DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Centrafrique: La discrète évacuation des ressortissants tchadiens

Par Autres médias - 19/12/2013

La situation des ressortissants tchadiens en Centrafrique est inquiétante. Au Tchad, la réaction du chef de l'Etat Idriss Déby se fait attendre

 

Le Tchad n'est pas du genre communiquant sur ses manœuvres, voire même un très mauvais communiquant quand cela touche ses ressortissants en dehors de ses frontières [Libye, Congo Brazzaville, Nigeria, Ouganda] pourtant, une déclaration du Président de la République ou du ministère des Affaires Etrangères semble importante sur la situation des tchadiens en Centrafrique. Qu'est-ce que cela va changer ? Il faut rassurer. Au ministère des Affaires Etrangères, on chuchote que, "la Présidence aurait donnée l'ordre de ne pas parler dans les médias pour le moment», jusqu'à quand ? En tous cas pour ces derniers jours. Contrairement à ce que l'on pense, N'Djamena a donné l'ordre de mettre en sécurité et d'évacuer ses ressortissants.

<div align="center"><iframe width="560" height="315" src="//www.youtube.com/embed/Grla_C3dfMw" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div>

 

Sur place, ce sont les soldats tchadiens de la FOMAC qui sont à pied d'œuvre pour tenter d'exfiltrer les familles tchadiennes bloqués à l'intérieur des quartiers de Bangui. Dans la mesure du possible, certains sont rapatriés. "Ils embarquent leurs compatriotes, chargeant appareils frigorifiques et énormes ballots sur leur pick-ups, débordant d'affaires. Un avion affrété par le Tchad a ramené plusieurs dizaines de ressortissants [avant-hier]", rapporte notamment un correspondant de l'AFP.

En Centrafrique, on ne fait plus la distinction entre ex-Séléka (la coalition armée qui a pris le pouvoir) d'une part, soldats tchadiens de la FOMAC, ressortissants tchadiens et citoyens musulmans d'autre part. Si tous le monde semble être unanime sur l'incapacité de Michel Djotodia à gérer le pays depuis sa prise de pouvoir, ce n'est pas la haine qui ramènera la paix. "Cette haine propagée mettant en mal le vivre ensemble musulman/chrétien disparaîtra que lorsque son incitateur disparaîtra aussi. Il y a une seule Centrafrique donc un seul peuple. Ne lutte pas contre la chair et le sang. Le musulman est ton frère" , soulignait Jean-Gualbert Togba.

Seneweb a également relayé des appels de détresse des ressortissants sénégalais, qui sont pourchassés en Centrafrique. Pour Uliricho Lamine, « c'est le moment à jamais pour qu'un "Nelson Mandela" centrafricain, puisse sortir du néant et faire comprendre au peuple centrafricain que l'heure est à l'UNION des forces. Qu'on soit du Sud, du Nord, de l'Est, de l'Ouest ou du Centre, Gauche ou Droite, Communiste ou Libéral, chrétien ou musulman, nous sommes tous fils et filles de Centrafrique. Il est grand temps d'unir toutes nos forces pour la pacification de notre immense territoire envié des squatteurs. A cet effet, pour y parvenir, il est grand temps de commencer maintenant à semer l'amour dans nos cœurs afin que demain, nous puissions récolter l'union nationale ».

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

En vérité les ressortissants Tchadiens et Soudanais nous ont causé trop de tord il est temps qu'ils repartent chez eux.

Par sorokaté

19/12/2013 13:52

Le Tchad est le corridor où vient notre malheur. Les ressortissants de ce pays ne sont jamais conciliants ils sont épidermiques dans leur réaction.

Se promenant a tout moment avec des couteaux sous leur djellaba prêts à supprimer de vies en cas de litige.
Cette attitude n'est pas centrafricaine.

Avec la seleka ils nous ont montré ce qu'ils sont, d'ailleurs c'est par ce qu'ils n'ont d'attaches sociales en Centrafrique donc mettre en péril la cohésion sociale en RCA ne leur donne pas de remords.

Je crois le peuple Centrafricain connu par son hospitalité s'est vu humilier, perdant sa dignité est contraint de demander divorce d'avec ses voisins dangereux du Tchad vivant en Centrafrique.

Quant une calebasse est cassée elle n'est plus utile.
Non qu'il repartent chez eux.
Sorokaté alias domzan bene.

En vérité les ressortissants Tchadiens et Soudanais nous ont causé trop de tord il est temps qu'ils repartent chez eux.

Par sorokaté

19/12/2013 13:53

Le Tchad est le corridor où vient notre malheur. Les ressortissants de ce pays ne sont jamais conciliants ils sont épidermiques dans leur réaction.

Se promenant a tout moment avec des couteaux sous leur djellaba prêts à supprimer de vies en cas de litige.
Cette attitude n'est pas centrafricaine.

Avec la seleka ils nous ont montré ce qu'ils sont, d'ailleurs c'est par ce qu'ils n'ont d'attaches sociales en Centrafrique donc mettre en péril la cohésion sociale en RCA ne leur donne pas de remords.

Je crois le peuple Centrafricain connu par son hospitalité s'est vu humilier, perdant sa dignité est contraint de demander divorce d'avec ses voisins dangereux du Tchad vivant en Centrafrique.

Quant une calebasse est cassée elle n'est plus utile.
Non qu'il repartent chez eux.
Sorokaté alias domzan bene.

Bon débarras pour les parasites tchadiens qui se sont alliés aux sélékas

Par Nomzamo

19/12/2013 16:25

pour tuer des Centrafricains qui leur ont donné une hospitalité. Qu'ils retournent dans leur désert sahélien. Qu'ils crèvent la dalle. Que chacun soit maître chez lui et les vaches seront bien gardées.

Nous avons lu ici sur ce site, des tchadiens arrogants, insultants, traitant les Centrafricains comme des sous hommes. Je n'ai aucun état d'âme pour ses barbares sahéliens. Qu'ils retournent dans leur désert poussiéreux et crèvent la dalle.

Non, le petit drogué débyle qui se prend pour le petit roi en RCA parce que son marionnettiste france lui a donné tous ces pouvoirs se trompent. Il terminera sa vie comme un chien galeux dans une rue. Qu'il aille en enfer pour tous les crimes commis en RCA.

Il a même donné ordre il y a quelques jours aux tchadiens en RCA avant de se retirer de la RCA, il leur demande de commettre le maximum de crimes sur les Centrafricains. Ce sont des barbares avec qui nous n'avons rien de commun.

Nous ne ferrons plus d'erreurs de recevoir ces barbares chez nous.
Je propose à la fin de cette guerre, la fermeture de frontières pour 50 ans avec ces barbares (tcahd et soudan).

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués