DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Lettre ouverte d'une citoyenne centrafricaine aux médias français....

Par Mme Winnie PIRIOUA - 09/12/2013

… Stop à la désinformation, stop à la manipulation de l'opinion publique!

 

Le 18 Avril 2013, moi citoyenne centrafricaine, ancrée dans la vie et la culture occidentales depuis des dizaines d'années, ai pris conscience du chaos vers lequel se dirigeait mon pays la République Centrafricaine, et ai lancé un vibrant appel à ma communauté. Un appel de solidarité avec le peuple qui subissait déjà des exactions de la part des nouveaux maîtres du pays...un appel à dénoncer aussi, auquel j'ai essayé, dès le début, d'associer les médias; radios, presse écrite etc! RIEN.

 


© eyesango.mondoblog.org
Image d'illustration
J'ai très vite intégré un Collectif d'associations centrafricaines pensant bénéficier ainsi d'une plus grande chance d'écoute, d'une plus grande légitimité auprès de la presse, RIEN. Le sort de ce pays vous était bien égal, la FRANCE pleurait encore des soldats tombés au MALI il n'était pas question pour vous de vous attarder sur un nouveau problème africain, c'était clairement le sens de votre INDIFFERENCE! Certaines chaines de télévision spécialistes de l'actualité africaine m'ont même dit qu'elles étaient fatiguées par les incessants et récurrents coups d'état en CENTRAFRIQUE! Mon discours martelait pourtant la terrible réalité: ce que vivait notre pays restait inédit, c’était du jamais vu, AIDEZ-NOUS EN TÉMOIGNANT DE NOTRE SOUFFRANCE! DIFFUSEZ NOS MANIFESTATIONS, PARLEZ DE NOS MARCHES PACIFISTES, CITEZ NOS OPÉRATIONS EN HOMMAGE AUX VICTIMES DE LA SÉLÉKA!!! Vous avez tous préféré ce silence complice qui s'avérera meurtrier, terrible pour mon peuple!

Aujourd'hui vous couvrez tous les événements tragiques de ce peuple en, en faisant un conflit interconfessionnel, une guerre religieuse, C'EST STRICTEMENT FAUX! Si vous aviez été là dès le départ, vous sauriez que ces hommes, ces femmes et enfants qui perdent la vie depuis longs huit mois en Centrafrique sont, comme depuis 50 ANS en AFRIQUE, victimes de la politique d'hommes vils, cupides et stupides! Oui, notre pays est à feu et à sang après un coup d'état banal pour ce continent. Aujourd'hui il se trouve que le nouveau maître de Bangui est de confession musulmane ainsi que les trois quart de ces sbires importés du Tchad et du Soudan, en majorité. Les éléments de la Séléka, de confession musulmane, commettent des actes barbares sans nom dans ce pays depuis des mois; ce sont des étrangers qui s'en prennent à des Centrafricains, point. Ces actes auraient été moins graves s'ils avaient été commis par des chrétiens? ABSOLUMENT PAS! Mais il se trouve que ce sont des Tchadiens et des Soudanais qui massacrent les civils centrafricains majoritairement chrétiens alors STOP À LA DÉSINFORMATION, STOP À LA MANIPULATION DE L'OPINION PUBLIQUE! NOTRE PAYS LA RCA est victime de la volonté de Monsieur DJOTODIA, piloté par Monsieur DÉBY ITNO, qui veut faire de notre pays une province tchadienne donc forcément musulmane! Et il faut le dire clairement: CE CONFLIT NE MET PAS EN JOUG DES CENTRAFRICAINS CHRÉTIENS CONTRE DES CENTRAFRICAINS MUSULMANS, QUE CE SOIT DIT.

Il reste néanmoins vrai qu'au moment où la FRANCE se décide enfin à intervenir fermement pour arrêter ces exactions, des Centrafricains animés par la haine et manipulés par un homme qui n'accepte toujours pas d'avoir été stoppé dans l'exercice de son pouvoir à la tête du pays, se mettent à tuer des "ex " Séléka (qui sont, je le rappelle de confession musulmane!) et provoquent l'ire de ces derniers qui, en représailles, massacrent des innocents, des innocents chrétiens certes, mais cela n'en fait pas un conflit interreligieux centrafricain! NON, NON ET NON!

Pour finir je joins à cette lettre ouverte une copie d'une missive reçue dans ma boite mail le 30 Novembre 2013 À 12H17 m'avertissant des expéditions punitives anti séléka qui ont débuté ce funeste le jeudi 5 décembre matin à BANGUI ainsi que ma réponse...elle prouve que les événements dramatiques de ces derniers jours n'ont absolument rien à voir avec un conflit religieux en CENTRAFRIQUE... tout cela est et reste POLITIQUE.
___
RCA: les anti-balaka lancent un ultimatum à Michel Djotodia.Alors que la Centrafrique attend l’adoption d’un projet de résolution à l’Onu, qui permettrait de soutenir la force africaine chargée de rétablir l’ordre sur le territoire, un groupe de Centrafricains lance un ultimatum de 72 heures au président de transition Michel Djotodia, qui a renversé François Bozizé le 24 mars dernier.

FP, Porte-parole de l'UCRD
L’ex président de l’ANECA, l’Association Nationale des Etudiants de Centrafrique, coordonnateur et Porte-parole de l’Union des Centrafricains pour la Restauration de la Démocratie, plus communément appelé mouvement «anti-balaka», dit que des milliers de jeunes répartis sur tout le territoire et comprenant des éléments des ex-FACA, les Forces Armées Centrafricaines, s’apprêtent à lancer ce qu’il appelle des «opérations de police», pour éradiquer les ex-Séléka.
___

Ma réponse:
Un beau gâchis à mon sens... Nous nous sommes battus très très dur ici pour que le sang cesse de couler sur notre terre et à quelques jours d'un possible répit pour ce peuple depuis trop longtemps meurtri, des personnes aveuglées par la haine et excitées à l'idée de se faire remarquer le moment de la paix revenue, décident de semer la désordre. Votre pays ne vous dira pas Merci, cette nation ne vous sera pas reconnaissante, vous faites mauvaise route. Définitivement.
Parole de citoyenne Centrafricaine.

Madame Winnie PIRIOUA, Citoyenne Centrafricaine.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

MES ENCOURAGEMENTS!

Par JULES

12/12/2013 15:42

IL faudrait effectivement rétablir la vérité. Le problème n'est pas confessionnel. Djotodjia aurait tenu en laisse ses sbires, la RCA qui en avait marre de Bozize allait être derrière lui comme un seul Homme pour une réforme qu'il avait promis apporter au peuple soit disant qui souffre. Hélas, il a décuplé la souffrance en peu de temps, à détruit le peu qu'on a pu construire en 50 ans et pire, a brisé la cohésion qui existait entre les communautés de ce pays. il s'en prend et laisse faire à l'endroit de la communauté chrétienne. C'est là que le bas blesse.
OBAMA est président des USA. Son père était pourtant du Kenya. Pourquoi un Centrafricain d'origine Tchadienne, Malienne, Sénégalaise ou Nigériane ne pourra pas un jour être Président de la RCA? Oui c'est possible! Mais pas pour venir nous montrer ce que DJOTODJIA ET NOUREDINE ont montré. Ce type de gestion ne vaut vraiment pas la peine. Un patriote ne fait des choses de cette manière. Même s'il y a des problèmes politiques, les civils n'ont rien à voir et doivent être protégés par tout bon responsable.
Pour les médias, beaucoup de journalistes confondent vérité et sensation. C'est triste lorsqu'on sait que ce n'est pas ce qu'on leur a appris à l'école de journalisme.
BRAVO WINNIE.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com.
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués