SOCIéTé  |    

Bangui: Le Cameroun rapatrie ses ressortissants

Par journaldebangui.com - Xinhua - 16/12/2013

Environ 300 Camerounais résidant à Bangui ont été rapatriés par un vol spécial de la compagnie nationale de transport aérien Camair-Co affrété vendredi 13 décembre par les autorités camerounaises

 

Depuis l'attaque survenue le 5 décembre à Bangui et qui avait causé près de 400 morts et des dizaines de milliers de déplacés dont un grand nombre se sont réfugiés sur le site de l'aéroport international Bangui M'Poko, attaque attribuée à des groupes armés et milices fidèles à l'ancien régime de François Bozizé, les violences se sont intensifiées dans la capitale de la République centrafricaine (RCA) Bangui. C’est dans ce contexte que 300 Camerounais résidant à Bangui ont été rapatriés par un vol spécial de la compagnie nationale de transport aérien Camair-Co affrété vendredi 13 décembre par les autorités camerounaises à cause des violences dans la capitale et d'autres villes centrafricaines, en dépit du déploiement de forces étrangères. Dans la confusion, même des étrangers appartenant à la religion musulmane ne sont pas épargnés. C'est ainsi qu'un ressortissant camerounais a été tué avec femme et enfants à Bangui, d'après un rapport des services diplomatiques camerounais dans cette ville.

 


© AFP
Image d'illustration
Aux côtés des autres pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) que sont le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad, le Cameroun déploie en RCA une centaine de soldats au sein de la Force multinationale de l'Afrique centrale (FOMAC). Une simple force d'interposition mise en place il y a une dizaine d'années, cette force est en train de céder à la place à la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA), une force panafricaine sous mandat de l'Union africaine (UA). Avec le Congo et le Tchad aussi, le Cameroun et la RCA appliquent depuis près de dix ans la libre circulation des personnes et des biens qui permettent à leurs citoyens respectifs de se déplacer sans être soumis à l'obtention d'un visa, pour un séjour n'excédant pas trois mois. Beaucoup de Camerounais vivent à Bangui et d'autres villes centrafricaines, mais leur nombre n'est pas connu.

Alors que la RCA était plongée dans le chaos depuis la prise du pouvoir le 24 mars de Michel Djotodia, les tensions communautaires et religieuses entre chrétiens et musulmans se sont exacerbées suite au désarmement des groupes armés et milices entrepris par l'armée française. Les premiers à être désarmés par l'armée française déployée dans le cadre d'une intervention autorisée par un vote du Conseil de sécurité de l'ONU en vue d'aider à la pacification et à la sécurisation du territoire centrafricain, les ex-Séléka se sont retrouvés, avec des civils musulmans victimes de règlements de comptes, à la merci d'une population devenue à son incontrôlable.

Crise en RCA: Un pont aérien pour secourir les camerounais

 

 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Dommage,mais il y a certaines réalités qu'il ne faut pas occulter

Par jeune generation

16/12/2013 16:53

Voilà un pays ami qui rapatrie gratuitement ses compatriotes pris entre les violences.Pourtant on a plein en commun avec le cameroun seul 300 ressortissants sont signalés. le Tchad annonce 350000 tchadiens, et prétend avoir 800 soldats en ccentrafrique pour les protéger. Mensonges! les 800 qui protège son valet Djotodia,ce sont eux qui s'illustrent à coté des Séléka pour faire du sale boulot en centrafrique. Un président normal aurait affrété un avion pour ramener ses ressortissaants nids à problème,non on l'entend dire pour assurer la protection, mais quand les tchaédiens etaient fouettés et expulsés de ,pourqquoi n'y avait- il pas envoyé ses soldats pour leur protection,est ce la centrafrique qui est un sous Etat ou un pays voisin sans accord quelconque y dépêche des soldats armés pur y faire la loi?
Dommage pour les camerounais musulmans qui ont été les victmes collatéraux de la vengeance populaire,mais il faut reconnaitre que cette communauté qui vive fermé entre elle regrtoupée au km5,certains ne sont pas montrés neutres dans le drame des centrafricains. Beaucoup ont pensé quel'arrivée de Djotodia est comme si c'est leur président déniant leur propre nationalité pour s'afficher de nationalité musulmane et participer à des colibets sur les centrafricains maltraités ou en perpétuel menace de leur voisinage brandissant avec arrogance la menace Séléka pour un oui ou pour un Non,alors avec le désarmement des sélékas ils ont défoulé leur colère sur ce qui devient pour eux des gens à problème qu'ils ignoraient et que à la venue des sélékas ils ont su voir qu'ils vivaient avec des gens qui sont en réalité leurs ennemis pour accepter les sélékas et en utiliser comme moyens d'influence,d'intimidation des centrafricains non musulmans passe très mal. certainement,tous ne sont pas coupables mais qquand c'est une majorité qui n' a rien à voir avec ce qui se passe dans un pays qui les acceuille et qui se mette à se comporter comme si vous les nationaux ,vous n'exister plus,on peut comprendre pourquoi tous ces jeunes se déchainent et tapent sur ceux qui hier suivaient docilement la communauté tchadienne influente et étaient de tout ce qui étaient manifestation ou invitation de djotodia et pouvoir Séléka sachant que près de 92% de la population rejette Djotodia et les Séléka.Bien sur il y a des innocents mais cette mauvaise mentalité de rentrer dans les discussions politiques parce qu'un des interlocuteurs est musulmans,on l'avait vu ailleurs,n'est pas de créer des conditions de bon Acceuil pour eux dans beaucoup de pays africains.Les faits,les agissements déterminent le comportement des gens,qui ont certainement agi ainsi comme un moyen de leur protection protection contre cette communauté très federatrice. A part cela,il ne faut pas recrire l'histoire pour faire passer les ce,trafricans ou les antibalakas comme le méchants et les mechants d'hier comme des gentils. il ne fautpas perdre de vue qui a chercher quoi et fait ces milliers de morts et exactions. Les réactions sont de colère ou de légitime défense comme prévention à sa survie. tous les antibalakas ne sont pas de chrétiens, tous les anti-bakas ne sont pas des gens de Bozizé ou des gbayas. les gbaysas ont ouvert la résitance à Bossangoa pour survivre,comme nous l'avions su et vu,contre l'animosité brutale et sanguinaire que les gens de djotodia et tchadiens ont deployé dans cette région,puis les gens à bouar, bangassou ce sont revoltés,seul moyen de se protéger puisque le pouvoir aussi bien politique ou militaire n'est pas là pour eux. Et des anti-balakas ,on les trouve partout avec seul objectifs d'en découdre avec selekas et se liberer. J'ai vu avec honte comment ce menteur de djotodia et douba,qui ne respedctent pas les centrafricains et qui n'ont pas encore compris pourquoi le phénomène anti-blaka est né et continue à mentir au monde nous sortant un courrier rediger à la main avec des conneries. Djotodia à feidiro ou douba comme amis,ils peuvent trouver facilement des figurants,n'est pas ce meme djotodia qui nous avait dit avoir attrapé et tué 3 assassins du magistrat,décidément il aime le chiffre 3.

trop parler c,est maladie.le tchad doitimiter lesactes poses par le cameroun.

Par president roberto pasteur samaley,parti progressiste centrafricain

17/12/2013 19:55

a mon avis,la republique centrafricaine doit suspendre ses relations diplomatiques,commerciales et militaires avec le tchad d,idriss debby et demander a ce que tous les tchadiens immigres illegallement chez nous depuis 1975 apres la mort de francoistombalbaye le feu president regagnent leur pays le tchad qui n,est plus en guerre depuis unedecenie deja.car,n,oubliez pas que tous ceux qui on mis au monde le phenomene zaraguinas ou coupeurs de routes renommer les liberateurs utilise par bozize en 2002 jusqu,asa chutte et recupere par djotodjia et rebaptiser seleka ne sont que ces officiers de l,armee tchadienne devenus rebelles chez eux condre hissein habre,puis contre goukouni ouedei ,ce sont eux eux qui empoisonnent l,existence du peuple centrafricain et souverain.alors,pour eviter des graves consequences a l,avenir pour le tchad,leur president doit imiter les autorites camerounaises en rapatriant ses 350.000citoyens chezeux,puisqu,il est producteur de petrole et exibe ses richesses en envoyant 8000genocidaires en centrafrique pays souverain,comme si le tchad suppleait la france colonisatrice qui,a chaque occasion facheuse,envoi ses soldats proteger ses ressortissants ou expatries en rca.est-ce le tchad est gendarme des autres immigrants africains resident en centrafrique pour se prevaloir ses actes!ou ien parceque la france l,a sollicite pour l,aider au mali voila pourqu,oi elle se montre la poitrine et s,enorgueuilli ainsi! mais c,est avec bozize son valet qu,elle a soutenu becs et ongles pendant dix ans que ces accords ont de valeurs.mais bozize n,est plus au commandes,et la rca ne veut plus etre au pas du tchad a partir de maintenant jusqu,a l,eternite,voila pourqu,oi il doit fairegaffe et regler ses tirs.car envoulant trop gagne on pert.les domines dhier en afriquedu sud sont devenus aujourdh,ui des maitres.cela ne suffitpas pour les tchadiens!salut

Deby a sounis le Sud du Tchad, mais sera vaincu par la RCA non musulmanne

Par abou

18/12/2013 21:23

La haine des musulmans tchadiens par la RCA non musulmanne fera tomber Deby. Affaire a suivre

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués