DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Communiqué du Gouvernement d'Union Nationale de Transition

Par Georges Adrien POUSSOU - 22/12/2013

sur les derniers événements de Bangui, la capitale centrafricaine

 

COMMUNIQUÉ GOUVERNEMENTAL
*************

Malgré le déploiement des Forces armées françaises en appui à la MISCA, la sécurité reste gravement menacée à Bangui et plus particulièrement dans certains quartiers pris en otage par la milice armée anti-balakas proche du président déchu François Bozizé. Ainsi, ont-ils attaqué le 19 décembre, à la grenade le contingent tchadien de la MISCA au marché Gobongo lors d’une patrouille de routine. Cette attaque ayant entrainé la mort d’un officier tchadien et plusieurs blessés, notamment parmi les éléments de la MISCA. Comble de terreur, une fillette de 13 ans a été enlevée, violée et libérée contre le versement d’une rançon. De même, plusieurs personnes présumées proches des ex-Séléka sont actuellement entre les mains de cette milice.

 


© journaldebangui.com
Georges Adrien POUSSOU Ministre de la Communication, de la Promotion de la Culture civique et de la Réconciliation nationale
Depuis ce matin, du 20 décembre, 2013, certains quartiers des 3ème , 4ème et 8ème arrondissement de Bangui ont été attaqués par cette milice armée qui se livre à des actes de vandalisme et de pillage, occasionnant de nombreux morts et blessés graves. Par ailleurs, les domiciles de certains membres du Gouvernement ont également fait l’objet d’attaque.

Le Chef de l’État et le Gouvernement d’Union Nationale de Transition expriment leur indignation face à ces actes barbares et criminels. Ils condamnent une fois de plus avec la plus grande fermeté ces agissements de nature à compromettre l’unité nationale et les chances de la paix en République Centrafricaine. Les autorités de la Transition présentent leurs condoléances les plus émues au peuple frère du Tchad, à Son Excellence Monsieur Idriss Deby Itno, au Gouvernement tchadien ainsi qu’aux familles des victimes.

D’ores et déjà, une enquête judiciaire est ouverte et des procédures sont lancées contre les auteurs de ces actes criminels. D’autant que des informations concordantes indiquent qu’un certain Yvon KONATÉ, supposé Capitaine et ex chauffeur du président déchu cordonnerait ces opérations. Les autorités de la Transition prennent à témoin l’opinion publique nationale et internationale sur les risques graves que ces derniers font peser à nouveau sur la cohésion nationale et la paix sociale. Aussi, le Chef de l’État et le Gouvernement d’Union Nationale de Transition demandent-ils à l’ensemble de la population de ne pas céder aux provocations et de faire preuve de retenue.

En dernier lieu, les autorités de Transition lancent un vibrant appel aux forces de la MISCA, appuyée par la mission Sangaris de tout faire pour rétablir l’ordre et la sécurité, avec impartialité, conformément aux dispositions des résolutions 2121 et 2127 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Fait à Bangui, le 20 Décembre 2013
Le Gouvernement d’Union Nationale de Transition
Georges Adrien POUSSOU
Ministre de la Communication, de la
Promotion de la Culture civique et de la
Réconciliation nationale.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Une recommandation anti-chrétien

Par Dambéti

23/12/2013 13:01

Adrien Poussou est devenu lui aussi un séléka, franchement le ridicule ne tue pas, ce dernier était hier, un fervent défenseur des droits humains, prêchait la bonne parole, c'est quelqu'un que j'apprécias, mais aujourd'hui, je suis sidéré de constater que ce type, à accepter d'intégrer le gouvernement des ennemis de la Centrafrique.La lecture de ce communiqué me laisse perplexe, et je compris maintenant que notre pays appartient à Deby,avec comme préfet, Djotodia, Pousou en est le directeur de cabinet.Depuis l'avènement de la séléka à Bangui, combien de chrétien en été tués, violées, brûlés et combien de maisons, églises ont été saccagés? pauvre Poussou, il ne sait ou se donner la tête. Tous les ministres chrétiens du gouvernement, devraient démissionner en signe de protestation et en solidarité avec leurs frères et sœurs chrétiens Centrafricains.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com.
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués