SOCIéTé  |    

Bangui: au PK5, c’est la chasse aux anti-balakas

Par Source: AFP - 03/01/2014

Désormais, la frontière entre le PK 5 et le quartier limitrophe chrétien «Castor», est marquée par des échoppes détruites ou brûlées

 

Dans une rue adjacente, des coups de semonce retentissent: ce sont des éléments de la force de l'Union africaine qui dispersent une foule de curieux, attroupée autour d'un autre corps. En tout sur quelques mètres de distance, le nombre de victimes du jour s'élève à quatre, et il est à peine huit heures du matin, ce 3 janvier 2014. Allongés sur le dos, sobrement recouverts d'un pagne, deux d'entre eux sont encore ligotés. Parfois, un passant s'arrête à leur hauteur, soulève le tissu pour regarder le visage de la victime, puis s'éloigne sans rien dire. Ces deux petits, on les connaît, ils sont du quartier depuis toujours, et puis ce sont devenus des anti-balakas. Ils ont été tués un peu plus loin et ramenés ici, puisque c'est chez eux, explique l'un d'entre eux.

 


© afp.com
Des civils fuient le quartier de Gabongo à Bangui, le 3 janvier 2014
Bangui est une toute petite ville, un "grand village", comme on le dit souvent, et il n'est pas nécessaire de marcher longtemps pour passer d'un quartier de majorité musulmane à un quartier chrétien. Avant les récents événements, qui ont fait passer la crise de coup d'état à "crise inter-religieuse", les deux communautés vivaient en bonne intelligence. Désormais, la frontière entre le PK 5 et le quartier limitrophe chrétien "Castor", est marquée par des échoppes détruites ou brûlées: ce sont celles des chrétiens. Partout sur la route bitumée qui traverse les quartiers, de larges traces noires rappellent ces moments réguliers de frictions durant lesquels des populations excédées érigent des barricades enflammées.

"Personne ne vient chez nous, ni les Français, ni la Misca"
A quelques kilomètres de là, à la sortie de la ville, un autre quartier a décidé de vivre autrement: "Après les grosses violences du 5 décembre (qui ont fait plusieurs centaine de morts en une journée, ndlr), nous sommes entrés dans une phase de réconciliation entre musulmans et chrétiens du quartier. Entre nous il n'y a pas de problème, il n'y a jamais vraiment eu d'ailleurs, tout va bien", explique Djibril Ali, un musulman. Comme la plupart des habitants de son quartier, toutes confessions religieuses confondues, il a décidé d'ignorer les tensions qui agitent les quartiers voisins. "Ici, nos frères chrétiens sont aussi embêtés que nous par les anti-balakas. Nous sommes tous des commerçants, se faire la guerre entre nous n'arrangerait personne (...) je suis né ici, je ne vois pas de raison pour m'en prendre à mes frères", affirme un autre riverain, un "vieux" du quartier aux rides profondes.

Dans ce quartier où chrétiens et musulmans ont fait cause commune, la plupart se promènent pourtant avec une machette en bandoulière, et même les enfants qui jouent dans le sable ont un couteau à proximité. Ici, tout le monde est d'accord pour se plaindre des conditions de sécurité: "Personne ne vient chez nous, ni les Français, ni la Misca ni personne pour nous défendre", affirme Hassan Oumar, un commerçant.

Au PK 5, où des militaires patrouillent pourtant régulièrement, c'est plutôt des français que l'on se plaint, les musulmans les accusant régulièrement de "prendre partie" en faveur des chrétiens et des anti-balakas. A deux pas du marché au bétail, centre névralgique du quartier, une petite troupe creuse un trou. Les silhouettes apparaissent et disparaissent dans la poussière soulevée par le mouvement des pelles. "Nous allons enterrer quelqu'un du quartier. Il a été tué par un anti-balaka", explique l'un d'eux, en montrant une dizaine de monticules de terre alignés. "C'est là qu'on enterre nos amis", souligne-t-il avant de désigner du doigt des monticules plus petits, sous lesquels reposent les enfants.

 

 
MOTS CLES :

30 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Tous les centrafricains sont des anti-balaks.

Par abou

04/01/2014 05:47

http://www.axelponiatowski.com/contact
Priere écrie a ce député UMP qui a préconisé la partition de la RCA comme solution a la crise séléka en RCA.
Petite info : il est né au Maroc

Désarmement d'urgence de PK5

Par Saradidiri

04/01/2014 11:15

D'apres cet article, notre constat vois plus le temoignage des musulmans que des chretiens, les musulmans qui se prennent en piromane, ils mettent le feu et reviennent se plaindre. Vous n'avez pas encore fait le tour des quartiers vraiment touchés, le cas du commissariat 5ème où on a brulé les meubles aux yeux de la Misca et de l'arméee sangaris qui disent qu'ils n'ont pas le mandat pour ça, alors qu'ils sont sensés désarmer. A quand le désarment de cette zone de PK5? où bien que font les français et les Misca après le passage du ministre de la défense au Tchad? Quel accord ils ont encore signé pour changer de mandat le jour au lendement en sachant qu'ils avaient commencé un bon travail qui pourra mettre fin à toutes ces violences malheuresement ils avaient arrêté le desarment au niveau du 8ème arrondissement et le quartier Miskine et même ça c'est encore partiel. Pour notre secuté chretiens et musulmans, le désarmement du secteur PK5 en particulier est d'urgence après quoi s'etendre aux autres zones.

Chers amis centrafricains les racistes chrétiens pensez une fois avant de se prendre la tête

Par Birao

04/01/2014 14:05

Vous êtes très simples et naïfs, et vous ne comprenez rien sur les relations régionales et internationales qui sont compliquées d’être comprises voir imaginées par le consommateurs de manioc !.

Beaucoup de chrétiens gardent un espoir sur les français pour les aider ; pas pour ramener la paix en RCA mais pour faire de vengeance et piller les commerces de musulmans. Je suis sur et une bonne partie parmi vous peut-être est d’accord, que les pillages de Selekas ont été faits par les selekas dont (des jeunes musulmans mais aussi bien des jeunes chrétiens qui ont intégrés le selakas). Les anti-balakas et les jeunes chrétiens sont là pour piller et voler, ils ont rien comme objectif claire :, par exemple : les Sénégalais, ivoiriens, les camerounais et congolais (RDC) n’ont rien dans l’affaire de selekas ou pouvoir de Djotodia, mais malheureusement, les opportunistes qui vient avec le sang de innocents ont manipulés les anti-balakas de cibler tous les étrangers!!..
Le 24/03 j’ai perdu ma voiture marque (NISSAN) les voleurs qui ont venus menacer les gardiens et se débarrasser avec le véhicule étaient des chrétien selon les gardiens de jeunes d’ethnie Banada et Manga, (avec ma grande respecte àaux deux ethnies lesquelles j’ai très bon amis parmi eux).
Je dénonce bien le pillage fait par Selekas ; mais les centrafricains et notamment banguissois, le pillage est un élément culturel centrafricain !! leur habitude depuis longtemps, dès que il y a un coup d’état/désordre sécuritaire à Bangui, tout le monde pense à piller et voler, tous les événements qui sont passés à Bangui à partir de 1979 jusque aujourd’hui ont finis pas des pillages et destruction de biens des autres. C’est comme ça que il y aucune trace pour les anciens présidents à Bangui, dès que il est changé, ses biens sont cibles de pillages et saccage.
Aujourd’hui, je vois il y a presque pas de intellectuels centrafricains qui sont capables de diagnostiquer la situation en RCA qui est à la base politique et non religieuse. Ceux sont nos leaders politiques qui sont nuls, le peuple centrafricain (chrétien et musulmans) ont vécu ensemble depuis longtemps sans problème, les chefs traditionnels étaient capables de régler les conflits de manière efficace sans morts, aujourd’hui avec l’indulgence de fous comme (Djotodia et Bozizé) et les autres tarés et assoiffés de pouvoir rien ne tient la route.

Chers centrafricains, il faut prendre d’habitude à s’interroger SVP : soyez objectifs et pensez ce quoi l’avenir de la RCA ?
Militairement :
- Si quelqu’un pense d’avoir la république Centrafrique sans musulmans, il est irréalistes et faux, même les français vont avoir mal à répondre ça, si on parle de la force !, le selekas ne représente pas les musulmans, mais si la guerre vraiment prend tête à tête (musulmans-chrétiens) Bangui et toute la RCA sera vide à bientôt, on est capable à tout détruire à Bangui et ailleurs voir éliminer certaines ethnies de la RCA (je n’aime vraiment cette option pour mon pays). (il y a 6000 selekas musulmans, 26 000 rebelles de JEM et SLA au Darfour, 23 000 combattants Djanjaweeds, 13000 combattants musulmans tchadiens, si vous dérangez/ciblez les musulmans, vous serez juste éliminer avec vos soldats français !! les français savent ça bien, on va faire face aux français pas seulement via des combats mais de kidnapping de civiles et leur assassinat, ils vont tous partir et vider l’Afrique....je vous jure.
- Jusque il y a quelques semaines, les musulmans ne sont pas unis derrière Djotodia mais avec ce que les jeunes chrétiens ont entamé, c’est possible que Djotodia déclare une guerre contre vous, et dans ce cas il y a aura trop volontaires musulmans partout qui vont venir pour vous nettoyer (je ne souhaite pas cette option non plus).
- Le pays comme le Tchad, Soudan et Nord du Cameroun, Niger et Nigeria..) sont le plus puissants en Afrique et le plus fortes en termes d’armement. Attention les petits banguissois ne pas jouer avec le feu.
Economiquement :
A Bangui déjà, il y a une pénurie alimentaire, certains denrées alimentaires sont disparus, les prix sont doublés.
- Les banques sont vides avec le départ de (tchadiens, sénégalais, libanais, yéménites.....etc).
- L’état n’aura rien comme revenus d’ici les 12 mois qui viennent, vous allez avoir malnutrition tous !
- Le gros budget dédié par la communauté humanitaire pour la RCA, sera sans valeurs quand il faut acheter tous les produits alimentaires et logistiques ailleurs (Cameroun, Tchad et Soudan) pour le faire venir à Bangui, si ses derniers acceptent !
- Il faut reconnaitre qu’économiquement vous êtes le plus vulnérable dans tout l’Afrique (inflation de prix 2ième pays après Angola, manque de disponibilité locale, ceux sont des étrangers qui disposent des commerces locales..)
- Finalement je vous dis que vous n’avez aucun avenir sans les musulmans, et si les 3 maillons chrétiens prennent la tête ils vont mourir à la faim

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués