NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Dispositif: le Cameroun renforce sa sécurité à la frontière

Par source: Le Jour - 23/12/2013

Un dispositif est mis en place avec de nouveaux hommes pour mettre un terme aux incursions des Centrafricains

 

Les populations de la région de l'Est et celles des localités frontalières avec la République centrafricaine s'affranchissent peu à peu du traumatisme des multiples attaques des rebelles de la Séléka en territoire camerounais. La création de nouvelles unités militaires redonne du sourire: «Nous nous réjouissons de la présence de nos forces de défense. La vie a repris son cours normal les populations vaquent à leurs occupations sans crainte» s'enthousiasme Marcel Oya Bong infirmer vétérinaire de Gbiti rencontré hier matin à la délégation régionale du Ministère de l'Elevage des Pêches des Industries animales de l'Est à Bertoua. Adamou Djibrilla le président de l'Association des éleveurs de l'arrondissement d’Ouli joint au téléphone hier est plus rassuré: «La présence des militaires camerounais nous a permis d'arrêter le convoi des bœufs vers le grand nord. Ce qui nous fait davantage plaisir c'est que les militaires sont là en permanence et vivent avec nous. Les bergers ont repris le mouvement des troupeaux dans la savane» se réjouit-il.

 


© 237online.com
Le chef de l'Etat camerounais est même allé sur le terrain
Paul Pierre Bikandjang le chef du village Dzoume par Nkentzou rencontré hier à la gare routière de Bertoua se satisfait des mesures de renforcement de la sécurité sur le terrain: «Aujourd'hui on peut pousser un ouf de soulagement parce que le gouvernement a pris ses responsabilités en envoyant les soldats pour nous protéger. Mes administrés ont tous repris le chemin de leurs plantations on sort très tôt le matin sans crainte on traverse la forêt la savane on travaille sans inquiétude parce que nous savons que l'armée camerounaise est là et assure notre sécurité» s'enthousiasme l'autorité traditionnelle faut prévenir. A Moloundou les forces de l'ordre ont également été déployées: «Il faut sécuriser tout le long de cette frontière. On ne va plus attendre qu'on soit attaqué pour réagir il faut prévenir» annonce sous anonymat un chef militaire. «Nous tenons la frontière surtout en cette période de fêtes de fin d'année où beaucoup d'argent circule. La paix est revenue et de façon définitive car on ne partira plus» rassure un chef militaire en route pour Ouli dans la zone frontalière avec la Rca.

Pendant plusieurs années les populations civiles centrafricaines auxquelles se sont greffés les rebelles de la Séléka ont mis à mal la sécurité des populations camerounaises à la frontière avec la Rca. Les actes d'agression ne se comptent plus: attaque du poste de péage de Garoua Boulai prise d'otages à Garoua Boulai explosion d'une grenade au marché central de Garoua Boulai drapeau centrafricain hissé en territoire camerounais... Mais c'est surtout l'assassinat du chef de poste frontière de Tocktoyo le 18 août dernier et plus tard les attaques des villages Gbiti et Oundjiki par les rebelles de la Séléka qui ont amené les autorités camerounaises à prendre des dispositions pour sécuriser au maximum la frontière.

Ainsi le Président de la République a créé de nouvelles unités militaires pour renforcer le tissu sécuritaire. Armée de l'air: un bataillon de fusiliers de l'air sous le commandement du lieutenant-colonel Minkada a vu le jour une base aérienne a été créée à Bertoua dirigée par le colonel Tchouaga. Armée de terre: la brigade d'infanterie motorisée dont le poste de commandement est basé à Ebolowa a été activée à l'Est avec trois formations (le 11ème bataillon d'appui le 12ème bataillon motorisé basé à Bertoua et le 13ème bataillon d'infanterie motorisée basé à Yokadouma placés sous le commandement du colonel Ezo'o). Il y a aussi le 2ème Bir basé à Léta. La principale mission de tout ce déploiement est la sécurisation de la 'longue frontière entre le Cameroun la République centrafricaine et le Congo la sécurisation des projets structurants en cours de réalisation à l'Est.

Opérationnalité des unités créées
La gendarmerie n'est pas en reste. Création d'un des escadrons dont le poste de commandement est basée à Bertoua: deux escadrons à Bertoua un à Abong-Mbang un autre à Yokadouma et un cinquième à Garoua Boulai. Ils ont pour principale mission d'assurer le maintien de l’ordre la sécurisation des personnes et de leurs biens. Toutes les mesures prises par le gouvernement ont été concrétisées par l'installation de nouveaux chefs militaires et l'opérationnalité des unités nouvellement créées: des compagnies de l'armée de terre à Nkentzou et Moloundou des détachements de l'armée de terre à Gbiti Tocktoyo Oundjiki Gari Gombo. A ce dispositif s'ajoutent les compagnies du Bir de Ketté Mobal et Yokadouma. On retrouve également des détachements mixtes dans toutes les localités qui abritent des projets structurants notamment Lomié Mballam Mobilon Lom Pangar... «Dans tous les grands villages frontaliers il y a un détachement mixte Bir-Bim» confie un chef militaire qui rassure: «La frontière à ce jour est bien tenue. Le Ministre de la Défense a accordé à la région de l'Est une dotation constituée de nouvelles armes de casques et autres. Il y a un déploiement de personnes et de matériels le long de la frontière».

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Bien fait monsieur le président Paul BIYA .

Par sorokaté

23/12/2013 13:30

Avec notre voisin le Cameroun il n'y a jamais eu de souci. Je salut cette initiative de sécurisation prise par l'état Camerounais. Voilà un bel exemple que nos voisins frontaliers doivent copier afin de veillez à consolidation de la paix dans la sous région.

Sauf le Tchad et le Soudans sont récalcitrants voire même hostiles à une stabilité retrouvée dans cette partie de l'Afrique CENTRALE.
Vive le Cameroun.
Sorokaté alias domzan bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués