NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA: les soldats camerounais de la MISCA redéployés vers l’ouest

Par lavoixdelamerique.com - 24/12/2013

Le chef militaire de la MISCA a démenti la mauvaise réputation qu’auraient les troupes tchadiennes en RCA

 

Un manifestant a été tué par balles, lundi, 23 décembre à Bangui, au sein d’une foule qui protestait près de l’aéroport de la capitale centrafricaine. La victime aurait été abattue par des soldats de la force africaine en Centrafrique (MISCA) qui ont été obligés d’intervenir à la suite d’un incident provoqué par un gendarme. Quelques milliers de manifestants étaient regroupés près de l'entrée de l'aéroport pour exiger le départ du président de transition Michel Djotodia. Ils demandaient aussi le départ des soldats tchadiens de la MISCA. Le Tchad compte un contingent de près de 850 militaires au sein de la force africaine, forte de quelques 3.700 hommes pour l'instant.

 


© binuca
Les troupes de la Misca le 19 décembre à Bangui
Dans une interview accordée à Nathalie Barge de la VOA, le général Martin Tumenta Chomu, commandant de la composante militaire de la MISCA depuis le 19 décembre, a déploré l’incident qui, a-t-il précisé, a également fait un blessé grave au sein de «l’unité de police constituée du Tchad».

Un redéploiement pour plus d'efficacité des troupes
Le général Chomu a annoncé l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur l’incident, mais aussi un redéploiement des troupes de la MISCA. «Les forces tchadiennes sont redéployées vers le nord, les forces camerounaises sont redéployées vers l’ouest, ainsi de suite », a-t-il déclaré. «Il s’agit d’un redéploiement des forces pour répondre aux exigences de l’efficacité commandées par le terrain», a précisé le général Chomu. Le chef militaire de la MISCA a démenti la mauvaise réputation qu’auraient les troupes tchadiennes en RCA. «Elles sont d’ailleurs extrêmement équipées, et c’est même d’ailleurs la raison pour laquelle, dans le redéploiement, nous sommes en train de les emmener dans une zone qui est même très large», a souligné le général Martin Tumenta Chomu. Pour ce qui est du processus de désarment, le chef militaire de la MISCA a été clair. «On ne désarme pas que les ex-Séléka, on désarme tout le monde qui porte illégalement des armes», a-t-il assuré.

 

 
MOTS CLES :

9 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

C'est la langue de bois

Par gregoire

24/12/2013 18:44

Il ne peut que dire cela. Les centrafricains souhaitaient les soldats des pays anglophones,d'angola ou de l'afrique australe ou un commandement anglophone moins politique que ceux des pays francophone. Que voulez vous qu'ils disent ,si son numero mr Makongo lui dit de dire ce que sassou le frère de Déby lui a dit de dire.Les camerounais sont là,est ce que les centrafricains ont dit quelque chose sur eux? Non,ils font leur job,les autres nations ? NOn,que les tchadiens et maintenant ,ils tapent sur leurs collègues Misca. Cherchez l'erreur? Les centrafricains savent ce qui est bon ou mauvais pour eux.On a subi ces tchadiens et leurs caractères depuis on les connait comme un psychiatre face à son malade. Les centrafricains savent le professionnalisme de chaque pays,nous n'en sommes pas à la première visite de certains de ces soldats. Certains bras actuels sont inutiles.On les envoie pour faire bien,on les connait. j'ai lu ailleurs que certains sont plus recherche de femmes que etre sur le terrain que certains d'autres pays qui sont vraiment dans la mission avec leur tete et corps.C'est pourquoi il faut s'ouvrir vers le professionnalisme de pays comme l'angola ou d'autres. Les soldats tchadiens,ils sont comme les seleka,ils ne savent pas ce que c'est la discipline.
je me pose la question sur celui en civil qui a quand meme une arme. Dans la misca ou dans le reglement de l'armée,est-il permis quand on n'est pas en mission de porter des armes? et en plus avec balles pretes à l'usage? Ce menteur qui dit aller à l'aéroport et etre pris par foule etc..
La misca n'a qu à fixer des regles de prise d'armes.il y a une discipline dans l'armée ,va-t-on continuer comme ces soldats "brigands" comme on se moque de nos soldats à partir des comportements que montrent ces soldats tchadiens dans une mission qui est quand meme internationale. L'onu doit fixer les limites et les centrafricains veulent leurs depart de centrafrique

Ingratitude quand tu nous tiens.

Par Raoul BACARY

25/12/2013 05:15

C'est sympa le commentaire précédente . Je voudrais quand-même vous rappeler que c'est le Congo qui permet depuis un moment à votre pays de joindre les deux bouts, financièrement . Question : puisque vous refusez que le Congo-Brazzaville participe au maintien de la paix, vous demandez aussi qu'il arrête de vous verser de l'argent tous les mois pour payer les fonctionnaires de votre administration? Ingratitude quand tu nous tiens !

L'excessif est dérisoire

Par Francky BELANDO

25/12/2013 11:26

Monsieur Raoul BACARY, il va falloir éviter de tomber dans des excès. Pour votre gouverne, je souhaiterai vous faire comprendre qu'aucun État n'est un "foyer de charité":Une convention de prêt en bonne et due forme a été signée entre les autorités congolaises et centrafricaines. Un échéancier de remboursement a de ce fait été établi; un compte ouvert dans les livres du Trésor Public du Congo permettra d'en suivre le remboursement. Il ne s'agit donc aucunement d'un don.... Quoique ne partageant pas l'analyse au sujet de laquelle vous avez si excessivement réagi, je tiens à vous rappeler que: "Tout ce qui est excessif est dérisoire".

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués