DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Presse centrafricaine: monitoring du mercredi 08 janvier 2014

Par Source: SNU-RCA - 08/01/2014

Lancement officiel, ce 06 janvier, des opérations de démobilisation des enfants associés aux groupes armés

 

Le Premier ministre, Me Nicolas Tiangaye, a tenu une réunion de travail ce 06 janvier avec l’ancienne majorité présidentielle, conduite par Enoch Dérant Lakoue du Parti Social-Démocrate (PSD), et la société civile centrafricaine. Radio nationale/TVCA

Sécurité
Le Général de Brigade Martin Tumenta Chomu, commandant la force de la Misca a publié un communiqué de presse ce 06 janvier 2014. Aux termes de ce communiqué, «le dimanche 05 janvier 2014, une grenade a été lancée à hauteur du marché du 3ème arrondissement de la ville de Bangui faisant deux blessés dont un militaire du contingent burundais de la Misca. Malgré ce énième incident, la force de la Misca entend poursuivre, avec fermeté et détermination, sa mission de sécurisation et de restauration de la paix en RCA et particulièrement à Bangui, conformément au mandat de l’Union africaine et à la résolution 2127 du Conseil de sécurité des Nations Unies. A cet effet, la force de la Misca invite les populations locales à lui apporter toutes les informations utiles et susceptibles de l’aider à atteindre ses objectifs au profit du peuple centrafricain. Les numéros d’appel de la Misca sont le 72 18 72 63 et le 72 18 72 88». Radio nationale/TVCA

 


Image d'illustration
L’Union européenne réitère son engagement aux côtés de la RCA pour une sortie de crise. C’est ce qui ressort de l’entretien accordé ce 06 janvier par le Premier ministre, Me Nicolas Tiangaye, avec Didier Chevalier, Conseiller technique et Bertin Maboula, coordonnateur de la cellule d’appui à l’ordonnateur national du Fonds européen de développement (FED). Les commissaires européens qui se sont félicités du soin avec lequel le chef du Gouvernement leur a présenté les réalités et les atouts du pays, ainsi que les perspectives positives pour le développement économique de la RCA. Ils ont profité de l’occasion pour recenser les besoins les plus urgents du Gouvernement pour un éventuel appui tout azimut. Radio nationale/TVCA

Le Président du Conseil National de Transition (CNT), Alexandre Ferdinand Nguendet, a eu une réunion de travail ce 07 janvier avec les présidents des différentes commissions permanentes. Il s’agissait pour les participants de discuter de l’article 70 de la charte de transition et de réfléchir sur les stratégies à mettre en place, en collaboration avec le Gouvernement, pour une sortie de crise en République centrafricaine. Selon Mme Léa Koyassoum Doumta, Vice-présidente du CNT, «par rapport à la situation qui s’est détériorée dans notre pays, nous nous sommes retrouvés pour faire le point de la situation, exprimer quelques inquiétudes et voir comment nous pouvons nous concerter, avec le Gouvernement, pour éviter de plonger le pays dans le chaos comme on est en train de le dire. Quand nous voyons nos frères et sœurs du Tchad, du Cameroun, du Sénégal et du Mali quitter la RCA et que du côté du Gouvernement nous ne voyons pas de réaction face à ce départ, tout cela nous inquiète». Radio nationale/TVCA

Lancement officiel, ce 06 janvier, des opérations de démobilisation des enfants associés aux groupes armés. Les opérations ont été lancées par le ministre en charge du DDR, le colonel Zépyrin Mamadou. Ce dernier était assisté du Représentant de l’UNICEF en Centrafrique, Souleymane Diabaté, du Représentant du BINUCA, du représentant de la Misca et du représentant du Ministère de la Défense nationale. A cette occasion, le ministre en charge du DDR et la délégation ont visité le Camp Beal, la base des Sapeurs-pompiers, le Bataillon de Soutien et des Services (BSS), le Camp Kassaï et le Bataillon Amphibie. Près de 5.000 ex-combattants de la Séléka sont regroupés sur ces différents sites. Il est à noter que la base des Sapeurs-pompiers regroupe uniquement les filles ex-combattantes de la Séléka. A partir du 09 janvier, une équipe conjointe DDR, Misca, BINUCA et UNICEF sillonnera les différents sites pour recenser les enfants soldats qui sont dans les rangs de l’ex-coalition Séléka. Ces enfants soldats seront cantonnés et recevront différentes formations en vue de leur réinsertion dans la vie civile. Ces formations seront dans les domaines de la menuiserie, de la maçonnerie, de la mécanique, de la couture ou l’agropastoral. La base du PK11 a reçu cette équipe de démobilisation des enfants soldats ce 07 janvier. Radio nationale/TVCA

Poursuite ce 07 janvier de la discussion entre le chercheur français, Roland Marchal, et la société civile centrafricaine. Selon Roland Marchal, «ce qui est important est un débat public et ouvert dans lequel les gens peuvent parler des problèmes qu’ils ont vécu, de la façon dont ils l’ont vécu, de la façon dont ils comprennent la crise et la façon dont on peut en sortir. Il est évident que cette crise ne sera pas réglée par l’opération Sangaris, par la Misca ni les Chefs d’Etat de la région. Elle sera réglée par les Centrafricains eux-mêmes et c’est à eux de redécouvrir aujourd’hui les raisons de vivre ensemble pour éviter que la violence continue. L’échec de vos hommes politiques et de vos femmes politiques est de ne pas vous avoir enseigné et de ne pas avoir convaincu la population que votre vie a un prix et son prix est très élevé et que vous devriez, comme Centrafricains, vous protéger les uns et les autres. N’oubliez pas que quelquefois, son voisin est son adversaire mais c’est quand même sa fille qu’on marie. Beaucoup de chefs de partis politiques sont ministres mais personne ne s’exprime sur les problèmes du moment. On les voit faire de grands discours sur la réconciliation devant les caméras étrangères mais on ne les voit pas se battre avec les populations qui veulent la coexistence». Radio nationale/TVCA

Suite aux multiples actes de violences dans le pays et particulièrement dans la ville de Bangui, le bureau du parlement junior appelle à la cessation des exactions sur la population civile. Selon le président dudit parlement, «devant la persistance des actes de violence dans le pays et particulièrement à Bangui, le bureau du parlement junior lance un vibrant appel à tous les groupes armés pour que cesse les exactions sur les populations civiles et particulièrement les femmes et les enfants. Le bureau du parlement junior est disposé à soutenir toute initiative pour le retour de la paix dans notre pays». Radio nationale/TVCA

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les informations contenues dans ce monitoring vous sont transmises via la section Information Publique du Bureau Intégré des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix en République Centrafricaine (BINUCA). Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue du BINUCA ou de l’ONU. Si vous lisez, réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez des éléments de ce média monitoring, merci de tenir compte de cette réserve.
  • André Michel Essoungou - Email: essoungou@un.org
  • Tel: (00236) 75 49 53 98 -
  • Porte-parole et chef de l’unité de l’information publique : Uwolowulakana IKAVI,
  • Tel : +236 75495383 E-mail : ikavi@un.org
  • Site web : http://www.binuca.unmissions.org

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués