SOCIéTé  |    

Centrafrique: La part des confessions religieuses dans le processus électoral

Par Jde - 28/12/2010

Musulmans et Chrétiens sont dans un travail de sensibilisation pour des élections apaisées et bénéfiques pour tous

 

Nombreuses sont les initiatives prises par les confessions religieuses pour un processus électoral apaisé en RCA. Les prédications, prières et contacts sont des moyens qu’elles utilisent pour persuader les citoyens de participer aux élections de janvier 2011 de façon responsable.

L’imam de la mosquée centrale de Bangui, Moussa Naïbi prône la paix, l’amour et prie pour la sécurité de tous en cette période très sensible de la vie du pays. Interrogé sur les dernières actions que sa communauté entend mener pour des élections pacifiques en Centrafrique, il répond: «A l’approche d’une élection, nous tous, commerçants, artisans, paysans, employés, sommes inquiets. Parce que les élections dans des pays comme le nôtre donnent souvent lieu à une exacerbation des clivages ethniques, à des violences et des morts. Voilà pourquoi nous prions chaque jour à l’approche d’une élection pour que Dieu nous préserve des maux dont Il a éprouvé d’autres nations et qu’Il nous assure la paix».

 


© eburnietoday.mondoblog.org
Des fidèles dans un église
Les catholiques prient également pour des élections dans la paix. Pour Vincent Guéret, secrétaire général de la commission d’apostolat de la jeunesse, les chrétiens catholiques sont éduqués et sensibilisés dans leurs communautés de base, groupes, mouvements et fraternités respectifs, à participer au recensement électoral, à écouter les arguments des candidats, à agir pour la paix et l’unité, à éviter toutes formes de violence, à aller voter le 23 janvier et à accepter les résultats des urnes. Il constate qu’il y a beaucoup de chrétiens qui sont candidats aux élections pour la recherche du bien commun. La paix, la justice et la vérité des urnes sont recommandées à tout le monde et aux chrétiens en particulier.

Les protestants sont sur la même longueur d’onde Samuel Gopa de l’église adventiste du 7è Jour affirme quant à lui que le fondement de la participation des chrétiens aux élections, est cette parole du Christ qui dit: «A César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu». Le temps de Noël est mis à profit pour rappeler que l’enfant Jésus est né et a grandi dans une famille respectueuse des lois et coutumes de son pays, comme sa mère Marie et Joseph qui ont respecté l’édit du roi César en allant se faire recenser. C’est dire que le vote est un devoir à la fois social et chrétien.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués