NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Misca: échanges de tirs entre soldats burundais et tchadiens

Par journaldebangui.com - 24/12/2013

Des Tchadiens ont lancé une grenade en direction des Burundais alors que ceux-ci venaient d'intercepter six ex-rebelles Séléka au nord de la ville de Bangui

 

Selon l’AFP qui rend compte des derniers événements dans la capitale centrafricaine, Bangui, des échanges de tirs sont intervenus lundi après-midi à Bangui entre soldats tchadiens et burundais de la force africaine déployée en Centrafrique (Misca), a-t-on appris dans la nuit de lundi à mardi auprès du chef du contingent burundais au sein de la Misca. Selon le lieutenant-colonel Pontien Hakizimana, les Tchadiens ont lancé une grenade en direction des Burundais alors que ceux-ci venaient d'intercepter six ex-rebelles Séléka dans le nord de la capitale centrafricaine. Le responsable militaire a indiqué que la grenade avait explosé sans faire de dégâts et assuré que le contingent burundais avait "fait preuve de retenue" mais que des soldats à l'avant-garde avaient tout de même essuyé des coups de feu et répliqué, blessant trois Tchadiens. "Les soldats tchadiens sont repartis avec les six ex-Sélékas, en tirant dans tous les sens", puis ils "sont revenus en force dans l'après-midi et ont attaqué nos positions, mais nous les avons repoussés sans aucun problème", a poursuivi le lieutenant-colonel.

 


© binuca
présentation des troupes lors de la cérémonie du 19 décembre à Bangui
"Les soldats du contingent burundais sont très disciplinés et aguerris et n'ont aucune responsabilité dans les incidents d'hier", a-t-il encore affirmé. "Nous n'avons aucun contentieux avec aucune partie de la population centrafricaine, nous", a ajouté le responsable, espérant qu'un tel incident ne se reproduirait pas. Cependant, selon une source militaire interrogée à Bujumbura, "des tensions existaient déjà avec les Tchadiens, qui n'ont pas bien accueilli le fait d'être redéployés à l'intérieur de la Centrafrique et remplacés notamment par des soldats burundais dans la sécurisation de Bangui".

La défiance de la population de Bangui -- très majoritairement chrétienne -- à l'égard des soldats tchadiens de la Misca -- accusés de complicité avec les ex-rebelles Séléka, majoritairement musulmans -- est croissante. Le ressentiment a encore été alimenté lundi par un autre incident, quand une patrouille de soldats tchadiens a brièvement ouvert le feu sur quelques milliers de manifestants rassemblés devant l'aéroport, faisant un mort. L'armée burundaise participe à plusieurs opérations de maintien de la paix en Afrique. Outre les quelque 850 hommes actuellement en Centrafrique, le Burundi, petit pays d'Afrique des Grands Lacs sorti d'une longue guerre civile en 2006, a déployé en Somalie depuis cinq ans environ 5.500 soldats, et en a préparé 425 autres, qui, selon l'armée, seront déployés au Mali dès que possible.

 

 
MOTS CLES :

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

L'armée Tchadienne est incompétente

Par tites

24/12/2013 15:24

L'armée Tchadienne incompétente doit laisser la place à l'armée BURUNDAISE de rétablir la sécurité en CENTRAFRIQUE . Je souhaite que la MISCA Redonne plus de moyens aux soldats BURUNDAIS et retirer les soldats TCHADIENS de la RCA .

Le gouvernement Tchadien peut il encore réfuter ces faits?

Par sorokaté

24/12/2013 17:07

Ce n'est plus à dire, ce sont des gens immoraux ces Tchadiens ils sont trop brutaux et zinjanthropes.
Le monde les observe. Tellement qu'ils ont bénéficié d'une complicité de la part de leur allié la France pour semer de troubles afin d'instaurer la dictature auxiliaire du néo colonialisme dans les colonies de l'hexagone pour le seul but de piller des ressources de ces pays.

Il existe -il une démocratie au Tchad?
Pourquoi la France apporte t-elle son soutien indéfectible à ce régime dictatorial de Déby?

La France un pays de droits de l'HOMME a t-elle une raison de coopérer avec un régime comme celui de Idriss Déby?
Ce dernier est -il différent du feu Colonel KADHAFI (Libye)? de Bachar Al-Assad( en Syrie)?

En vérité les élus du peuple Français doivent interpeller la diplomatie Française en Afrique.
C'est trop visible cette méthode d'agression des pays Africains dejà souverains.

En exemple l'actuelle intervention de la France en RCA est indigne et contraire aux principes des valeurs de l'Humanité dont défend cette France.
Le régime du président F. BOZIZE était républicaine attaqué par les rebelles, c'est en ce moment que le France devrait éviter un autre coup d'état en RCA, elle a laissé faire, pour conséquences ,une catastrophe humanitaire en RCA obligée d'intervenir après les dégâts.

NB: Seules les "anciennes colonies Françaises subissent encore cette honteuse situation politico- éco-malitaro -humanitaire.

La question est de savoir entre le régime de F. BOZIZE et celui de la seleka le quel devait avoir le soutien de l'opinion Internationale?
Comment la France qui combat les Islamistes puisse soutenir une rébellion composée en majeur partie des ISLAMISTES terroristes(seleka)?

Le sang a beaucoup coulé en Centrafrique, tous les complices à tous les niveaux de complicité paieront ici bas.
Le sang HUMAIN est sacré.
Personne n'échappera à la loi de la nature.

Quant à ce criminel chevronné d'Idriss Déby, qu'il mette dans son crane que même KADHAFI, ni MOBUTOU, Ni Hitler, encore moins Saddam Hussein l'homme fort n'ont pas résisté au cycle naturel de la VIE.

Pour le moment monsieur Idriss Déby loue ses services diaboliques contre l’humanité propriété de DIEU, mais comme tout travail mérite un salaire il l'aura d'ici peu.

Les conséquences corrigent mieux.........

J'invite donc les politicards Centrafricains à revenir à la Raison pour éviter une auto pendaison comme JUDAS d'escariot.
Bonne diligence.

ICes tchadiens ne comprennent meme pas la mission de la Misca,Si avec eux ils sont comme cela ,imaginez pour le peuple

Par patrice

24/12/2013 18:22

Les tchadiens commencent à montrer leur vrai visage et le but qu'ils ont d'etre en centrafrique. Ils sont payés par la Misca et ne respectent pas leurs collègues. Ils sont seleka et se considèrent en guère avec les autres.
C'est hollande qui ne sait pas qui est déby. nous on n' a pas besoin qu'on nous fasse un dessin. Le problème de centrafrique,tant que on ne neutralise pas Déby et ses soldats. ce n'est pas demain qu'on arrivera à quelque chose. le peuple centrafricain est patient mais pas bête. Ils observent et sait très vite qui est qui. si les politiciens sont pris à leur piège,le peuple n'est dans cet emprisonnement.
regardez les traites peureux comme je ne sais quoi et ce sont de petites gens qui risquent leur vie en parole et en manifestation. ziguélé,doléguele,tiangaye aiment la camera qui parle d'eux ou du pays pour excuser seleka ou déby et djotodia. les centrafricains manifestent meme à l'etranger,ils sont là;se fontdiscrets et le lendemain,tu les vois sur une chaine tele on annonce :futur candidat à la presidentielle. Et bien sur ,ils font leur com et ne mentionnent pas que par rapport à ce qu'il y est du pays,ya avait fdes manifestation ou telle personne a telmle position ou veut ça. ces cons vont faire leur nombrilisme ave c leur lecture de calcul de politiciens de bas niveau.ils sont ridicules pour le monde entier.
notre pays traverse un réeel problème. l'urgence du moment c'est de sortir ce pays de ces mercenaires tchado soudanais et arreter l'ambition dominatrice de déby sur la gestion politique chez nous et cette menace réelle de pensée islamiste dans la gestion du pays à court ou long terme. Au lieu de cela,ces cons le nient juste parce qu'ils pensent que ceux qui combattent les sélékas sont profitables à Bozizé,vaut mieux pour eux avaler leur couleuvre déby et avoir le pouvoir meme au prix des massacres des centrafricains. Totalement idiots et s'enfoncent de jour en jour. Centrafrique ne devra plus etre des candidats choisis de l'extérieur et imposer à nous peuples. Nos sang ont beaucoup coulé,le peuple ira voté pour qui il pensera digne de ce pays,digne de fixer à déby sa place. Ce n'est pas la peine de pousser vos amis de fidh ou autres pour faire dans la surenchère anti balaka. Depuis mars 2013, les centrafricains crient à l'aide,si on l'avait aiser un tant soit peu,le phenomène n'aurait pas pris cette ampleur. Séléka sévissait et faisait de pires atrocités,des voix ne sélevaient pas,anti balakas est arrivé,le monde se réveille. si d'autres gens viennent appuyer les anti balaka contre ces barbares,d'où qu'ils viennent,meme de Bozizé qui nous enervait hier,je dis bravo. C'est à l'honneur des centrafricains qui ne sont pas couchés devant les ennemis comme ces politiciens et dire que c'est à ceux là qu'on doit confier la mission de garantir la ssécurité du pays. au moindre coup de colère de Déby,ils pissent dans leurs cullottes ou quand un évenement intervient ,que de reagir spontanémént il faut joindre Déby et analysé les contours des phrases à dire? Regardez combien de temps il a fallu à tiangaye pour répondre à sabone? pourtant ils sont sur place. Et ziguélé-mlpc qui défendent les soldats tchadiens alors que leurs bavures ne sont plus à demontrer.Au fait ils font la politique pour qui?

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués