SOCIéTé  |    

RCA: 152 millions de dollars pour répondre à la crise humanitaire

Par Source: Xinhua - 31/12/2013

Ces ressources permettront d'apporter une assistance multisectorielle prioritaire aux personnes déplacées et aux communautés qui les accueillent à Bangui

 

Selon un communiqué de presse du Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) parvenu vendredi à Genève, suite aux violences armées et intercommunautaires, environ 370 000 personnes ont été contraintes à fuir leurs maisons, dans la seule capitale Bangui, au cours du mois de décembre pour se réfugier dans des sites de fortune. Plus de 400 000 autres personnes sont déplacées à travers le pays. Ces ressources permettront d'apporter une assistance multisectorielle prioritaire aux personnes déplacées et aux communautés qui les accueillent à Bangui ainsi que dans neuf préfectures de l'ouest de la RCA. "Des centaines des milliers de personnes en RCA, dont les femmes et les enfants, se trouvent aujourd'hui dans une situation humainement déplorable qui exige de notre part une action conséquente immédiate pour éviter une catastrophe humanitaire", a déclaré Abdou Dieng, Coordonnateur de l'Action humanitaire en RCA.

 


© AP Photo
Un enfant se préparait à passer la nuit dans un hangar de l’aéroport de Bangui
Depuis le 5 décembre dernier, les attaques des anti-Balaka et ex-Seleka ont conduit à de graves violations des droits de l'Homme, à des tueries de plus d'un millier de personnes, à la paralysie de l'administration publique et de l'appareil sécuritaire de l'Etat, ainsi qu'à une insécurité généralisée, notamment dans la capitale Bangui. Malgré la précarité de l'environnement de travail, les humanitaires ont renforcé leur présence et continuent d'apporter l'assistance aux personnes vulnérables. Pour faire face dans l'immédiat aux besoins continuellement croissants, la communauté humanitaire a redéfini ses priorités dans le cadre d'un plan d'intervention pour les 100 prochains jours. Ce plan prioritaire s'inscrit dans le plan de réponse stratégique pour 2014 lancé récemment et évalué à 247 millions de dollars. Il pourra être revu à la hausse pour prendre en compte les besoin causés par les vagues de violence en cours.

Au-delà des interventions visant à sauver des vies et à renforcer la protection des civils, ce plan vise également à renforcer la résilience des populations pour les aider à mieux faire face aux chocs auxquels elles sont constamment soumises et à mieux résoudre et prévenir les conflits intercommunautaires. Selon les dernières évaluations, environ 2,2 millions des centrafricains, près de 48% de la population, ont besoin d'assistance humanitaire à travers le pays, et plus de 233 000 autres ont trouvé refuge dans des pays voisins.

 

 
MOTS CLES :

15 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Devenir réfugié chez soi, parce qu’on a refuser d'accepter ses gouvernants.

Par sorokaté

31/12/2013 17:36

On gouverne pour le peuple , par le peuple et pour le peuple. Mais en Centrafrique depuis près de 40 ans on s'impose gouvernant sur les gouvernés. Si tu ne m'acceptes pas je te tue.

Seleka depuis son maquis parlait de vouloir chasser Bozize pour mieux aider le peuple Centrafricain de la servitude du dictateur président de dynastie F. Bozize Alias Yangouvonda . que constatons nous de la prise du pouvoir par la seleka?
Ces images ci dessus illustres mieux que de faire des commentaires.

Q'attend le président autoproclamé de seleka de démissionner? puisse que le peuple ne l'accepte pas comme président!!!

Va -t-il s'imposer président au peuple Centrafricain jusqu'à QUAND monsieur Dondoja!!!
Ce qui est marrant est le fait que ce dernier bénéficie du soutien de l'opinion Internationale qui le considère comme président d'office de la nation Centrafricaine.

La Fin du MONDE s'avère proche les singes précurseurs se précisent...
Totale dérive le monde à l’Anvers...la loi , la justice sont l’apanages des puissants et riches.

Sorokaté Alias Domzan bene.

C'est imputable à seleka , Djotodia et soldats tchadiens

Par magloire F

31/12/2013 17:50

C'est la faute à Djotodia. s'il n' avait pas accepter que Déby amène des islamistes decimer ce peuple,on n'en sera pas là. Quelqu'un disait pour moins que séleka Bemba est à la haye,Taylor y est pour des mêmes choses,comment Déby s'en échappera?,
Centrafricains,avant de parler elections ;faisons le point sur ce qu’on veut après le depart de djotodia que nous souhaitons tout de suite. A l’avenir il n’est permis à aucun millitaire d’exercer une fonction politique. Comme tout fonctionnaire il est soumis à l’obligation de réserve. Les militaires doivent s’occuper que de ce qui relève de leur mission,la défense du territoire et de la nation . Il faut etre clair sur ce poids. En acceptant n’importre quoi,nous voilà avec des idiots,des brutes qui ne comprennent pas le devoir de l’armée et ne le pensent que comme force,violence. Les institutions internationales doivent jouer franc jeu,ils sont toujours laxistes devant des cas où des soldats toujours aidés par l’extérieur viennent avec leur foutaise. Centrafricains décidons et exigeons que djotodia quitte cette presidence de transition. Un college de tous les partis traditionnels elisant chacun 1 ou2 membres et forment un comité de gestion et de reconstruction de l’Etat. Ce comité jouira d’une presidence tournante tous les six mois. Ils serons chargés de rencontrer les centrafricains et de refléchir à ce qu’on doit bannir et mettre en place pour changer de cap. Plus jamais de militaires soldats,ni occupant une fonction politique ,qu’ils se consacrent à la defense du pays. Discuter avec le peuple des deroulements des elections qui se tiendrons dans 2 ou 3 ans et des moyens qui evitent toute tricherie. Comme les militaires,les réligions restent en dehors de la politique. Elles peuvent donner des avis pour aider à la réflexion mais ne pas orienter une politique. La France a des soldats au top de toutes disciplines pourquoi ne font-ils pas de coup d’Etat ou ne sont pas choisis actuellement dans un monde du 21 e siècle à gouvernener ? il n’ ya que chez nous qu’on sous estime l’inteligence de nombreux centrafricains locaux et à l’international qui ont des avis precis sur comment évoluer leur pays. Pourquoi on empeche qu’il en soit ainsi ?
Djootodia, demissionne,il laisse le peuple se choisr et discuter sereinement sans lui de comment nous voulons que ce pays soit dirigé pour le futur et de quelles relations nous voudrons desormais avoir avec les pays voisins. Et surtout un parti politique surtout comme quelqu’un l’avait déjà dit, de leur financement, il faut en faire un debat pour la constitution :pas de financement étranger. Depuis quelq’un en parle,cess traites se taisent et nous parle de ANE,comme des ânes. Et à partir de là,nous irons aux elections.

Envoyez la facture à djotodiable ou à Débyle le tchadien aux dents de dracula

Par ROI MAKOKO

31/12/2013 17:59

Djotodia vient parler de rumeurs sur sa demission,mais la réalité c’est que il n’ y a pas de fumée sans feu. Il parait qu’il veut partir et revenir par la petite porte en la personne d’un de ses proches parents, quiserait en meme temps amant à sa fille,un certain Gadoli qui lui permettra d’etre aux manœuvres meme pas là. Compatriotes soyez aux aguets,quand on dit djotodia pârtir ce n’est pas pour nous faire defiler une seconde fois à son depart. On veut un collège de plusieurs personnes avec une presidence tournante pour apprendre l’humillité et la gestion collective à nos futurs politiciens.
Nos politiciens des medias etrangers,que de marcher polluer les tele du monde et ne parler que de vous et de ce que le peuple ne pense pas,vous auriez pu utiliser lces medias pour dire qu’en afrique on veut la democratie ,un developpement et que les gouvernants français arretent leur poids sur eux. Si ziguélé et doleguélé des nullards qui ont éte à l’école et qui pensent encore acceder au pouvoir ne doit venir du peuple mais de la France, mais lui nguerekata qui habite hors influencede la France,il aurait pu faire entendre où dénoncer partout où il passe,le fait que les elections ne soient encore en centrafrique qu’un tour de passe de la France abusant les peuples et que tout cela doit cesser et le peuple a déjà assez payer de sa vie de cette gestion des elections et coups d’Etas qui donnent ce que notre pays soit ce qu’il est,non on voit encore ce nguerekata souvent en France tourner autour de ses valets contents de leur situation,pour faire allegeance et espérer. Alors, comment un ignard comme Déby arriver à faire perdre la dignité à ces cons et continuer à penser qu’il est indispensable en centrafrique et la structurer comme il veut. Djotodia part et les centtrafricains font la gestion commune de la transition. Ziguél qui parle de justice et pardon. Un pardon n’est pas une obligation mais un acte personnelle. Pardon qui veut mais la justice internationale doit avoir lieu. On tue et conitinue tuer en ce moment,cesgens n’ont peur de rien tellement rassures par déby sur l’impunité qu’il leur obtiendra.Peuple notre vie ne vaut rien pour ces gens,defendons nous comme on peut

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués