NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RDC: des Congolais ont été tués en Centrafrique

Par KongoTimes! - 23/12/2013

"Plusieurs autres sont en errance dans des forêts inhospitalières, livrés aux intempéries de toutes sortes"

 

Les statistiques de la Commission nationale des réfugiés renseigne que «la RDC héberge près de 50.000 réfugiés centrafricains, exactement 49.838 qui, fuyant les exactions, ont sollicité et obtenu l’asile à la suite du conflit en cours en Centrafrique; 4.569 ont traversé la frontière ces dernières heures malgré la fermeture de ladite frontière». «Ce qu’ils fuyaient devait être particulièrement horrible pour qu’ils risquent ainsi de défier la décision de fermeture des frontières. Pour des raisons humanitaires, il a bien fallu les admettre sur le territoire», a relevé le ministre des Médias Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement au cours d’un point de presse. Il a signalé qu’«à ce jour, de nombreux Congolais, qui avaient choisi de vivre et travailler en terre centrafricaine, y sont pris en étau par les factions belligérantes». «Certains d’entre eux ont été malheureusement tués sans qu’il soit possible à l’heure actuelle d’identifier les responsables de ces crimes horribles. Plusieurs autres sont, au moment même où nous parlons, en errance dans des forêts inhospitalières, livrés aux intempéries de toutes sortes pour fuir la folie meurtrière des factions rivales», a-t-il déploré. Par ailleurs, a-t-il encore signalé, «ceux de ces concitoyens qui ont réussi à traverser la frontière pour rentrer à la maison ont perdu tous leurs biens et constituent un fardeau supplémentaire pour notre pays qui a déjà fort à faire avec la réhabilitation du Nord et du Sud-Kivu, victimes d’une guerre d’agression finissante».

 


© kongo times
Lambert MENDE OMALANGA
Une préoccupation constante pour la RDC
Ainsi, toutes ces considérations permettent de comprendre pourquoi «ces événements, qui déstabilisent la République centrafricaine, sont une préoccupation constante pour la RDC qui a, dès les premières manifestations de la crise dans ce pays voisin, appelé de tous ses vœux une solution susceptible d’y rétablir et consolider la paix et la sécurité». La détérioration de la situation humanitaire et sécuritaire est réelle et palpable sur toute la longueur de la frontière qui sépare la RDC de la RCA. Cette frontière commune s’étend de Libenge (province de l’Equateur) à l’Est jusqu’à la localité de Ndu, territoire de Bondo (Province Orientale), soit 1.577 kilomètres de frontière entre les deux Etats. Selon Lambert Mende, «l’impact de cette détérioration de la situation en Centrafrique sur la sécurité et le bien-être des populations congolaises sur tout cet espace est loin d’être une simple vue de l’esprit».

La mission effectuée samedi 21 décembre à Gemena (Equateur) par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Richard Muyej, est donc «directement liée à ce souci que donne au gouvernement congolais l’évolution de la situation dans cette partie du territoire de la RDC». «En tout état de cause, cette situation ne peut, en aucune manière, laisser indifférentes les autorités congolaises au premier rang desquelles le Président de la République, chef de l’Etat. L’intérêt opérationnel de la participation des forces régulières congolaises à la MISCA réside notamment dans la proximité du théâtre des opérations qui permet, entre autres avantages de réduire sensiblement les coûts», a plaidé le ministre des Médias.

D’ores et déjà, a-t-il assuré, le gouvernement de la RDC «dispose des moyens requis pour la projection des unités affectés à ce contingent congolais». «De l’avis de la haute hiérarchie des FARDC, 3 à 4 jours seraient amplement suffisants pour effectuer le transfert des troupes à partir de la RDC. Les autorités congolaises compétentes ont néanmoins tenu à se donner une marge de 15 jours, le temps d’affiner tous les préparatifs multiformes du contingent pour une action efficiente et efficace pour le rétablissement de la paix en République centrafricaine», a-t-il.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués