DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Mise au point sur l’amalgame à propos des anti-balakas

Par Jean-Gualbert TOGBA - 06/01/2014

Ils sont désignés comme une milice chrétienne, alors que…

 

Voue n’êtes pas sans ignorer que la Centrafrique est un pays Bantou bâtie sur un fond multiethnique, expression d’une cohabitation pacifique de la diversité culturelle dans le respect de la liberté religieuse. Nous observons avec stupéfaction que la République Centrafricaine héberge une crise d’absurdité, une crise d’intolérance depuis une année où l’importation de la violence avec un arrière gout de rancune contre tout ce qui ne ressemble pas à soi a été diffusée en large écho dans la communauté. Vous constatez que toutes les crises en Centrafrique ont été l’émanation des gens dits hommes politiques qui, pour le pouvoir dressent une communauté contre une autre. A aucun moment une crise sur fond de divergence ethnique ou de clivage régional a un jour conduit à une guerre civile entre les communautés en Centrafrique.

 


© journaldebangui.com
Jean-Gualbert Togba
L’amalgame entretenu par l’Agence France Presse, les medias occidentales et la Séléka autours des anti-balakas présentés comme étant une milice chrétienne a été la cause des représailles aveugles et sanglantes de la Séléka envers la population non musulmane y compris jusqu'à dans les églises, massacrant en trois jours plus de milles personnes. Ce faisant, il est important de porter à l’attention de la communauté internationale et des observateurs que la communauté chrétienne de Centrafrique ne dispose pas d’une milice armée. Si les marchands de la guerre et de la haine ont réussi a détourné l’attention sur la vraie nature de la crise pour en faire une guerre confessionnelle, la communauté chrétienne de Centrafrique n’entend pas se dévier de sa profession de Foi dans la pratique de l’Amour, la tolérance et la recherche de la Paix. La communauté chrétienne de Centrafrique, en dépit de sa supériorité numérique, a toujours affirmé le vivre ensemble dans un esprit de mixité, de tolerence et de partage mutuel envers toutes les communautés vivant en Centrafrique.

Certes, les anti-balakas sont des centrafricains. Du fait de leur non appartenance musulmane, ils sont systématiquement assimilés à des chrétiens. Leur existence depuis le temps des temps n’a aucun lien avec le christianisme en Centrafrique. Il faudrait aller chercher leur origine et leur explication dans l’arrière-pays. Nous rendons responsables les medias, la communauté internationale qui se sont volontairement d’une manière fallacieuse, dénaturées à fresque la nature de la crise politique pour en faire un conflit confessionnel avec comme conséquence les massacres par milliers de la population civile tant musulmane que chrétienne. Et tant que l’amalgame persistera, les massacres aussi persisteront et porte un regard erroné sur la vraie réponse à donner à la crise.

La communauté chrétienne de Centrafrique réfute l’assimilation des anti-balaka présentés à tort comme une milice chrétienne, exposant ainsi des vies humaines à la bestialité des hordes barbares. L’intolérance sème la querelle; la tolérance élimine la querelle. La tolérance est la clef qui ouvre la porte à la compréhension et à l’amour réciproque.

Que le Seigneur de paix accorde sa miséricorde à la Centrafrique.

Jean-Gualbert TOGBA

 

 
MOTS CLES :

6 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Dire la verité meme si celle-ci fait mal

Par Tatene

06/01/2014 22:38

Mr Togba,vous étiez où pour le dire avant alors que le mal est déjà fait. Les anti-balaka qui se disent chrétiens massacrent systématiquement tout musulman qu'il soit centrafricain ou étranger avec une cruauté insoutenable. Heureusement ce ne sont pas tous les centrafricains chrétiens qui sont anti balaka. En plus tout le monde sait que ces anti balaka sont composés en majorité d'un seul groupe ethnique, suivez mon regard.

Je ne cautionne pas les exactions de Seleka que je condamne aussi.

Dans ce jeu macabre où on cible lâchement les civils innocents que ça soit musulman ou chrétien,je ne peux accepter cela. Ces crimes ne doivent pas rester impunis.

personne n,a le monopole de la verite

Par famoundjou

07/01/2014 02:51

la presse neocoloniale francaise desinforme l,opunion mondiale parlant de milices chretiens et de milices mussulmans,diffamation et divagation monsieur TOGBA fait une brillante analyse car la presse francaise detourne la realite apres leur marche de dupe sur les richesses appartenant aux peuples centrafricains,il ya jamais eu une guerre de religion en rca.il ne faut pas lancer les cailloux sur les antibalakas et laisser les selekas,car sans l,agression franco-quatarite et soudano-tchadien,les centrafricains vivaient toujours en paix.la violence n,est pas bien pour personne,les civiles tchadiens comme centrafricains qui meurrent sans raison?,ceux qui ont organiser le genocide partagent la responsabilite.

sans les selekas les antibalakas n,existaient jamais,c,est la verite,cela ne veux pas dire que les centrafricains cautionnent les actes des antibalakas,non,la violence n,est pas bien point,les selekas qui sont des mercenaires tchadiens et soudanais a 90%,ont tuer les centraricains,violer,piller,tuer,voler,pendant plus de 10 mois,les images horribles de AL-JAZAIRA sont la,ils ont tuer dans tous les provinces sans raisons,les enfants ont fuient et vivent dans la foret sans manger,quel en sont les raisons,ils ont bruler les eglises et laisser les mosques et ils n,ont pas toucher les biens appartenant a la communaute musulmane,c,est ce qu,on appelle une croisade islamique avec l,argent du quatar bien sur un pays arabe.

tous l,afrique et le monde regarde se genocide,si les americains n,ont pas fait fait la pression sur la france et son allie tchadien,la rca sera un grand cimitiere a ciel ouvert,nous sommes dans un pays laic,il faut respecter tous les religions et non imposer l,islam,c,est la raison de toute ces violences.les autochtones bantous sont tuer et en contre partis ne peuvent pas donner des fleurs a leur agresseur qui viennent des pays voisins notament tchadien et soudanais.il ne faut pas instrumentaliser la religion pour des fins politiques,si ndotodia a fait son coup etat et ne tuer personne cette violence n,allait jamais exister.

l,afrique noire est composer de beaucoup de pays plus fort militairement que le tchad et ils sont en train d,observer l,afrique du sud a perdue des soldats a bangui c,est le pays plus fort militairement en afrique,ils peuvent prendre le tchad en moins de 5jours a quoi joue le tchad? ,cette situation qui peux devenir une guerre incontrolable,car ceux qui entourent ndotodia sont des mercenaires etrangers qui occupent un pays pour voler les richesses,les centrafricains sont chez eux,et sont victime d,un grand complot,nous avons le droit a la legitime defence,car les selekas sont les responsables de ce genocide car ils ont commencer a tuer les civiles et violer les femmes et voler les biens pour le soudan et le tchad,qui a armer les selekas depuis la rebellion?le quatar,la france,le tchad et le soudan.le peuple centrafricain sera le vainqueur.

Jean-Gualbert TOGBA best and wise centrafricain

Par Birao

07/01/2014 10:46

Chers Jean-Gualbert TOGBA merci pour cet article valeureux lequel nous avons besoin de faire comprendre la majorité centrafricaine qui sont dans obscurité totale et victimes d’une manipulation grave organisée par des voyous et des assoiffés de pouvoir à tout prix. L’haine qui gagne le terrain au sein de notre communauté doit être barrée avec la neutralisation dé groupes radicaux (musulmans et chrétiens).
Je suis fier de vous vraiment, sur ce forum vous êtes le seul intellectuel capable d’réagir de manière objective et concrète.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués