SOCIéTé  |    

Centrafrique: l'ex-chef d'état-major, le général Mahamat Saleh a été tué

Par journaldebangui.com - Xinhua - 11/12/2013

Ce drame comme la mort de deux jeunes soldats français lors d' une intervention lundi soir à Bangui illustre le climat de tension et de méfiance autour de la mission française

 

L'ex-chef d'état-major chargé des opérations de l'ex-coalition rebelle de la Séléka (au pouvoir à Bangui), le général Mahamat Saleh, a été tué à la suite d'une opération de l'armée française mardi dans la capitale de la République centrafricaine (RCA), rapporte mercredi matin le colonel Michel Narkoyo, patron de la gendarmerie nationale. «Le général Saleh a été tué avec ses deux gardes du corps, alors qu'il se trouvait dans son véhicule en circulation au quartier Miskine. C'était hier matin aux environs de 11h00 (10h00 GMT). Tous les trois sont morts sur-le-champ. Il y a eu également deux blessés, un colonel et un capitaine actuellement aux soins à l'hôpital communautaire de Bangui. Ils se trouvaient dans le même véhicule», a relaté le colonel Narkoyo, lui-même ex-porte-parole de l'ex-rébellion officiellement dissoute. Ce drame comme la mort de deux jeunes soldats français lors d' une intervention lundi soir à Bangui illustre le climat de tension et de méfiance autour de la mission d'intervention de l'armée française autorisée par un vote du Conseil de sécurité des Nations Unies la semaine dernière, en vue d'aider à un retour à la paix et la stabilité dans ce pays plongé dans le chaos sécuritaire et humanitaire depuis la prise du pouvoir de Michel Djotodia le 24 mars.

 


© afp
Image d'illustration
Au total, 1.600 renforts français en plus de quelque 400 déjà présents sur place de longue date dans le cadre de vieux accords de défense entre Paris et Bangui seront déployés, officiellement en appui à la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA), une force multinationale sous mandat de l'Union africaine (UA). Dotée d'un mandat plus fort, celle-ci vient remplacer la Force multinationale de l'Afrique centrale (FOMAC) et de la Mission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (MICOPAX), deux forces d'interposition déployées depuis plusieurs années pour permettre une sortie de crise dans cette ancienne colonie française régulièrement en proie aux rébellions et coups d'Etat. Quatre jours après l'arrivée officielle de ses premiers renforts, l'armée française a lancé lundi à Bangui, conformément à sa mission, une opération de désarmement des groupes armés et des milices dont les ex-Séléka et les anti-Balakas (anti-machettes), ces fameux groupes d'autodéfense créés à l'époque de l'ex-président François Bozizé pour lutter contre les coupeurs de route et qui ont pris les armes en réaction aux exactions des ex-Séléka.

Ce désarmement a tourné aux échanges de tirs entre les soldats français et des hommes armés, y compris aux scènes de pillages. D' où des critiques et des attaques à l'égard de cette intervention, accusée d'avoir jeté en pâture les ex-rebelles et les civils musulmans considérés comme leurs alliés. Cette mission avait pourtant été accueillie avec beaucoup d'espoirs par la population. Ainsi, le colonel Michel Narkoyo les accuse d'avoir délibéré ment tué l'ancien chef d'état-major chargé des opérations de l'ex- Séléka et ses deux gardes du corps. Entre la mission française et les responsables centrafricains de la sécurité, aucune collaboration n'est rapportée.

 

 
MOTS CLES :

12 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Oh putain !

Par yALLAH

11/12/2013 18:07

Ce n’est pas vrai ! Il est mort ? Paix à son âme ce fils de chien…En tout cas, 1 de moins.
Pathétique ce 2ème classe Narkoyo qui parle des généraux et colonels c’est comme si ce sont des vrais. Ceux-là, s’ils meurent 100 ce n’équivaudra pas à la mort d’un vrai Caporal-Chef des FACA. Il a été gendarme pourquoi n’a-t-il pas eu le galon de margis, ne serait, pour ce bombarder Colonel.
Quelle honte quand vous voyez les hommes de rang ou les sous-off, plaquer un colonel contre le mur, un général à genoux, parce qu’ils savent que ce sont des faux comme d’ailleurs l’autre colonel autoproclamé de la Séléka, le buveur des faux vins en France, SOUKE Cyriaque.
Qu’il attende son tour, on verra !

Des fausses informations

Par Groupe 5

11/12/2013 18:35

Ce qui était tué c'est un Colonel reconnu par Djotodia et non par les forces armés centrafricaine, Mahamat Saleh est '' colonel, il jamais était état major de opérations Seleka, c'est Arda Hakouma qui avait ce poste, donc NORKOYOU veut exagérer la mort d’un faux colonel de Seleka, hier à 11 :00 je été pas loin de site où l'incident eu lieu à côté de croisement Miskine, les armés français ont demandé de s'arrêter mais il a refusé donc ils ont tiré ce qui normal et justifié pour moi.

Ce Mahamt Saleh devait remplacer un autre criminel, général Ben-ladden qui se trouve actuellement à Bambari, donc Mahamat Saleh ‘’ancien commerçant de Tiringoulou’’ ne rien avoir comme importance ou général, sa mort est rien, avec 124 généraux de Selekas et 314 colonels, on verra l’avenir. Vous avez tué beaucoup de civiles sans rendre compte que ils sont de centrafricains même si ils contre vous.

Point de vue!

Par LA VOIX DU PEUPLE

11/12/2013 22:29

Chers compatriote,donnons nos point de vue sur ce qui vient de passe chez nous.
De quel horizon visant nous après le désarmement de ses milices chez nous?
1/Es ce qu'il faut jugé certains hommes ou pas?
2/Es ce qu' il faut toujours pardonner comme on a l'habitude de le faire?
3/Quel slogan ont doit utiliser maintenant? :Avant tout les centrafricains, ou la Centrafrique est unique et indivisible?
Mes chers, on a tout vus, ou connu avec nos hommes politique qui fait venir nos voisins pour nous exterminer.
Je propose un grand monument pour nos martyrs,votre point de vue est nécessaire.
Que dieu bénis la Centrafrique et sa populations.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués