INTERVIEW  |    

Nicolas Tiangaye: «ma résidence a été attaquée, pillée, etc.»

Par Autres médias - 11/12/2013

Le Premier ministre centrafricain, Nicolas Tiangaye, a accordé à Paris, en marge du sommet de l'Elysée sur la paix et la sécurité en Afrique, une interview aux médias

 

Quelle est la situation actuelle à Bangui et en Centrafrique?
"La situation à Bangui, particulièrement ces deux derniers jours, est très grave, très préoccupante parce qu'il y a eu des combats entre les ex-Séléka et les anti-Balaka. Il y a eu des massacres de part et d'autre. On a dénombré plus de 300 morts et plusieurs centaines de blessés. C'est donc une situation très grave, une situation extrêmement préoccupante". "C'est vrai que ma résidence a été attaquée, pillée, etc. Ma famille a trouvé un refuge au camp Mpoko à l'aéroport sous protection des forces de l'Afrique centrale, la FOMAC.

 


© rtl.fr/
Le PM de Centrafrique Nicolas Tiangaye sur la station française RTL
D'où vient cette situation?
"Cette situation vient du fait que, lorsque la Séléka est arrivée en Centrafrique, il y a eu beaucoup d'exactions. Beaucoup d'exactions ont été commises, dont certaines victimes sont des Chrétiens, lesquels, pour se venger, ont constitué des groupes d'auto-défense qu'on appelle les anti-Balaka. Il s'agit d'une milice qui s'en prend malheureusement à des populations civiles musulmanes. Et, en représailles, les ex-Séléka commettent d'autres exactions sur les populations civiles chrétiennes. C'est cet engrenage qui risque de conduire à une confrontation interreligieuse qu'il faut absolument chercher à résorber.

Après l'adoption d'une résolution sur la Centrafrique aux Nations Unies, vous prévoyez une sortie de crise rapide?
"Bien entendu, je pense que nous allons vers une sortie de crise, parce que j'avais demandé cette intervention depuis longtemps. Je crois que, si j'avais été suivi, on n'en serait pas là. Le 15 mai 2013, j'avais demandé au Conseil de sécurité des Nations unies de voter une résolution sous chapitre VII de la Charte des Nations unies impliquant l'usage de la force pour un déploiement des troupes françaises qui étaient déjà sur place à Bangui pour mettre un terme aux exactions dont la population civile était victime. Malheureusement, la communauté internationale, pendant cette période, n'était pas attentive à ce qui se passait en Centrafrique. Et j'ai réitéré cette requête lors de la 68e Assemblée générale des Nations unies et, heureusement, que la France aussi a pris le devant de la scène et a donc sensibilisé l'ensemble de la communauté internationale pour venir au secours de la RCA.

Que doit faire la communauté internationale, davantage pour aider la Centrafrique?
Cette crise est multidimensionnelle. Elle a plusieurs aspects : il y a la crise sécuritaire, dont les conséquences sont humanitaires. Donc, il faut que nous bénéficiions d'une aide importante de la communauté internationale pour une assistance humanitaire. Ce sont des millions de personnes qui sont dans le dénuement le plus total. C'est l'ensemble de la population centrafricaine, c'est-à-dire quatre millions six cent mille habitants qui sont impactés par cette crise. Il y a un million six cent mille (personnes) qui ont un besoin urgent d'aide humanitaire, parce que ce sont des gens qui vivent sans soins, sans alimentation adéquate, etc. Il y a des centaines de milliers de personnes qui sont des déplacés internes. D'autres sont privés d'antirétroviraux et courent le risque de mourir dans les prochains mois. Donc, cette situation fait qu'il y a urgence humanitaire et nous avons demandé à l'ensemble de la communauté internationale de se pencher sur la nécessité de nous apporter l'aide humanitaire. Il y a aussi l'aide économique. Il faut permettre au gouvernement de rétablir l'autorité de l'Etat sur l'ensemble du territoire national, et ce afin de nous conduire vers des élections transparentes, crédibles et démocratiques.

<div align="center"><iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/x182h78"></iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/x182h78_nicolas-tiangaye-la-france-c-est-la-conscience-universelle_news" target="_blank">Nicolas Tiangaye : "La France, c'est la...</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/rtl-fr" target="_blank">rtl-fr</a></i></div>

 

Vous pouvez nous donner un agenda pour ces élections?
L'agenda concerne particulièrement la mise en œuvre de la feuille de route et puis le programme d'urgence financé par la communauté internationale à hauteur de 670 millions d'euros et nous avons lancé un appel pour cela. Et je crois que, dans les prochains mois, il y aura une table ronde de donateurs pour permettre le financement de cette feuille de route et de ce programme d'urgence. C'est ce qui a été décidé entre autres (lors de la réunion spéciale consacrée à la Centrafrique en marge du Sommet).

Comment les Africains peuvent-ils enfin saisir leur destin?
Par la création et la mise en œuvre d'une force africaine de réaction rapide, c'est-à-dire que chaque regroupement sous régional devrait avoir une force et, au niveau africain, (il faut) un regroupement de l'ensemble des forces pour permettre d'intervenir de façon rapide pour faire face à des situations de crise majeure dans l'un quelconque des pays africains.

Vous êtes plutôt optimiste ou pessimiste sur l'avenir de votre pays?
Je suis, bien entendu, optimiste, même si la situation est très difficile. Mais il n'y a jamais de problème sans solution. Toute crise a nécessairement des perspectives de sortie. Et je crois que le déploiement des forces internationales sur le territoire et la volonté du peuple centrafricain, combinés, permettront de sortir de cette crise.

Quand vous rentrerez à Bangui?
Je rentre en RCA mardi prochain, le 10 (décembre).
Bonne route M. le Premier ministre!

 

 
MOTS CLES :

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

pauvre type,esclave du matériel!

Par marco

11/12/2013 18:21

On s'en fout.tu as vendu ton âme,corrompu par déby et ces chefs dictateurs que tu suis comme une caniche alors ils t'ont envoyé un message comme on fait entre gangsters pour te dire de faire attention à ce que tu avances la-bas à paris. Depuis que tu voyages ,on te pille pas mais quand il faut decider des choses pour reduire ces fous qui se baladebt et terrorisent,après l'ordre qu'ils ont reçu de new york,ils donnent unsignal d'avertissement à leurscomplices qu'ils soupçonnent de jouer à l'indict pour un autre clan.
Tu ne l'a pas gagné à la sueur de tes front,et demain avec l'argent d'autres corruption car tu t'es arrangé que ça dure pour que tu trones sur le tapis au lieu qu'on vienne mater ces monstres,tu voleras d'autres argent,tu recevras d'autres enveloppes pour rester encore plus muet que muet,et tu reconstitueras tout cela,mais les centrafricains qui ont perdu leur vie,vont-ils la retrouver. vous ne m'inspirez que dégout

votre fosse que vous avez creuse vous y tombe au nom puissat de jesus christ de nazareth

Par 21.sylvain@gmail.com

11/12/2013 21:24

Tu na rien vue. se dit bibliquement .que Dieu venge .les sangs innocent tu pense que le Dieu de vengence va te laisse faire non Dieu a dit votre fosse que vous avez creuse vous y tombe et peris au nom puissant de jesus christ de nazareth donc tiagaye tu tombera dans ta fosse que tu a creuse

les donateurs c'est bien

Par Adam

12/12/2013 16:07

M. le PM, il est bien d'avoir qu'une seul option , organiser la table ronde des donateur, mais mieux faire des propositions. la RCA est un état qui dispose des potentialités, qu'elle est l'apport de cet état dans le processus actuellement de sécurisation ? je vous propose M.le PM d'organiser plutôt une table ronde des bailleurs pour l'exploitation du sous sol centrafricain dont notamment le PETROLE qui est à l'origine de cette crise. l’état centrafricain, cédera un point de pétrole pour une exploitation à cours terme permettant de contribuer à l'effort de sécurisation du pays.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués