NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA: élections présidentielles en pleine tourmente

Par Alain Kossibe - 20/12/2013

Au préalable prévues pour 2015, elles sont ramenées plutôt à 2014 pour palier à la vacance au sein de la présidence de la République Centrafricaine

 

En dépit de la recrudescence des violences inter confessionnelles en Centrafrique, un programme électoral visant à y élire un nouveau Président est toujours d'actualité. Le chaos ambiant qui y règne en raison de la destitution du Président Bozizé par les milices de la Seleka y est très certainement pour quelque chose. En effet, les élections étaient au préalables prévues pour 2015, elles sont ramenées plutôt à 2014 pour palier à la vacance au sein de la présidence de la République Centrafricaine. Selon l'actuel Premier Ministre Nicolas Tiangaye: «Nous avons déjà mis en place l’autorité nationale qui est en charge de la préparation et de l’organisation des élections qui doivent se tenir absolument au courant de l’année, 2014». «L'autorité électorale nationale a été mise en place et ses membres prêteront serment avant la fin de la semaine ou au début de la semaine prochaine», a déclaré le chef du gouvernement après un entretien à Bangui avec l'ambassadrice des États-Unis à l'Onu, Samantha Powers.

 


© JDE
Des affiches de la campagne 2011
Après la chute du pouvoir de Bozizé par Djotodia, une autre forme de milices a vu le jour : les anti-balaka, qui en représailles aux exactions de la Seleka sèment à leur tour la terreur au sein des communautés musulmanes installées en RCA. Djotodia a perdu le contrôle de ses combattants de la Seleka. Ceux-ci ont exécutés près d'un millier de personnes seulement à Bangui en début de mois. Selon l'ONU, les affrontements entre les deux camps ont entraînés près de 680 000 déplacés à travers le pays, soit un Septième de population Centrafricaine. La France qui avait pourtant souhaité une transition en accélérée après le renversement de Bozizé a déployé 1 600 hommes à Bangui en vue de mettre un point final aux différentes exactions des deux camps. Le gouvernement américain quant à lui a assuré de son soutien à la MISCA tout comme l'octroi d'une aide humanitaire. Cependant, «l'oncle SAM» voudrait se rassurer du bon respect des accords de transition de Janvier 2013.

Selon Samantha Powers, ambassadeur américaine au Nations-Unies: «Premièrement, il est très important qu’ils travaillent ensemble, le Président de la transition, le Premier Ministre, le Président du conseil de transition. Quand le peuple voit qu’il y a des divisions entre les dirigeants, cela laisse entendre que la société est divisée, donc ils doivent se montrer unis. Deuxièmement, il est important qu’ils se conforment aux ententes de N’Djamena et Libreville. Aller de l’avant pour organiser des élections afin qu’elles aient lieu au plus tard en février 2015. Troisièmement, et c’est très important surtout après les horribles violences dont fait état la justice, de poursuivre les responsables».

 

 
MOTS CLES :

8 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Du n'importe quoi, C'est du racisme traiter une élection dans de telle précipitation,où place-t-on le peuple comme aujourd'hui au sujet du tchad dont il ne veut dans la misca?

Par julien

20/12/2013 19:06

C'est du n'importe quoi. Il faut faire parir djotodia et mettre pour 2 ou 3un collège de membres restreint de gens integres sous presidence de l'union africaine comme l'avait dit un intervenant,le temps d'éduquer ,de mettre l'administration en place et après les gens vont aux élections. il faut résoudre le problème centrafricain une fois pour toutes et sortir de ces cycles de coup d'etat dit un candien. Presser pour aller au élections comme le dit hollande,on fait une éléction pour un peuple,pas pour ce que croit hollande. comme il a le nom du faux élu à paris,pour lui tout ce que j'ai énuméré ne compte pas et c'est cela qui montre combien il se fout de notre démocratie et de nos morts

Allons de l'avant!

Par MBIWA

20/12/2013 19:33

Allons de l'avant,plus de place pour un éternel recommencement.Ce qu'il nous faut: c'est des Institutions Fortes.On a un PRÉSIDENT DE TRANSITION et un Premier Ministre de Consensus.L'ANE est déjà en place,alors après le désarmement et la Sécurisation du pays,on va élire notre PRÉSIDENT.

C'est ignorer les vraies causes de la crise en RCA

Par sorokaté

20/12/2013 21:36

Parler d'élections en ce temps ci est absurde et immature. Le vieux du peuple Centrafricain est de soigner les plaies incurables qui à chaque décennie redevienne saillant.

Entre autres: Le départ de DODONJA et sa seleka de la gestion du pays. Une présidence intérimaire restreinte avec des nouveaux compatriotes patriotiques pour une période définie.
Un gouvernement limité à 16 ou 20 ministres comme les 16 préfectures dotés de moyens adéquats pour les missions qui les sont assignées.

Mettre en place une armée nationale avec devoir de sécurisation du territoire national.
Nos frontières doivent être sécurisées par nos FACA,

Mettre à l'existence l'exploitation effective de notre pétrole car nous avons besoin de l'argent pour relever ces défis.
reconstruire toutes les infrastructures étatiques dans toute la république Centrafricaine.
révision générale des règlements intérieurs et statuts de tous les partis politiques en RCA.

Redonner à la JUSTICE son pouvoir.
La presse doit être investie de son pouvoir.
réinstallations des civiles déplacés avec assistance en appui.

Ainsi on pourra envisager les élections crédibles en RCA.
Telles sont les conditions sine qua nonne. Mais avec ce que la France est entrain de fomenter comme élections en RCA dans cette ambiance me semble un pire recommencement. La France va encore nous imposer un Président auxiliare comme d'habitude, les exemples en Cote d'Ivoire, au Gabon, en Libye et au Mali sont irréfutables.
Bonne diligence.


POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués