DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Centrafrique: la rencontre entre Hollande et Djotodia en question

Par Source: RFI - 12/12/2013

L'entretien s'est déroulé en présence de, Laurent Fabius, mais aussi de Nicolas Tiangaye, le Premier ministre et Alexandre Ferdinand Nguendet, le président du Conseil national de transition

 

Le président français, François Hollande a rencontré le 10 décembre dernier, à Bangui le président de la transition, Michel Djotodia, ainsi que le Premier ministre Nicolas Tiangaye et le président du CNT, Alexandre Ferdinand Nguendet. François Hollande a exhorté Michel Djotodia à reprendre au plus vite le contrôle sur les éléments armés de l'ex-Seleka. Une rencontre à l’atmosphère tendue. En arrivant au salon présidentiel de l'aéroport de Bangui, où l'attendait François Hollande, Michel Djotodia était tout sauf serein, affirme un témoin. Le président de la transition ne savait pas sur quel pied danser surtout après les propos très fermes tenus trois jours plus tôt par le président français. Celui-ci avait en effet déclaré à RFI, «on ne peut pas laisser en place un président qui n'a rien pu faire, voire qui a laissé faire». Dans l'après-midi, mardi, à Bangui, circulait une rumeur selon laquelle la France voulait renverser Djotodia. Rumeur qui était manifestement arrivée aux oreilles du président centrafricain, car avant de rencontrer François Hollande, il était plus que nerveux raconte un témoin, et il se demandait s'il serait toujours en poste après cette rencontre.

 


© journaldebangui.com
François Hollande (g) et Michel Djotodia (d)
Ambiance électrique
«L'ambiance était électrique au début», relate toujours ce témoin. Et même si le ton est resté courtois la tension était palpable. Au fil des minutes cependant, Michel Djotodia se rend compte que François Hollande n'a d'autres intentions que de rappeler au chef de la transition ses obligations. Et l'ambiance s'est détendue. Cependant François Hollande n'a pas mâché ses mots sur la situation sécuritaire. Il a mis en garde le président de la transition: s'il n'arrive pas à maitriser les hommes de la Seleka, «la France ira droit au but», selon l'expression rapportée par un témoin de la scène. Il n'y a pas eu de tête-à-tête entre François Hollande et Michel Djotodia. L'entretien s'est déroulé en présence du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, mais aussi de Nicolas Tiangaye, le Premier ministre et Alexandre Ferdinand Nguendet, le président du Conseil national de transition.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

LA RIGUEUR DE LA FRANCE

Par TITIES

12/12/2013 19:35

JE FELICITE L'ATTITUDE , LA TENACITE DU PRESIDENT FRANCAIS ENVERS LES CRIMINELS DE GUERRE AU POUVOIR EN CENTRAFRIQUE , L'ARMEE FRANCAISE DOIT CONTINUER SA MISSION QUI EST BIEN DEFINIE PAR LA RESOLUTION DE L'ONU ET NE PAS SE SOUMETTRE AU GOUVERNEMENT QUI A FAIT COULER LE SANG DES CENTRAFRICAINS , SUSCITER LA HAINE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS .

BRAVO HOLLANDE

Par JULES

13/12/2013 15:59

QUAND ON DÉFEND LES DROITS HUMAINS MIS A MAL VOLONTAIREMENT PAR UNE HORDE DE CRIMINEL, ON DOIT LE FAIRE SANS COMPLAISANCE. LE MÊME MESSAGE DOIT ETRE CLAIR POUR DEBY, SANS QUI LA RCA N'AURAIT PAS CONNU CETTE TRAGÉDIE.
LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE DOIT FAIRE SON TRAVAIL PLEINEMENT POUR RÉUSSIR CETTE MISSION ET JUSTICE DOIT ETRE RENDU AU PEUPLE CENTRAFRICAIN.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués