DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Crise centrafricaine: la mise en garde de l'ONU

Par Source: Xinhua - 07/01/2014

Les affrontements en RCA pourraient dégénérer en conflit religieux et embraser la région

 

Les affrontements interconfessionnels en République centrafricaine (RCA) pourraient tourner au conflit religieux et avoir des répercussions à l'échelle régionale, a prévenu lundi le secrétaire général adjoint aux affaires politiques dans un communiqué. "Les violences meurtrières sont quotidiennes dans la capitale Bangui et le reste du pays et la population reste divisée par les appartenances religieuses", a expliqué Jeffrey Feltman au Conseil de sécurité lors d'un exposé sur la situation en RCA, où des milliers de personnes ont déjà été tuées, près d'un million chassées de leurs foyers, et 2,2 millions - soit environ la moitié de la population -, a besoin d'aide humanitaire.

 


© un.org
Jeffrey Feltman, le secrétaire général adjoint aux affaires politiques de l'Onu
"L'accès aux quartiers résidentiels de Bangui est contrôlé soit par des miliciens antichrétiens, soit par des antimusulmans. De même, les localités situées en dehors de Bangui comme Bossangoa, Bouar, Bozoum et Paoua, entre autres, sont le théâtre d'atrocités, notamment d'affrontements directs entre communautés chrétienne et musulmane", a poursuivi M. Feltman.

La Centrafrique est dans la tourmente depuis que les rebelles de l'ex-Séléka, des musulmans pour l'essentiel, ont lancé une offensive il y a un an, contraignant le président François Bozizé à quitter le pouvoir en mars. Un gouvernement de transition a permis dans un premier temps de rétablir un semblant de paix, ouvrant la voie à la tenue de futures élections démocratiques. Mais le mouvement majoritairement chrétien des anti-balaka a pris les armes et des affrontements interconfessionnels ont éclaté à Bangui début décembre. L'insécurité et le manque de financement et d'accès entravent les efforts déployés par l'ONU et ses partenaires pour prêter assistance aux populations en détresse, a annoncé de son côté le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

 

 
MOTS CLES :

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Quelle découverte pour l'ONU?

Par Nomzamo

07/01/2014 13:07

Et pourtant cette situation était prévisible tant les envahisseurs séléka sont composés à 90 % des islamistes tchados-soudanais.

N'est ce pas à l'Assemblée Générale de l'ONU en septembre 2013 que la france a fait bloquer le communiqué final sur la liste des chefs sélékas proposée par l'Union Africaine qui voudrait les voir sanctionner?

Qu'a fait son larbin de ban ki moouille, petite marionnette aux mains des occidentaux?

De qui se moque t-on?

Le pyromane france a cru qu'en laissant pourrir la situation, elle va pouvoir se présenter en "sauveur" et pouvoir peser sur l'avenir de notre pays. Elle a fait une très mauvaise analyse de la situation sur le terrain. Elle paye son arrogance de petit colon du 20ème siècle qui pensait qu'il suffisait à la france d'envoyer 450 à 500 soldats français pour changer le destin d'un peuple africain.

Elle s'est trompée sur toute la ligne:
1- en armant des milices islamistes tchadiens et soudanais pour occuper la RCA pour son compte,
2- en participant à l'installation des sélékas,
3- en fermant les yeux sur les crimes de la séléka depuis décembre 2012
4- en désarmant les FACA, les gendarmes et Policiers Centrafricains livrant ainsi la population à la merci de ces fous d'hallal
5- en soutenant ouvertement les séléka avec tous les déplacements des autorités françaises en Bangui.
.....
Si l'ONU a laissé la france chier en RCA, elle est co-responsable dans la mesure où la charte de l'ONU interdit en principe l'occupation d'un pays membre par d'autres.

Iya meme pas à discuter,c'est à faire ce que le peuple veut,c'est lui qui souffre et non Déby,soupou,Djotodia,Ziguélé,nguerekata ou des faux partis politiques

Par joxe

07/01/2014 17:08

Malgré tout cela,les collabos tiangaye, ziguélé,Poussou-pourrou ti Séléka, et nguerkata par son flou sur le tchad,tous ces clans de paoua et poussou-porrou donnent de l'écho à déby leur maitre qui leur insinue de refuser ce que le peuple veut:l'envoi des casques bleus ou mis à l'écart du contingent tchadien de la Misca. Ce que Déby dit ils reprennent en choeur alors que la société civile centrafricaine devant le chaos malgré sangaris et meme Hollande en appelaient à l'Onu. Déby encore Président de ce gouvernement des Nuls s'oppose à l'envoi des casque bleus en centrafrique,s'accroche à sa Misca comme lu sur le site de Rfi. Déby défie une seconde fois la communauté internationale et hollande aidé de ses dougourous. Mais le peuple sert à quoi dans ce pays quand tout le monde sait que c'est le dictateur tchadien qui seme le chaos dans bangui pour amener la france qu'il dit peureuse à ses fins?

Il faut un changement de comportement au sein de l'onu et etre au services des peuples

Par marie jenny

07/01/2014 18:43

Mais quand la communauté internationale cède devant un hitler africain comme Déby,contre l’avis des centrafricains qui subissent Déby par ses soldats et seleka depuis des mois que peut-on conclure ? Entendre appeler Deby Président du’un pays le tchad c’est un abus de langage.Et ça renvoie à l’incohérence de la communauté internationale. Comment ignorer le tchad de déby,son régime ,pour faire de ce pays ,qui ne se résume qu’à un seul homme Déby et sa dictature,membre du conseil de sécurité ?. Si l’onu qui devait etre autre chose que cette promiscuité avec les pires dirigeants de l’afrique dont Déby. Tous ces Etats dictatoriaux ,de démocratie sans peuple,de bourage des urnes,il suffit de glisser un peu sous la table pour se blanchir et se retrouver à parler monde avec les grands ?. L’onu aux services des peuples se detournent de sa mission pour la survie ,la pérénisation et la folie prédatrice des dictateurs comme Déby ?,l’exemple Deby du tchad qui joue de son emprise sur ce monde corrompu pour les ridiculiser et se montrer de plus en plus effronté et arrogant :refus des casques bleus en centrafrique,non retrait de ses milices présidentiels et tout le monde est aux ordres du dictateur .Un dictateur qui manipules,hier narguant que centrafrique ne craignait pas un risque terroriste quand son ennemi Bozizé secoué le disait. Aujourd’hui démasqué,il joue de la roublardise pour se montrer indispensable acceptant que des jihadistes dangereux écument la zone,mais ces gens lui-même les a entretenu et va jouer aux livreurs pour son plan B et pouvoir continuer à faire ce qu’il planifie pour centrafrique,et il y a des gens pour l’écouter et le croire,c’est cela qui est frustrant ,quand un petit enfant de 6 ans en centrafrique sait ce qui est déby depuis.depuis comment il traitait les centrafricains quand ces tchadiens qu’il envoyait en colonie de peuplement en centrafrique se montraient déjà barbares avec leur voisinage. Le peuple centrafricain ne veut plus de lui,ni de son aide empoisonnnée. Il s’accroche
S’il avait un petit savoir vivre et un brin honnête,la réaction normale de quelqu’un de censé c’est de retirer son contingent barbare pour prouver de sa bonne foi et ne pas s’ériger décideur dans ce qui dépend des centrafricains. Au fur à mesure que le peuple de centrafrique le met à nu,il s’entête pour s’imposer dans la misca et leur refuser leur appel au secours à l’onu et un pressing sans relâche auprès des traites centrafricains à sa solde pour abonder dans son sens. A force de composer avec des tyrans comme Déby,ces responsables des organismes internationaux sont pris en piège à leurs propres jeux. Ces organismes qui devaient travailler pour les peuples ne le sont plus dans les principes,le lobbying aggressif de corruption fait le reste. Comment comprendre qu’un sanguinaire comme Déby défie tout le monde depuis la crise centrafricaine qu’il manie d’une main d’assassin,terrassant à deux fois hollande. La première en organisant ce bordel à bangui à travers Nourredine pour plier les français qu’il traite sans s’en cacher de lâches : assassinats de soldats, puis l’entretien de combats et de tueries dans des quartiers investis par des sélékas non casernés pour trainer,empêcher ,le desarmement ou la main mise sur leurs caches d’armes. Et ça marche,depuis ils sont rois ,ils enlèvent,tuent,prétextent des attaques pour tuer encore plus impuniment. Ils le sont ,qui ferait la moitié de ce que seleka et les soldats tchadiens de déby font en centrafrique qui ne se verrait pas inquiété ? Meme avec une prison secrète et torture,un charnier,des représailles affichées sur des civils,des morts jetés ligotés dans les fleuves,aux abords des rues,les morgues sont pleines,ils tuent dans les hôpitaux,tout cela fond comme de la neige au soleil.Ils sont tranquilles et rois.
L’amerique averti t déby des derives constatées,le peuple crie et appelle l’onu au secours,Hollande meme appelle l’onu,Déby renvoie tout le monde à son desiderata :Pas de casque bleus en centrafrique ,ses soldats restent en centrafrique,et ses valets de nous dire qu’ils le sont dans un ca dre international,comme si le cadre international excuse tout et permet tout. Deby envoie hollande une seconde fois au tapis.
Cette communauté internationale qui nous parle de droit d’ingerence souvent quand il ne le faut pas,Centrafrique ne leur offre-il pas ce cadre de droit d’ingérence en ce moment :un etat illegitime dont le président ne contrôle que sa chambre comme dit un compatriote,un peuple massacré chaque jour,un voisin criminel qui ne fait rien pour que ça améliore,un peuple massivement contre ceux qui s’arrogent le pouvoir et prétendent les représenter ,contrele parrain tchadien Déby et sait ce qu’il veut et qui peut aider sa situation,n’est ce pas suffisant pour décider et épargner au peuple centrafricain une enième arrogance de Déby ?Et se passer de protocole et de s’arroger ce droit d’ingerence au nom de la volonté populaire ?Obama a parlé,on a vu Ban ki moon venir faire son show,à trop vouloir etre copain avec tous ses dictateurs,il ne sait sur quel pied dansé. faut donner au peuple de voter le secretaire general de l'onu et leur responsables ,tout cela changera. quand on nous dit qu'un criminel comme déby peut elever le ton à l'onu

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués