions de centrafricains ,L,ARMEE CENTRAFRICAINE LES FACA doit etre l,imperatifune autre puissance que la france doit s,en charger les etats unies peuvent restructurer les FACA ou les russes,ceux qui veulent le pouvoir doivent nous montrer leur biens avant de s,engager,le nombre des partis politiques 58 montrent l,ambition des ces hommes qui s,engagent pour autres choses c,est a dire s,enrichir que de conduirent le destin de notre nation.5 partis suffisent,la dissolution totale des partis de la mangeoire doit prendre fin.qui vivra verra ....

Seul les centrafricains doivent décider de leur avenir,pas par les non exemple de démocratie en Afrique

Par antony

09/01/2014 16:21

Il n' y a pas à se rejouir des gesticulations de déby ou de tous ceux qui s'essuient les pieds sur le peuple centrafricains comme sui ce peuple n'existe pas ou ne sait pas ce qu'il veut pour nous imposer ou reflechir à chaque fois à notre place. Si certains certains acquiesce sans brancher une liste des noms pressentis pour remplacer djotodia,alors c'est nous memes qui donnons l'occasion à l'Ambassadeur de tchad de dire à paris qu'il n ' y a d'hommes politiques en centrafriques. Pourquoi un Meckassoua ou marie reine hassen ou certains noms fantaisites alignés seraient ceux sans l'aval des centrafricains pour dirger une transition. si un certain djotodia le peut donc tout est possibme? Madame hassen,par exemple avec tout ce que cette femme plutot déreglée à la recherche de quoi survivre fait des tapages pour etre remarquée. Pour pouvoir diriger un pays il faudrait etre stable dans sa tete et dans sa vie. Cette dame SDF actuellemnt à paris,passant d'hebergement à hebergement,miseà la porte pour comportement ,quand les gens ne savent pas gerer leur propre vie,serait celle d'une nation qu'ils peuvent gerer? Les gens qui avaient eu à travailler avec elle par voie d'accident de piston où elle passe de temps à autre,ont tous été sidéré par un caractère incommode.alors foutre une merde à la recherche de sa propre survie,c'est ne pas comprendre le problème centrafricain et continuer à penser que ce sont ceux qui font beaucoup de bruit à l'extérieur qui sont indispensables. C'est l'erreur de ceux qui ont cru à ziguélé qui hier disait que Djotodia est l'homme de la situation et qui à bangui l'a nié à une question d'un hjournaliste local. voyez vous centrafricains ces rigolos politiciens pensent que vous ne reflechissez pas,que vous n'avez pas de mémoire et peuvent raconter n'importe quoi et vous oublierez. c'est ce meme qui disait quand séléka tuait des gens dans les quartiers,il disait que seleka faisait son boulot et que c'etait des voleurs,enfants pas éduqués.
Meckassoua,le fourbe,que ses amis proches ont surnommé:Mo téka mo tégué,est celui même qui au lieu de faire la politique intelligente s'appuie sur une communauté en mmontant ses gens à bloc contre tout système dont pourtant il vit. pour nous ,meckassoua ami de ndouba et beau frère de ce dernier,sont les memes qui n'ont rien de concret pour ce pays,se prennent faussement pour les matières grises de ce pays et dont le role n'est que de faire l'opposition systématique quand ils ne trouvent pas leur compte avec un régime et parvenir à leur fin,puis rentrer en dissidence. Si les autres sont plus francs dans l'action,le Meckassoua est le plus faux,donnant l'image de celui qui est conciliant mais en fait,un esprit tordu et n'est pas plus centrafricain dans l'esprit que ceux qui ont montré qui ils sont réellement.
Si ces gens ont fait l'école et pensent toujours que ce sont les autres qui doivent désigner qui ou les placer au pouvoir,peuple,nous avons beaucoup perdu des notre à cause de ses parasites d'etat femmes comme hommes. c'est le moment où jamais de tourner la page et de dire non. regardez ces politiciens hier absent quand on massacrait la population,hier quand ils ont appris un sommet au tchad,avez vu vous combien tous ont retrouvé la voix? ils pensent au partage du gateau qui leur échappera,c'est vraiment triste. Entre ceux corrompus par déby et ceux qui abusent du peuple en se disant parti politique,il n' y a meme pas de choix. la société civile se defend comme elle peut mais ces faux partis qui sont parti juste pour la mangeoire ou pour survivre et exister,je crois que après la séléka,il faut s'occuper d'eux car c'est le seul salut du peuple pour tourner la page.On prend des voleurs,des fraudeurs,des falsificateurs d'age et autres délinquants pour une transition. L'urgence c'est bien sur le départ de djotodia mais surtout,le retrait des soldats tchadiens et le retrait de déby des affaires centrafricaines. le départ de djotodia seul,c'est se foutre de votre gueule.déby l'avait placé là pour couvrir son Nourredine. Tous ces rigolos,qui forment un fare bis,on se demande si ils sont encore de partis politiques. ce sont des partis de la ventraille et font croire à l'extérieur qu'ils sont des grands partis. qua veut dire grand parti en centrafrique,je rigole. Le plus decevant c'est le RDc,vraiment,certainement il n' y a plus rien de Rdc de Kolingba.Regardez ce Mlpc et Rdc qui avaient mis ce pays à feu et sang,qui espèrent se retrouver autour de la marmite esperer manger. si c'était un parti avec des idéaux,il n'allait pas se nier ainsi.
alors centrafricain,qu'on vienne vous distraire avec le départ de djotodia,ne soyez pas bete comme chaque fois qu'on nous amene n'importe qui et on subit. on remplace Djotodia alors que ça continue de tuer à bangui et dans les provinces. l'urgence des centrafricains c'est que cesse ces meurtres,que tous les partis fiables opposition et les autres conviennent de ce que centrafrique soit administré comme kosovo ou les balkans pendant un certain temps:2 ou 3 ans,on désarme,on recompose l'armée sans les selekas qui ont besoin de soins psychologiques en plus de la suggestion de l'Ambassadeur americain,on remet en place les administrations,les centrafricains se cherchent dans la recomposition politique,fasse le deuil et definissent ce que sera centrafrique de demain. au lieu de cela,on nous parle de djotodia partir et nous proposer les memes qui font qu'on tourne en rond. il faut sortir de tout cela. peuple centrafricain,vous connaissez mieux que qui conque ces rigolos qu'on veut vous presenter comme les indispensables. Dites Non,car accepter ces ordres de l'extérieur équivaudrait à nous battre encore d'ici 10 ans,qui voudra encore perdre les siens?
Vous peuple,vous perdez vos siens,ce n'est ni ziguélé,tiangaye,gamba ou d'autres nuls politiciens qui sont atteints personnellement dans leur chair,si c'était le cas il reflechirait avec moins de gourmandise sur une sortie de crise,non baclée comme ils se presssent à accepter qu'on vous l'impose

Tout ce beau monde n'est qu’auxiliaire de la France, par un claquement des doigts ils sont démis.

Par sorokaté

09/01/2014 19:54

Pauvre AFRIQUE malgré ses immenses richesses et potentiel humain elle est toujours rongée par la pauvreté, la misère, les maladies, le, chômage...la famine...

Tous les président Africains surtout ceux de l'Afrique Francophone ne sont que des marionnettes. Aucun d'entre eux n'est nationaliste. Honteuse humiliation.
Le mois dernier ils ont été tous conviés à l'école aux champs Élysées par instructions de leur MAMAN France. hiiiiiiiiii j'ai été frustré. Tous ont répondu présent maman, obligation d’obéir aux doigts et à l'oeil.

A quand les vraies indépendances politiques et économiques en AFRIQUE?
Toute chose à un début et une FIN.

Sorokaté Alias Domzan bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués