DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Centrafrique: dépôt de plainte contre Abacar Sabone

Par Francis Macaire YABENDJI-YOGA - 24/12/2013

Pour trahison nationale, atteinte à la diplomatie internationale et intention criminelle

 

Pointe-Noire, le 23 décembre 2013

A
Monsieur le Procureur de la République
Bangui – République Centrafricaine

Objet: Dépôt de plainte contre Abacar Sabone pour trahison nationale, atteinte à la diplomatie internationale et intention criminelle


Monsieur le Procureur de la République,
En ma qualité de citoyen centrafricain, j’ai l’honneur d’attirer votre attention sur les faits suivant : Le dimanche 22 décembre au matin, de nouveaux échanges de tirs d’armes avaient éclaté, entre les forces étrangères, françaises et africaines, et d'ex-rebelles de la Seleka, à Bangui. Ces coups de feu avaient été suivis par des manifestations hostiles aux opérations de désarmement menées par les forces françaises et la Misca (Mission internationale de soutien à la Centrafrique), dans un quartier tout proche de l'aéroport, le quartier Yangato. En début de soirée, plusieurs milliers de musulmans s’étaient réunis pour manifester contre l'opération française.

 


© journaldebangui.com
Francis Macaire Yabendji-Yoga
Les manifestants musulmans s’étaient rassemblés dans le centre-ville et avaient ensuite marché pacifiquement sur une grande avenue vers le quartier musulman PK5. « Non à la France », « Hollande criminel ! », scandaient notamment les protestataires, qui entendaient dénoncer « la partialité » des militaires français déployés en Centrafrique.

Une conférence de presse avait été aussi donnée en marge de cette manifestation animée par Monsieur Abacar Sabone, ci-devant ancien chef de faction de la Seleka, chargé de de missions à la Présidence de la République Centrafricaine. Au cours de cet événement médiatique, des déclarations de chocs étaient tenus par l’officiel dans lesquelles on pouvait entendre l’accusation selon lesquelles les soldats français avaient exécuté trois musulmans, et armé des chrétiens. Abacar sabone avait déclaré que non seulement la France est partisane de l’exécution de la population musulmane, mais ne fait donc pas son travail, d'où la menace, je cite « Dans un délai d’une semaine, nous allons prendre la décision que tous les Nordistes, musulmans, rentrent dans le Nord et (allons) demander la scission de la République en deux : Nord et Sud. » Si la cohésion nationale n'est pas revenue. Une déclaration relayée sur la Radio France internationale le soir même du show médiatique.


Monsieur le Procureur de la République,
Les déclarations d’Abacar Sabone sont ignobles, absurdes et dénuées de tout fondement qu’elles sont dangereuses à la tâche que l’Union Africaine et la France s’engagent à faire sous mandat de l’Organisation des Nations-Unies. En agissant de la manière, l’officiel semble maintenir le carnage populaire, s’oppose à la refondation de la nation, à la reconstruction de l’Etat et à la mise en place des mécanismes d’une gouvernance démocratique, tâches que se sont données l’UA et la France réunies.

Je voudrais rappeler que si la République Centrafricaine est aujourd’hui comme abandonnée de Dieu et des hommes, livrée aux milices et contrebandiers, sujet au carnage, privée d’appareils de sécurité et, n’a de facto qu’un drapeau à cinq couleurs comme instrument de pouvoir légitime, c’est à cause des Abacar Sabone et les disciples de la somalisation de la RCA.

En conséquence, je porte plainte contre l’ancien chef de guerre pour trahison à la nation, atteinte à la diplomatie internationale et intention criminelle contre une communauté. Monsieur Abacar Sabone doit venir devant votre juridiction expliquer au peuple centrafricain sur la partialité de la France, l’exécution des trois musulmans et sa menace de scinder la République Centrafricaine en deux : Nord et Sud.

Vous remerciant de bien vouloir m’informer des suites que vous donnerez à cette affaire, je vous prie d’agréer, Monsieur le Procureur de la République, l’expression de mes salutations distinguées.


Francis Macaire YABENDJI-YOGA

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

réaction

Par TABOH

24/12/2013 17:24

Normalement le parquet devrait automatiquement faire arrêter ce salaud et ouvrir une enquête. Comme eux aussi sont grève.............c'est un pays de fous actuellement

En RCA la justice est un instrument du pouvoir exécutif contre les opposants. Et pourtant celle -ci fait partie des 5 pouvoir dans une démocratie.

Par sorokaté

24/12/2013 19:42

Les simples présumés responsables des tracts à Bangui croupissent dans les geôles. Les simples vendeurs de quelques machettes en destinations du Congo Brazzaville se sont vus arrêtés et transférés au parquet.

Voilà en bref quelques exemples de ce que fait la JUSTICE en RCA.

Le cas de ce mercenaire étranger Sabone Abacar quant à la question de scission de la RCA aucune poursuite en justice n'est retenue seulement que des condamnations verbales , fermes véritable excuses.

Quelle impuissance de la part notre JUSTICE? où est donc le ministre de cet département?
Où sont les politiciens charognards de traîtres centrafricains. Honte à eux.

Dans un pays SOUVERAIN cette déclaration mérite un foudre de la puissance public.
Sommes nous une République? Pourquoi un président intérimaire et un PM intérimaire? sont -il là pour la déco?
Ici c'est la VIE de notre pays qui est atteinte.
En tout le monde politique doit démissionner.

C'est une HONTE nationale, nous n'avons plus de leader politique en RCA tous sont des opportunistes.
Sorokaté Alias domzan bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Francis Macaire YABENDJI-YOGA
  • Journaliste-Graphiste
  • Pointe-Noire
  • Tél.: 242 05 605 57 73
  • Courriel: iabnj@yahoo.fr
  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com.
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués