NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: une bonne coopération entre les soldats français et africains

Par journaldebangui.com - Xinhua - 03/01/2014

En visite à Bangui lors de sa tournée en Afrique Centrale, le ministre français de la Défense a souhaité que qu’il y ait une bonne cohérence et coopération entre Sangaris et Misca

 

Le ministre français de la Défense, Jean Yves Le Drian a souhaité jeudi hier jeudi, lors de son escale centrafricaine «une bonne cohérence et une bonne coopération entre l’opération Sangaris (menée par les troupes françaises en RCA) et la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA, tenue par les soldats de l’Union africaine», afin d'obtenir rapidement des bons résultats. Il continuait sa tournée entamée quelques jours plus tôt par certains pays du Sahel dont le Tchad. Il a continué son périple par le Gabon et le Congo.

 


© africatime.com
M. Le Drian auprès des troupes sur le terrain
C’est ainsi que M. Le Drian a été reçu en audience à Brazzaville, par le président de la République du Congo, Denis Sassou N' Guesso. L'entretien entre les deux personnalités, qu’accompagnaient des collaborateurs, s'est articulé autour de la crise en République centrafricaine (RCA). La France et le Congo sont parmi les principaux contributeurs au processus de mise en œuvre de la résolution des Nations unies sur la crise en RCA où 1600 soldats français y sont engagés et près d’un millier de soldats congolais. "Nous sommes soucieux de la bonne mise en œuvre de la résolution des Nations unies, déterminés à appliquer cette résolution dans son intégralité; c'est-à-dire à la fois désarmer toutes les parties, faire en sorte que la MISCA se déploie, faire en sorte que le processus politique se mette en œuvre. Nous avons échangé sur ces trois points", a précisé le ministre français à sa sortie d’audience.

Le ministre français de la défense est arrivé jeudi à Brazzaville, au Congo, où il a mis un terme à une tournée africaine qui l’a conduit successivement au Mali, au Niger, au Tchad, au Gabon et en République centrafricaine.

 

 
MOTS CLES :

10 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Une bonne coopération mais on veut un résultat meme moindre or ça empire

Par Antoine

03/01/2014 18:24

De cette cooperation qu'il y ait moins de deplacés et de tueries on attendrait,or helas. Déby est toujours roi,ses soldats s'en livrent à coeur joie sur les foules avec la seleka les nuits dans les quartiers.(secrets de polichinelle)
Seleka sévit vers camp béal terrorisant qui elle veut et pillant et requisitionnant des villas pour leurs frères déguerpis de miskine.
une méthode coherente protégerait mieux ces populations et ferait que seleka ne pouchasse pas tant ces foules et continuer de tuer. C'est comme si djotodia et seleka et leurs allies ont toujours le droit de tuer. Quand est-ce qu'on dira la verité à deby,aux chefs seleka ou écouter une fois ce peuple qui souffre des memes personnes depuis 10 mois? L'ignorer c'est mettre tout le monde en danger,le peuple les soldats amis et français. Le chaos à Bangui,c'est l'oeuvre de Déby.Ne pas le comprendre,ne pas le voir c'est etre à coté de la plaque.

Néocolonialisme français

Par Le pays va mal

04/01/2014 10:34

La France avec ses réflexes de colons se retrouve seule dans cette aventure où 87% des français désapprouvent l'opération et où des ellections municipales sont en vue. D'où vient la difficulté de Sangaris?

La France s'est permise de rédiger d'abord seule à la place des africains une résolution aux Nations Unies sans consulter les africains et l'UA qui a fournit le plus grand de troupes dans cette opération. Les objectifs de Sangaris ne sont pas clairs pour les africains. Cette attitude irrite un grand nombre de pays africains qui hésitent de collaborer avec Sangaris. En principes, Sangaris devrait venir en appui à la Misca, ce qui n'est pas le cas. Sur le terrain, les Français ne veulent rien savoir, ils en font à leur tête, on les appelle, ils ne viennent pas, s'ils viennent c'est avec un armada de presse française guettant les moindres écarts de la Misca. Conséquences, les patrouilles de la Misca à Bangui se font rare avec les français. En plus Les troupes françaises se font huées systématiquement dans certains quartiers de Bangui, c'est le cas il y a deux jours dans le 3ème et 5eme arrondissement de Bangui les obligeant à se retirer devant une foule en colère. Dans les camps des déplacés, la déception remplace l'éphorie d'hier, on les accuse de ne pas faire mieux. Hollande qui récidive encore en demandant aux Nations Unies d'envoyer des casques bleus sans consulter encore les africains alors que la Misca n'a pas encore terminé son installation. On attend encore les anti français Rwandais et les RD Congolais d'ici Février. En principe dans 6 mois, une évaluation devrait être conduite avant d'envisager une autre option. Le Drian devrait s'emprendre à lui-même, les français ont eux-mêmes favoriser le manque de collaboration avec les africains.

Pendant ce temps le régime de Ndjotodia renforce ses capacités militaires à Bangui et dans l'extreme Nord en prévision de quoi, je ne sais pas.

Devant cette situation où Bozizé aux aguets, Ndjotodia se frotte la main car Hollande qui l'accusait de rien faire est lui aussi peine à ramener la sécurité à Bangui. Il sait que dans cette situation d'insécurité, il restera toujours président de la transition car le Tchad ne peut accepter un régime hostile au Tchad.

Un vœux: Vive la RCA indépendante et unie !

L,ambiguïté autour de l,intervention française

Par Famoundjou

04/01/2014 21:10

Ne soyons pas naïf car la France n,a pas. Les moyens financiers de résoudre le problème centrafricain,car ils sont sonner par les autres puissances mais l,ultime but c,est d,empêcher l,exploitation du pétrole du nord que l,entreprise chinoise à eu le contrat.les forces françaises profitent de l,argent 50 millions de l,union européenne comme aide d,urgence .les USA ont donner 100millions a la mis ça,quel est la contribution de la France dans les forces en présence?rien 0 euro.l,article 7 des nations unies demandent le désarmement forcée des seleka d' qui sont des mercenaires étrangers mais depuis que les français ont perdues deux hommes ils ne désarment plus mais font de l,interposition entre les antibalakas et les mercenaires tchadiens et soudanais qui occupent illégalement la rca.

Les anglais et les allemands ont ironiser sur la position française,ils veulent le soutient financiers de l,union européenne mais pas leur avis ce que refuse catégoriquement Angela Merkel,anglais et allemands savent que cette expédition néocoloniale tournera sûrement au fiasco,véritable yoyo pour l,opération sangaris que je qualifie de l,opération turquoise2 car il y'a des mystères autour de cette mission qui était africaine mais les français font de leur tête.les français n,ont pas parler une des façade dis soutient et l,intégration des terroristes tchadiens et soudanais toujours à côté de ndotodia,car les faca ne disparaîtrons jamais,car ils sont centrafricain .l,Afrique a des soldats qui peuvent assurer l,interposition ,ils ont fait leur preuve en Somalie un pays difficile.la France veux faire les doux yeux à son allié tchadien car se pays le Tchad a financer sa propre présence au Mali,donc la France ne veux pas adopter une position radicale vis à vis de l,exécuteur de sala boulot en Afrique centrale car les coup état en Afrique centrale sont loin d'être terminer ils ont besoin de derby.

Le quatar a investis en cash en rca et attende les retomber économique mais personne ne veux de ndotodia,c'est un diilem pour à france. Car les USA ne. Veule plus. Du Rwanda 2. Donc la France doit balayer les seleka cette ordure de criiminel bref un long combat pour l,indépendance vient de commencer les centrafricains doivent bien négocier le virage actuel,sans un patriotisme et l,envie de finir avec les guerres nous serons toujours un territoire d,outre mer français.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués