NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: une délégation de l’Union africaine à Bangui

Par Xinhua - 29/12/2013

Une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union africaine aura lieu avec le chef Michel Djotodia, Nicolas Tiangaye et Alexandre Nguendet

 

Dans un contexte de persistance des violences en République centrafricaine (RCA), une délégation des ministres des Affaires étrangères de l’Union africaine (UA) effectue une visite samedi à Bangui pour des concertations avec les autorités de transition de ce pays d’Afrique centrale, a-t-on appris vendredi soir de source officielle. “Une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union africaine aura lieu avec le chef de l’Etat (Michel Djotodia), le Premier ministre (Nicolas Tiangaye) et le président du CNT (Conseil national de transition, organe législatif intérimaire dirigé par Alexandre Nguendet, un proche de Djotodia, NDLR)”, a communiqué le porte-parole de la présidence centrafricaine, Guy Simplice Kodégué.

 


© binuca
Les troupes de la Misca installées le 19 décembre 2013
Cette visite intervient au lendemain d’une série d’attaques à Bangui où une dizaine de soldats (huit Tchadiens mardi et mercredi, deux Congolais jeudi) de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA), une force sous mandat de l’UA chargée d’ aider à sortir la RCA du chaos dans lequel elle est plongée depuis la prise du pouvoir le 24 mars de Djotodia et ses ex-rebelles de la Séléka, accusés de nombreuses exactions (massacres, exécutions sommaires, enlèvements, viols) et de pillages.

Déployée officiellement le 19 décembre, la MISCA, autorisée comme l’opération française Sangaris par une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies, remplace la Force multinationale de l’Afrique centrale (FOMAC), une simple force d’interposition mise depuis plusieurs années par la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et qui a échoué à éviter la guerre entre la coalition rebelle Séléka et les forces fidèles au président déchu François Bozizé. Avec les autorités de la transition, la délégation de l’UA aura des discussions en vue d’apaiser le climat sociopolitique tendu proche d’une guerre civile à cause de l’intensification des violences mettant en scène les ex-Séléka et les groupes d’ autodéfense villageois dits anti-Balakas (anti-machettes) hostiles au pouvoir de Djotodia.

 

 
MOTS CLES :

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

le type de l'UA pouvait rester aau tchad et faire sa déclaration. Il a vu quel peuple en souffrannce,ces islamistes ambulants occupant les bureaux des organismes bidon comme l'UA

Par marcel

29/12/2013 18:56

L'Union des corrompu, ce ismael sergui avec sa déclaration de corropu. Il vient à Bangui voit djotodia et sort dire que les oldats tchadiens sont corrects. le ricicule ne tue pas en afrique. Ca ne m'etonne pas les déby sont leurs déchets,le nord du nord et du mali est rempls de ces gens c'est normal qu'il vienne nous tenir un discours de seleka et de Déby

'Mais c'est un autre musulman, ce Ismael

Par kotoko Sembona

30/12/2013 05:26

Que voulez.vous, cet Ismael est un musulman qui vient au secours de ses correligionnaires islamistes. Si tout le monde a Bangui sait que ce sont les soldats tchadiens qui ont complique les choses en soutenant les Seleka, ce dernier se permet de nier les morts par millier des innocents. C'est apres avoir rencontre Ndjotodia qu'il tient ce langage. C'est du deja vu et entendu: Ndjotodia corrompt tous ceux qui viennent le voir. Vous voyez meme que vos propres politicars dit de l'Opposition, lorsqu'ils sont recus par Ndjotodia, ils changent leur discours a leur sortie. c'est le cas d'un certain Dologuele ou d'un certain Nguerekata, prof de maths repute dans son domaine et reconnu mondialement. Mais sur le plan politique, c'est nul!Un autre nomme Ziguele:ouf qu'est ce qu'il est devenu depuis qu'il a recu ses goros depuis Ndjamena! Et ce Kodegue, ce simple citoyen qui ne cesse d'acclamer lorsque les rebels depouillent ses familles a Paoua! Honte a lui, car Patasse l'aurait rejete immediatement s'il etait encore vivant. Quelle poubelle ces gens la! Pourtant leur cville de Paoua est abandonnee aux mercenaires de Debyet de Ndjotodia. Ils vont tous servir a la table du roi pour des miettes pendant que leurs concitoyens meurent en masse. Pauvre Centrafrique! Ne croit plus a quelqu'un pour te sauver. Ton salut ne viendra de ton Dieu et de toi-meme. Continue ta lutte jusqu'au bout. Apporte ton soutien aux Anti-Balaka et u auras ta dignite retablie.

L'Union Africaine ce machin là

Par Pasto

30/12/2013 08:50

Mon œil,l'Union Africain ce machin qui ne sert que les intérêts des occidentaux. Comment une institution de ce genre qui a vocation de servir l'Afrique dépend à 80% de l'extérieur, les salaires payés par l'Union Européenne. L'UA a failli à sa mission. Elle a trahi les fils de l'Afrique. Elle a laissé Kaddhafi assassiné par la France, elle a abandonné Laurent Gbagbo et aujourd'hui la RCA. Je crois ce Ismaël est un fils de la perdition, un maudit qui trouve son compte qu'à boire du sang. Les morts ne sont pas morts dit-on,l'assassinat des centrafricains par Deby, Djotodja et la seleka est une charge qui pèseront sur leurs têtes, leurs enfants et leurs progéniture. C'est une humiliation qu'un haut fonctionnaire de l'Afrique peut s’évertuer à livrer. Tout chose a un début et une fin.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués