DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Retrait du contingent Tchadien de la MISCA de Centrafrique

Par Bendo Sinclair - 30/12/2013

«Une opportunité pour la paix et pour regagner la confiance du peuple Centrafricain»

 

Tout d’abord, je présente toutes les vives condoléances du peuple Centrafricain aux soldats Tchadiens morts aux combats dans le cadre de leur mission au sein de la MISCA pour la pacification de la Centrafrique. En revanche, le Tchad a perdu toute crédibilité en Centrafrique, depuis l’accession au pouvoir des Ex. Seleka. La confiance est rompue avec le peuple Centrafricain, parce que les soldats tchadiens sont accusés, à juste raison ou à tort, de connivence avec les Ex. Seleka.

Le Tchad restera toujours un pays voisin, un pays ami et un pays frère, mais aujourd’hui le Tchad rendra service aux Centrafricains, aux Tchadiens résidant en Centrafrique et à la communauté Internationale, Continentale et Régionale, en retirant son contingent de tout le territoire Centrafricain, « Une opportunité pour la paix et pour regagner la confiance du peuple Centrafricain».

Nous garantissons la sécurité de tous les Tchadiens sur notre territoire, et nous nous engageons à ne pas faire d’amalgame entre les Ex. Seleka et les Tchadiens.

La communauté Tchadienne est chez elle en Centrafrique. Des générations entières sont nées sur le sol Centrafricain, et sont chez elle. Les circonstances d’un malentendu l'a poussée en exil au Tchad, mais qu’elle se rassure, elle reviendra rapidement pour vivre en harmonie et en paix avec le peuple Centrafricain, comme avant.

Une fois la paix retrouvée, le Tchad aura un rôle majeur dans le plan de formation des futures forces de sécurité Centrafricaine (Police, Gendarmerie, Pompiers, Militaire, Garde-frontière, Protection civile, Volontaire Croix Rouge, …).

Nous apprécierons toujours le rôle actif du Tchad dans le cadre de la CEEAC pour le règlement politique et pacifique de la crise Centrafricaine.

Sinclair Bendo
Citoyen Centrafricain en Suisse.

 

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Ne commettons pas les mêmes erreurs.

Par sorokaté

30/12/2013 19:50

"Retrait du contingent Tchadien de la MISCA de Centrafrique
Par Bendo Sinclair - 30/12/2013

«Une opportunité pour la paix et pour regagner la confiance du peuple Centrafricain»

Une fois la paix retrouvée, le Tchad aura un rôle majeur dans le plan de formation des futures forces de sécurité Centrafricaine (Police, Gendarmerie, Pompiers, Militaire, Garde-frontière, Protection civile, Volontaire Croix Rouge, …)."

Je ne suis pas d'accord sur ces deux paragraphes: Pourquoi le TCAHD doit nous aider dans la Formation de nos FACA , policiers, gendarmerie......? N'est ce pas la même erreur u passé?
Je comprends pourquoi nous en sommes arrivés là, toujours c'est l'autre qui doit tout faire pour NOUS.
C'est dommage. Honte à vous.
Sorokaté Alias domzan bene.

Un peu, juste un tout petit peu d'autonomie

Par Zi ngoussou

01/01/2014 11:11

Soyons prudents!
En ce moment de grande détresse, Dieu seul sait combien de centrafricains se contenteraient de vivre juste le millième de votre quotidien dns la sérénité de la Suisse. Cette géolocalisation que je trouve déplacée, met en mal le respect du malheur qui secoue notre pays.
Je crois entrevoir dns votre écrit, un clin d'œil envers ls institutions internationales, qui sont en ce moment à la recherche ds hommes disons nouveaux, pour conduire la destinée de ce pays. Rien n'a dire contre, bien au contraire.

Vu l'horizon dans lequel vs évoluez, on aurait pensé ensevelit à jamais, l'esprit fort déplorable de déléguer ses propres responsabilités aux autres, mais hélas! L'heure est tellement grave, qu'on ne peut plus se permettre une lâcheté intellectuelle, surtout de la part ds aspirants acteurs comme vs et moi.

Vs vivez loin ds théâtres de combat de Bêafrica, ayez au moins l'audace de prendre ds positions coura-geuses, plutôt que de professer un angélisme sans saveur et peu responsable, envers ds gens qui se sont rendus coupables de par la complicité de leurs silences, et parfois se sont transformés malheureusement magasiniers et receleurs, de ces déchets organiques catapultés du sable du pays que vous définissiez frère!

Evitons de mettre sur la balance le bien et le mal de ladite communauté, je m'excuse, du prétendu bien qu'elle nous aurait faite. Cherchons à résoudre d'abord le mal qui est en train de faire exploser notre vivre ensemble, certes jadis problématique, mais encore dans la sphère de la non sauvagerie. Et ce mal pour l'instant certains citoyens Tchadiens et leur chef rebelle Debby, on une part de responsabilité tellement lourde, qu'ils ns est impossible en ce moment de penser à remercier un ds leurs, faute d'insulter la mémoire de ts nos disparus!

Zi Ngoussou

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués