NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Le Drian arrive ce jeudi 02 décembre à Bangui

Par Source: RFI - 02/01/2014

Le ministre français de la Défense, veut rendre visite aux soldats français basés dans la capitale centrafricaine

 

Selon l'armée française cité par RFI, «Jean-Yves Le Drian fera un court passage à Bangui demain (ce jeudi, 02 janvier 2014) matin, où il prendra notamment le temps de discuter avec les hommes de la force Sangaris», nom de code de l'opération militaire française entamée le 5 décembre en Centrafrique, a affirmé une source militaire sous couvert d'anonymat. Cette visite n'était pas inscrite au programme initial de la tournée africaine du ministre de la Défense, qui s'est rendu au Mali, puis au Niger et au Tchad, notamment dans l'optique du redéploiement des forces françaises au Sahel. 1.600 soldats français ont été déployés en Centrafrique pour tenter d'enrayer l'engrenage de violences communautaires et inter-religieuses à l'œuvre dans le pays depuis le renversement en mars du président François Bozizé par une coalition hétéroclite à dominante musulmane, la Séléka. Début décembre, deux soldats français ont été tués, quelques jours après le début de l'opération, lors d'un accrochage à proximité de l'aéroport.

 


© rfi.fr
Le ministre français de la Défense est passé par le Tchad, avant d'arriver à Bangui
Il vient du Tchad
Poursuivant sa tournée sahélienne, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est arrivé dans la capitale tchadienne, hier 1er janvier 2014, après le Mali et Niamey. Dans les pays sahéliens, c'est surtout de la lutte contre le terrorisme qu'il a été question ces 31 décembre et 1er janvier. Avec le président Idriss Déby du Tchad, il a surtout été question du dossier centrafricain où la France fait face à une situation bien plus complexe qu'elle ne l'attendait. Le ministre français de la Défense après l’étape de Bangui, ce jeudi se rendra par la suite à Libreville et Brazzaville, deux capitales clés dans la gestion de la crise.

Lutte contre le terrorisme aussi
Au Niger, Jean-Yves Le Drian s'est rendu sur la base française de Niamey où sont déployés deux nouveaux drones français. Des drones Reaper qui seront utilisés dès ce début d'année dans l'ensemble de la région pour la lutte anti-terroriste. Au Mali, le ministre de la Défense a réaffirmé que les troupes françaises de l'opération Serval seront réduites à un millier d'hommes au printemps 2014. La France et le Mali travaillent cependant à un nouvel accord de défense qui devrait être signé dès ce mois-ci dans la capitale malienne. «L'objectif commun de la lutte contre le terrorisme, a indiqué le ministre, sera inscrit dans cet accord».

 

 
MOTS CLES :

15 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

france = Etat terroriste qui veut lutter contre le terrorisme

Par Nomzamo

02/01/2014 12:16

Où quand un Etat terroriste utilise la lutte contre le terrorisme pour pratiquer son propre terroriste.
Vous avez allumé le feu en RCA via le tchad et le soudan. Ce feu est entrain de vous brûler aussi.
Fini votre arrogance, fini le temps où un colon français disait qu'il suffisait à la france de déployer 450 soldats pour faire changer le destin d'un peuple africain. Vous quémandez l'argent aux autres Européens qui vous ont dit niet. Vos caisses sont vides et vous comptez sur les autres pour financer vos folies coloniales.

Votre déclin économique est acté malgré vos tentatives de recolonisation de l'Afrique au nom d'une prétendue lutte contre le terrorisme.

C'est suite à votre expédition coloniale en Libye que vos amis islamistes se sont répandues comme une trainée de poudre dans le sahel. Vous êtes des pyromanes qui veulent jouer aux pompiers.

A force d'allumer le feu partout: Côte d'Ivoire, Libye, Mali et maintenant RCA, ce feu est entrain de vous brûler aussi.
Vous jouez un double jeu . Quand les populations appellent à l'aide vos militaires, non seulement ils refusent de les secourir mais ils demandent aux soldats de la MISCA de ne pas aussi bouger.
Les manifestations d'hier sur le tarmac de l'aéroport de Bangui c'étaientt pour vous demander à quoi sert SANGARIS, à quoi sert la MISCA? Les Centrafricains ont empêché le décollage des avions parce qu'ils veulent que tous ceux qui ont participé et/ou soutenu la chienlit restent boire le calice jusqu'à la lie avec eux. Et ils ont eu raison.

Marbre

Par Paul

02/01/2014 13:34

Ce qui se passe en RCA, laisse de marbre la majoritée des français et des européens.
Les autres Africains n'osent pas s'affirmer haut et fort.
Les politices français veulent lutter contre le terrorisme, et ils soutiennent la naissance d'un état de terrisistes en RCA. SELEKA ce n'est rien que du terrorisme.
Dans ce monde le terrorisme est à plus de 90% alimenté par des musulmans.

Arretez de jouer la vie des populations centrafricaines,nous sommes des noirs ,mais sommes aussi des etres humains

Par robert

02/01/2014 16:05

Que la france soit claire et nous explique cette mission sangaris qui laisse encore les selekas se conduire comme au pire temps de leur arrivée? Comme je l'ai lu sur un site,c'est racisme? Le noir est fait pour supporter les pires des souffrances et ils peuvent continuer à parler. Normalement ,les quartiers auraient pu etre sécuriser y associant les populations où des hommes dans chaque quartier font la ronde à tour de rôle et les soldats sangaris de se poster dans chaque entrée des quartiers et des qu'il y a une anomalie, de les avertir pour controler. Cela aurait pu rassurer les gens et rester chez eux. De deux,si le problème pour les centrafricains sont les soldats tchadiens et les Sélékas,pourquoi déby ne récupère-t-il pas ses soldats et djotodia arrete de faire patrouiller ses agents de la sécurité et les faux agents de police et de gendarmerie,qui ne sont que des selekas ou milices tchadiens déguisés en seleka pour aller combattre ou kidnapper,massacrer etc,pour voir si les craintes des centrafricains sont-t-elles fondées,question qui posée sur le meme site où j'ai l'autre reflexion.
Pourquoi et comment ,une seleka que djotodia qualifie d'armée nationale piusse s'en prendre aux populationx,tuer,bruler leurs maisons,menacer les pasants? Comment cette seleka peut-elle continuer impuniment à faire ce qu'ils font? Et qui trouve toujourd des circonstances attenuantes de djotodia?
Deby faisait regner ces eleveurs tchadiens en territoire conquis depuis patassé. Ces voisins tchadiens arabou là,ils tuaient,aggressait emmerdaient leurs voisins. Impossible de discuter avec eux pour s'entendre sur un problème de voisinage ou sur le marché.ils sortent le couteau. Patassé ne decidait de rien ni bozizé. Le barbare prend son coup de main au voisn comme son droit d'imposer son point de vue aux autorités centrafricaines. Si les centrafricains exigent justice ou sont remontés contre les auteurs de ces malveillance,l'ambassadeur tchadien devient arrogant et soutient ces pertubateurs sans chercher à conseiller à ses compatriotes leurs torts et quelle attitude ils doivent avoir chez les autres. Déby a entretenue cet esprit destructeur et non convivial . pattassé en etait à se faire ridicule,leur disant mollement de prier à la mosquée avec lui.Bozizé maintes fois ces brigands derrière le mot commerçants se sont illustrés dans des actes barbares;:tueries au pk13 et ailleurs ,bozizé a temporisé bien que largement fautif et criminel ,ils reçoivent en plus de l'argent. le centrafricain passe au second plan. aujourd'hui Djotodia n'a pas compris l'emprise nocive de Déby sur ces prédecesseurs et continue de laisser ces barbares assurer sa protection,et de continuer de faire officiellement ce que leurs civils eleveurs ou faux commerçants faisaient subir impuniment. c'est ainsi que ce con de déby pense qu'il sera tellement indispensable à djotodia qu'il pourra tout obtenir et s'il déconne,il viendra le déloger avec ces milices de la sécurité presidentielle, comme l a dit un opposant tchadien,ces soldats voyous qui font parler d'eux en centrafrique et salissent le nom de l'armée tchadienne,n'appartrienne à l'armée tchadienne ,mais bien une milice de Déby qui assure sa protection et qui se comporte de façon brute et sauvage au tchad déjà pour l'exporter aujourd'hui en centrafique. alors Messieurs les français,les centrafricains ont une bonne raison pour demander le retrait du contingent tchadien qui n'arrete pas de massacrer des civils et au nom de quoi? et de surcroit payés pour venir aider et protéger les populations. c'est comme si vous demnder à un pédophile de veiller sur des enfants. Ecouter les centrafricains et agissez.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués