NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Rca: les troupes de la Fomac ont changé de brassard

Par Cyril Bensimon-Le Monde.fr - 20/12/2013

Elles ont aussi changé de commandement. Le général Jean-Félix Akaga a pu dire au revoir à la République centrafricaine

 

Tout avait bien commencé avec une parade militaire bien ordonnée dans le camp de M'Poko. A enchaîner les garde-à-vous aux ordres du colonel Gachancard dit « Gach », un parachutiste congolais que personne n'oserait traiter de tire-au-flanc, les soldats français et africains avaient sûrement un peu trop chaud, alignés pendant des heures sous le soleil. Face à eux, des ministres, des diplomates et tous ceux qui comptent dans le pays étaient réunis. A l'exception de Michel Djotodia, le président de transition.

 


© lemonde.fr
Du nouveau dans les troupes africaines basées en Centrafrique
Depuis des semaines, le 19 décembre devait être un jour symbolique. Il s'agissait d'officialiser le transfert d'autorité de la Fomac à la Misca. La force d'Afrique centrale est devenue jeudi une force de l'Union africaine. Les 3 700 soldats déjà déployés ont changé de brassard et de commandement. Le général Jean-Félix Akaga a pu dire au revoir à la République centrafricaine après avoir tenté pendant toute une année de gérer l'ingérable. Son successeur, le général congolais Jean-Marie Michel Mukoko, dispose de plus de moyens, de l'appui des soldats français et d'un mandat qui l'autorise à faire usage de la force pour protéger les populations et désarmer les fauteurs de troubles.Pendant ce temps, Samantha Power visitait un hôpital, une église, une mosquée pour tenter de mesurer l'ampleur de la crise. Washington ne veut pas d'opération de maintien de la paix, mais l'ambassadrice américaine aux Nations unies était bien là pour montrer que les Etats-Unis ne sont pas insensibles au drame centrafricain. Au rendez-vous fixé avec les autorités à l'aéroport, Michel Djotodia arrive dans un blindé tchadien de la nouvelle Misca. Mauvais présage.

Les soldats tchadiens très proches des ex-séléka
Vers 17 heures Bangui a repris son mauvais visage. Deux blindés légers des soldats tchadiens remontent vers le marché de Ngobongo. Une fumée blanche nappe le quartier. Des gens courent pliés en deux. D'autres curieux et apeurés sur le bord de la route. «Ce sont les soldats tchadiens qui nous ont tiré dessus», racontent quelques-uns alors que les tirs résonnent dans le quartier. D'autres crient: «On va tuer les musulmans!» Quelques minutes plus tôt, un véhicule des soldats tchadiens a été détruit par un jet de grenade et un tir de lance-roquettes. Six soldats ont été blessés. «On ne peut pas continuer comme ça. Trop c'est trop. Les anti-balaka sont à côté de notre base et personne ne fait rien. Qu'est-ce que c'est que cette mission? Là, on ne les a pas trouvés, mais demain (vendredi) on va prendre nos responsabilités», promet un officier tchadien furieux, notamment contre la France qu'il soupçonne de protéger les ennemis du pouvoir à Bangui.

Les soldats dépêchés par N'Djamena sont à la fois les plus aguerris et les plus controversés en RCA. Leur proximité avec les ex-Séléka est parfois confondante. Les soldats burundais qui viennent de renforcer la Misca se sont vu chasser de Ngobongo par ceux-là mêmes qu'ils étaient venus appuyer. A peine créée, la force de l'Union africaine connaît ses premières sérieuses difficultés. Des tirs se sont faits entendre pendant toute une partie de la fin d'après-midi dans différents quartiers de Bangui, notamment à proximité de l'aéroport, générant des mouvements de panique sur le site qui abrite plus de 40 000 déplacés. Les soldats français de l'opération Sangaris, toujours aussi mutiques, laissaient cependant transparaître une réelle inquiétude.

 

 
MOTS CLES :

6 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

pourquoi le nombre des forces tchadiennes augmentent -elle en rca?les tchadiens sont partis prenentent du conflit

Par famoundjou

20/12/2013 12:02

le centre de commendement de la MISCA doit absolument arreter les tchadiens de venir en rca,les centrafricains connaissent le plan de DEBY,il veux maintenir l,instabilite en rca,aussi longtemps que possible,le peuple centrafricain ne veux pas des forces tchadiennes,ils sont les SELEKAS a 90%,que les forces soudanaises et tchadiennes quittent notre pays.nous mettons les francais en garde,NOTRE ARMEE LES FACA SONT SUBTITUER PAR LES SELEKAS QUI SONT DES TCHADIENS ET NON CENTRAFRICAINS,NDOTODIA VEUX INTEGRER 5000 soldats de plus LE PEUPLE N,ACCEPTE PAS CE JEU DE DUPE,LES FORCES TCHADIENNES ET SOUDANAISES 6000 soldats DOIVENT ETRE D,ABORD DESINTEGRER,avant toute chance de paix.


la france est responsable de cette situation car les 6000 soldats mercenaires integres avec le concours de l,ex AMBASSADEUR SERGE MUSSETI DOIVENT etre DESINTEGRER DES FACA,ils sont des etrangers,nous n,accepterons jamais une armee de mercenaires tchadiens et soudanais en rca.le jeu dangereux du tchad et de la france conduira a un genocide car ils veulent changer la rca en un pays islamique,monsieur DEBY cherche a garder ndotodia au pouvoir parcequ,il est musulman comme lui,NON a la presence massive des forces tchadiennes dans les misca,NOUS AVIONS PAS BESOIN DE VOUS LES TCHADIENS QUITTER TOUS NOTRE PAYS.

la rca n,a pas d,armee pour le moment donc les MISCA doivent prendre leur responsabilite,monsieur ndotodia est le valet de DEBY qui veux coloniser la rca par la force,les tchadiens doivent tous rentrer chez eux,les ARDA,NOURREDINE ADAM ET AUTRES SONT DES ETRANGERS.ILS DOIVENT ETRE ARRETER ET TRADUIT DEVANT les instances de justice internationale pour crime contre l,humanite,nous avions une armee nomme FACA avant le coup d,etat des mercenaires tchadiens et soudanais.nous ne voulons pas des mercenaires tchadiens et soudanais dans notre pays.ceux qui ont integrer l,armee centrafricaine doivent etre desintegrer avant tout espoir de paix.au cas echeant les chances de paix sera qu,un souvenir.NON A CETTE MANIGANCE DU TCHAD ET DE LA FRANCE QUI VEULENT GARDER DES FORCES ETRANGERES DANS NOTRE PAYS.

DJOTODIA arrive dans un Blindee Tchadien!!!

Par KOTA LIKONGO

20/12/2013 13:08

Quelle preuve, attend la communauté internationale pour se rendre compte de la collision entre la SELEKA et les TCHADIENS ( Fomac ou pas)???? les Fomac ont changé de Brassards mais les Misca Tchadiens le donneront a leurs frère de la SELEKA pour semer la confusion dans la mission. Retirer le GRAIN DE SABLE DU RIZ, sinon BIENVENU LA CARIE DENTAIRE.
SVP, COMPRENEZ QUE LE CONTINGENT TCHADIEN TORPILLE LA MISSION D'OU SON RETRAIT PURE ET SIMPLE> :A FRANCE DOIT SAVOIR QU'IL Y'A UNE DIFFERENCE ENTRE MALI ET RCA. AU MALI LES TCHADIENS N’ÉTAIENT PAS COMPLICES MAIS EN RCA, SI

Le gouvernement Hollande-Ayrault doit arrêter de prendre le peuple centrafricain pour des cons,si ziguélé,Tiangaye,doléguélé leur donnent cette impression,sachez qu'ils ne sont pas le peuple qui comprend toit et loin d'être bete

Par marie jenny

20/12/2013 18:06

Depuis des mois des centrafricains réclamaient le départ des forces Tchadiennes coupables de plusieurs exactions à coté des Sélékas ,que ça soit en province ou à Bangui. Déby insiste auprès des politiciens français sans caractère pour que le tchad reste en centrafrique pour de fausses raisons mais le but premier est de continuer son jeu macabre,permettre au séléka mercenaires tchado soudanais de profiter des brassards tchadiens de la fomac et de la misca pour continuer à tuer de façon déguisée comme ils l’ont toujours fait.
La communauté internationale vient –elle aider le peuple centrafricain qui a souffert depuis de longs mois ou est –elle là à satisfaire les caprices du Dictateur sanguinaire Déby ? Les hommes politiques du gouvernement socialiste ne sont pas clairs,ils font semblant de ne pas comprendre la réalité centrafricaine,certainement pris dans la haute corruption de Déby qui a déjà largement corrompu l’un de leurs 2 jockers centrafricains à imposer à ce peuple centrafricain que je finis par croire que les socialistes haissent les laissant tuer par millier par ces memes Sélékas et soldats tchadiens depuis des mois.Et on lit un ministre de la défense Le drian qui devrait être plus clairvoyant que ses propos de trahison ,que en centrafrique,le tchad serait un allié incontournable pour la paix,alors qu’il n’est sans ignorer le jeu trouble du tchad depuis le début jusqu’à aujourd’hui. Le peuple ne veut pas du tchad,c’est si simple que cela mr Le drian.Pourquoi continuer de faire la sourde oreille alors que le monde entier sait ce que déby et ses hommes ont commis en provinces et dans notre capitale. Les paysans disaient bien que quand les eleveurs tchadiens attaquaient leurs champs et qu’ils ripostaient ,ils faisaient appel aux soldats tchadiens qui venaient des zones frontalières et les massacraient,alors comment continuer à vouloir livrer ce peuple centrafricain aux mains de son bourreau tchadien Déby ?
Des jeunes qui ne demandent qu’à aller à l’école et qui tombent sous les balles sans pitié des soldats tchadiens nuits et jours. Un peuple qui ,par la politique de copinage de ces politiciens français à des dictateurs et à placer au pouvoir des ignares vomis par un peuple en traficotant les urnes,n’a jamais savouré les bienfaits d’un Etat et qui par le double jeu de ces mêmes politiciens français qui tergiversent surtout meme quand il ne le faut pas,la Séléka et les soldats tchadiens tuent et encore plus que quand les soldats français ne sont sur place. Instruisons nous de l’exemple Malien,que disent les maliens aujourd’hui ? Les politiciens français actuels sont dans un double jeu flagrant et fait trainer leur problème qui demande à etre résolu d’une autre façon.
Ne comptons pas sur ces politiciens français,certainement aussi corrompus par déby ainsi que leur ziguélé ressemblant une mascotte ours niant à tout va qu’il y a un problème séléka en centrafrique,préoccupé que par la promesse de la tricherie en sa faveur pour continuer à induire,ses copains socialistes en erreur. Mais ces derniers pouvaient avoir un bon sens et savoir depuis qui est réellement Déby. Au lieu de cela,un ministre de Défense d’un pays démocratique et laic,vient nous parler de dimension réligion dans une démarche qui devrait etre neutre ,laic;comme quoi l’armée tchadienne est la seule musulmane qui protègerait les musulmans. Voyez vous l’hypocrisie de ces politiciens français en collusion avec les seleka et tchadiens. Une armée qui vient pour la misca devrait etre impartiale et protéger tout le monde,pourquoi l’armée tchadienne devrait etre là que pour protéger les musulmans ? cela veut dire que vous leur avez donné le droit de tuer les autres comme ils le font à chaque fois que le peuple a un problème avec seleka qui est musulmane ? Ce n’est pas une armée neutre et ne le sera jamais,ils sont là pour la mission Déby,pourquoi l’Onu,doit les payer pour accomplir un plan macabre de Déby ?. Le peuple a vécu leurs barbaries et demande leur départ ce qui est logique,pourquoi les responsables politiques français ne jouent pas leur logique ?.
Le tchad pose un problème ,si ce sont des soldats musulmans dont monsieur Le drian cherche pour ses amis musulmans,le maroc dit qu’il envoie des soldats,le senegal est musulman,la guinéepourqui ne pas chercher dans des pays où les soldats savent qu’ils sont là pour une mission internationale et non pour une réligion et non pour aider à l’application vengeresse et expensionniste de leur président Déby ? Les tchadiens qui continuent de tuer est une erreur de ce ministre qui ne mesure pas la dangerosité et le roublardise de déby mettent ainsi doublement les civils centrafricains ainsi que les soldats de la Misca y compris ceux de son pays la France.
Hypocrites comme toujours le drian hollande fabius font la sourde oreille au cri des centrafricains qui dénoncent et savent mieux que qui conque qui et que font ces soldats tchadiens. Déby n’a qu’à rapatrier ses soldats et les faux soldats plutôt mercenaires à qui il a filé de fausses immatriculations de l’armée tchadienne et qui sont autour de djotodia pour qu’il n’ait pas à nous raconter des sornettes . Q’il les rappatrie comme le font d’autres pays intelligents,ses ressortissants à problème.
Que d’une bonne logique Le drian perpétue ,en cédant à déby,le massacre des civils centrafricains par les soldats tchadiens qui usurpent le mandat de la misca pour continuer leurs basses manœuvres et ainsi ne joue pas pour la vraie résolution du problème centrafricain. Au contraire sa vision de la misca actuelle avec le tchad est un danger pour les centrafricains et les soldats français et africains.
Ce ne sont pas leurs enfants,parents, frères ,amis qui meurent en nombre,ce sont les nôtres,les leurs sont aux chaud. Hollande vient de dire que ce sont les autres soldats qui assumeront les opérations de désarmement en coprs en corps,pensez en bon soldats,c’est minimiser les risques pour les autres qui sont venus aussi ,puisque vous éloigner les votres,en demandant fermement à déby de reprendre ses soldats. Faut pas jeter ce peuple et les autres soldats dans un scénarion que Déby a préparé catastrophe en voulant maintenir coute que coute ces hommes. Centrafricains,ne nous faison pas avoir,ces memes gens on leur disait que ce sont des mercenaires tchadiens et soudanais,ils ignoraient notre vérité,aujourd’hui ils le reconnaissent et le disent tout haut. On est entrai de leur dire attention ,pas de soldats tchadiens,ils nous jouent encore les sourds,veulent-ils que nos cadavres atteignent quel chiffre ?

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués