DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Centrafrique: Attention au dérapage de l'armée française

Par Alwihda Info - 13/12/2013

"L'armée française doit définir d'une manière claire et sans ambiguïté sa mission exacte en RCA"

 

Ce qui se passe en Centrafrique commence à agacer les tchadiens. Une chasse à l'homme perpétrée contre les ressortissants tchadiens installés depuis belle lurette en Centrafrique et qui n'ont rien à voir avec la Séléka ou les anti-Balaka. L'armée française doit définir d'une manière claire et sans ambiguïté sa mission exacte en RCA. Désarmer oui mais pas désarmer juste des musulmans pour les livrer à la vindicte de ceux qui se présentent comme étant des pro Bozizé.

 


© Autre presse
Des captifs tenus en joug par un élément de l'armée française à Bangui
L'intervention française en République centrafricaine a été applaudie et soutenue par la majorité de la communauté internationale , notamment la République centrafricaine dans son ensemble (pouvoir , opposants et hommes armés). L’objectif est de mettre un terme aux atrocités perpétrées par des hommes armés et d'aider le peuple centrafricain à finir avec la prise du pouvoir par les armes et aller jusqu'à la fin de la transition pacifique pour effectuer des élections libres et transparentes.

Mais les images qui tournent en boucle sur les écrans laissent à désirer. Le fait de procéder aux désarmements ne doit pas donner l' occasion aux soldats français d'humilier les gens. Des personnes en treillis, arrêtés, humiliés, à genoux ou couchés par terre sous les armes, ces images doivent être discrètes pour ne pas heurter. Puisque toute personne arrêtée n'est pas nécessairement impliquée dans des atrocités et attention au dérapage à la somalienne.

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Quel dérapage?!

Par selman

13/12/2013 16:09

Les tchadiens sont agacés? La belle blague!un agacement sélectif. Que ne l'étaient ils quand les centrafricains non musulmans se faisaient massacrer par ceux que vous appelez par le doux euphémisme ''d'hommes armés'' qui sont les SELEKA, tchadiens pour la plupart.
La transition n'a à aucun moment été pacifique. Les massacres pillages viols n'ont jamais cessés depuis l'entrée de cette horde en RCA.
Il n'y a pas deux manières de procéder à un désarmement si celui ci n'est pas volontaire. Les règles de sécurité en la matière imposent ce modus operandi.... Il ne faut pas les humilier:? Mais d'où sortez vous? Pour qui vous prenez vous?Vous n'avez pas vu en images ce que ces gens, vos protégés ont infligés aux centrafricains?

Dérapage à la somalienne

Par PEACE

14/12/2013 21:49

Aucune personne mérite cet sévices, Pourquoi si tant d'acharnement sur cette population centrafricaine? Ne savons nous pas faire d'autres choses que de nous entretuer? Cette population vit dans un enormissime pauvreté, un taux de chômage éléphantesque et j en passe. Nous ne savons pas conjuguer les verbes CONSTRUIRE, RÉNOVER, PROGRESSER, Développer...
Bref, votre article surtout celui-ci ne mérite pas un chapeau si ahurissant, je ne vois guère un dérapage à la somalienne dans le travail de "Sangaris" ils ne font que leur boulot, ils ont du mal à repérer leurs ennemis alors je ne vois en aucun cas un acte d humiliation dont vous prétendez le titre. Paix en Centrafrique

Votre nom ne pouvait qu'arriver là!

Par Zi ngoussou

22/12/2013 14:15

Le contraire aurait été une surprise.
- L'humiliation? Demander à toutes ces femmes qui ont été violentées!
- L'humiliation? Demander le à tous ces orphelins et veuves qui ont eu juste la faute de ne pas posséder une arme de défense à la maison et dans leur pays!
- L'humiliation? Demander à tous ces corps qui flottent comme des poissons pourris sur les eaux de Bangui et des autres villes!
- L'humiliation? Demander…… Soyons un peu cohérents avec nos principes religieux d'adoption étrangères.

Vous êtes musulman? Soyez-le aussi devant les formes d'injustices perpétrées par vos frères du Coran. Dites ce fameux Non, que nous Centrafricain non Musulman, avions en aucun moment entendues des lèvres de vos Imans, quand le souffle Divin semblait vous avoir choisi comme le nouveau peuple élu.
Faites une fatwa à l'endroit des Seleka qui ont fait régresser la Centrafrique spirituellement à tel point que, la barbarie risque d'être le modèle de vie pour les nouvelles générations à qui vous aviez tous pillé!

Non la France n'aurait pas due seulement désarmer ces assemblements de molécules organiques, que nous refusons de qualifier d'être humains. Non, il aurait fallu prendre leurs Photo, ADN, ls empreintes digitales, et leur insérer une micro puce électronique, afin de les retracés par la suite, jusqu'aux confins de l'univers!

Ce sont pour vous peut être des frères, libre à vous votre choix, mais de grâce, ne nous imposez pas votre fausse et surtout déplacée loi du pardon à leurs endroits.
Moi personnellement je me considère d'abord comme un être humain de citoyenneté Centrafricaine, puis en dernier ressort Africain.
Le noir Africain, une fois initié au Coran renie son Africanité, changé le nom d'Haram de ces Grand-pères, pour des sonorités plus familières avec celles de l'Afghanistan, ou du Liban, qu'il donnera âme et corps pour singer les comportements, et chercher une proximité auprès des mêmes qui ne cesserons jamais de le considérer comme cela a toujours été dans leur mental; un Esclave!
Je ne vs demande pas l'impartialité, mais juste un petit effort qui à votre portée. La cohérence!

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com.
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués