SOCIéTé  |    

Bangui: assassinat de 16 enfants par les groupes armés

Par Source: Xinhua - 08/01/2014

L’estimation a été faite par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef)

 

Son représentant à Bangui, Souleymane Diabaté, a aussi fait état de 60 autres enfants blessés. Ce sont des victimes des affrontements entre les ex-rebelles de la Séléka (au pouvoir) et les miliciens anti-Balakas (anti- machettes) hostiles au pouvoir de Michel Djotodia, président de la transition. «Les attaques ciblées contre les enfants sont une violation du droit humanitaire international et des droits de l'homme et elles doivent cesser immédiatement. Des actions concrètes sont maintenant nécessaires pour empêcher les violences contre les enfants», a déclaré Souleymane Diabaté. Cette situation, qualifiée «d'inadmissible et d'intolérable» par Diabaté, chef de cette agence du système des Nations Unies, s’accompagne par l'enrôlement des enfants soldats dans les groupes armés.

 


© binuca
Image d'illustration
Déjà dans un document publié le 2 janvier, l'Unicef avait noté qu'environ 2,3 millions d'enfants sont affectés par la crise actuelle en Centrafrique et qu'avec son concours, 672 enfants séparés ont retrouvé leurs familles et 206 autres associés aux groupes armés ont été libérés sur les 3.500 à 6.000 recrutés. Par ailleurs, Diabaté a fait savoir que la situation en Centrafrique, ce pays pauvre d'Afrique centrale pourtant riche en minerais, a évolué d'une «urgence silencieuse à une crise humanitaire complexe». Selon lui, la Centrafrique vient d'être déclarée en urgence de niveau 3, le plus haut niveau de vulnérabilité pour les agences du système des Nations Unies, suite à la dégradation de la situation sécuritaire et humanitaire depuis la prise du pouvoir en mars de Michel Djotodia. Depuis le 5 décembre, les violences en Centrafrique ont fait plus d'un millier des morts et 400.000 déplacés internes dans la capitale qui sont installés dans des conditions désastreuses dans 52 sites, selon les Nations Unies. 785.000 autres déplacés sont récences dans les villes de provinces.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués