DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Centrafrique: Une association des paysans veut prendre les armes contre Djotodia

Par journaldebangui.com - 08/01/2014

Dans les faubourgs de Bangui, sous la bannière de la «Révolution siriri», des paysans se préparent à combattre le président Michel Djotodia

 

L’Association des paysans centrafricains (APC) a lancé mardi 7 janvier 2014, une opération d’opposition au régime de Michel Djotodia. Pour Arlette, mobilisatrice à l’Association, «ce que nous voulons, c’est de donner un coup de mains à nos sœurs qui souffrent actuellement. En ce moment, les musulmans ou les commerçants ont fermé boutique et nous n’avons plus de sel, plus de savon, plus de sucre. Les enfants souffrent. Il n’y a pas de savon pour la lessive, pas de sel pour la cuisine. Les enfants que les parents ont amené dans les camps des déplacés souffrent de différentes maladies, des femmes accouchent dans des conditions pitoyables.»

 


© kiterevolution.org
Pascal Bida Koyagbélé, Secrétaire général de l'APC
Pascal Bida Koyagbélé, Secrétaire général de l’Association tient pour sa part, à traduire les dirigeants actuels à la justice. «Ils essaient de diviser pour mieux régner et c’est en cela qu’aujourd’hui le président Djotodia essaie de monter la communauté musulmane contre la communauté chrétienne alors qu’on vivait très bien, ensemble avant. Et c’est ce qui va se faire. Nous ne tomberons pas dans ce piège là. Le problème n’est pas nos frères musulmans, je dis bien ce sont nos frères musulmans. Le problème c’est Djotodia et ses complices et leurs amis Djihadistes qu’ils ont invité en territoire centrafricain. Nous allons régler ce problème, nous allons neutraliser ces djihadistes, nous allons neutraliser effectivement Djotodia et ses complices et nous allons les juger. Ils seront arrêtés et jugés», a fait savoir ce dernier.

Yvon Tchikaya, Porte-parole de l’Association a réitéré que «i [la position des paysans centrafricains à l’heure actuelle est catastrophique, les paysans sont excessivement touchés dans cette crise parce que ce sont les toutes premières victimes de la séléka. Pendant leur avancée depuis le mois de décembre 2012 jusqu’à la prise de Bangui, ce sont des paysans qui ont beaucoup souffert. Nos champs, nos élevages, tous nos biens ont été détruits. Sauf que pour le moment on est en train de se réconcilier entre nous, nous véhiculons un message d’une résistance contre cette occupation des extrémistes de séléka]» En attendant, Bangui retrouve peu à peu son calme avec des patrouilles des forces internationales qui se sont multipliées.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Je vous soutien moi aussi, nous exigeons tous la libération de notre par pris en otage par les Djihadistes

Par sorokaté

10/01/2014 09:11

Moi je suis près à m'associer à cette opération. Je ne veux plus de ce monstre Tueur assassin Islamiste seleka monsieur Dondoja nous massacrer de la sorte. Non et NON .

Par cette occasion je prie donc tous les paysans Centrafricains de se joindre à cette initiative afin de mettre FIN à cette déshumanisation. Il faut mourir pour la seule cause" DÉFENDRE SON PAYS"

Nous ne voulons plus de seleka en RCA.
NB: Tout sujet seleka doit disparaître sur le sol CENTRAFRICAIN.
Aucun ne doit exister. Pour nos politicards , comme disait quelqu'un" Ils méritent tous une peine de MORT"
Ils faut les exécuter tous ces politicards. Je dis bien TOUS les Vieux politiciens prostitués Centrafricains, il faut les raser tous.

Non et Non plus jamais cela. Nous demandons JUSTICE. Toute seleka a tué, toute seleka a violé, pillé, incendié nos maisons , nos grainiers, nos biens tous emportés vers le Tchad et Soudan.

Mô londô ita KOLI Wali Ti béafrica, Kanga légué na a sioni a zô seleka.
i gbougbi tonga na zo ôkô i toumba ala na kôdôrô ti i.

Zia si a wandé a sala kôdorô ti a kotara i i na gba a pè. Toumaba ala.
Sorokaté Alias Domzan bene.

Ne plus etre dependant des autres et s'en lamenter moins

Par paulin

10/01/2014 17:28

On libère le pays,mais entendre dire que les musulmans partent et qu'on n'a plus de sel cei cela. mais frères,les camerounais font comment? ils ont la maitrise de leur alimentation,les bamileke et autres s'organisent et entrepennent,alors pourquoi doit-on continuer de nous lamenter et de laisser notre vie diriger par les autres? notre egoisme fait qu'on veut etre seul à briller,on s'accoquine à un musulman venu d'ailleurs nous complexant disant que ils sont bien encommerce.Etre bien en commerce,c'est quoi,c'est une solidarité qu'ils se font autour de leur réligion au détriment des autres et tout n'est pas clair et le cenrtrafricain qui sort du lot,ne va pas chercher un autre frère pour continuer et developper un maillon; regardez la boulangerie,les conneries que nous vendent les libanais,pain souffle plein de lévure sans réelle mie. un centrafricain voulait reprendre le bon pain comme ça se faisaiyt par un camerounais au temps de nos parents à lakouanga,mais les libanais ont vu le chef de l'etat qui etait kolingba qui a fait pression sur le ministre boulanger et le bon pain avec mie a disparu. Pourquoi ne laisse t-on pas la bonne concurrence se faire et laisser certains de ces commerçants que vous pleurnicher l'absence qui se font copains avec les gouvernaants et creent des puneries inutiles. les gouvernants reçoivent leurs dessous de tables et laissent le peuple dans la souffrance. Or ces gouvernants leur role c'est de veiller à un prix normal pour la qualité de vie de la population; il faut revoir serieusement tout cela avec le depart des seleka et voir qui vient s'installer chez nous car certains rentrés chez eux,leurs propres etats ne savaient ce qu'ils faisaient de bon chez eux avant de venir chez nous. Et oui ,on vivait avant sans problème,mais il faut ouvrir les yeux et ne pas faire les naifs. on est resté naif ,le monde evolue et les gens sont dans une logique de propagation de l'islam radicale et la pauvreté a fait que beaucoup des musulmans qu'on croit de gens corrects sont entrainés dans ce mouvement mondial.on reste à parler angeliquement or il y a un réel problème dans ce qui s'est passé chez nous avec la venue des Séléka,c'est une tentative d'islamisation de centrafrique qui a échouée.on veut le camoufler par d'autres discours.C'est cela la réalité. vous pleurez nos frères musulmans mais on voudrait les voir plus denoncer seleka ou étaient-ils? mais quand l'armée française vient désarmer les sélékas,on les a vu manifester,alors ne restions pas naif. la pluie ne surprend pas deux fois un homme,reflechissons y

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués