SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Afrique du Sud: l’icône de la lutte anti apartheid n’est plus

Par journaldebangui.com - 06/12/2013

Nelson Mandela est mort dans la nuit du 5 novembre dans son domicile à Johannesburg à l’âge de 95 ans

 

C’est le Président sud-africain Jacob Zuma qui a annoncé la nouvelle, en direct à la télévision publique. « Notre cher Madiba aura des funérailles d'Etat », a-t-il ajouté, précisant que les drapeaux seraient en berne à partir de vendredi et jusqu'aux obsèques. A l’annonce de la nouvelle, des messages d’hommage ont fusé de par le monde. Le Président américain Barack Obama, a notamment dit que nous avons perdu l'un des hommes les plus influents, les plus courageux, et l'un des êtres humains les plus profondément bons (...) sur cette Terre. Grâce à sa farouche dignité et à sa volonté inébranlable de sacrifier sa propre liberté pour la liberté des autres, il a transformé l'Afrique du Sud et nous a tous émus. Nelson Mandela fut pendant toutes ces années l’incarnation de la Nation sud-africaine, le ciment de son unité et la fierté de toute l’Afrique, a déclaré le président français François Hollande. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon pense que nous devons nous inspirer de sa sagesse, de sa détermination et de son engagement pour nous efforcer de rendre le monde meilleur. a affirmé le Premier ministre britannique, David Cameron [i une grande lumière s'est éteinte dans le monde [...] Nelson Mandela était un héros de notre temps]. Pour Desmond Tutu, archevêque héros de la lutte anti-apartheid et prix Nobel de la paix Nelson Mandela nous a appris à vivre ensemble.

 


© tempsreel.nouvelobs.com
l’icône de la lutte anti apartheid n’est plus
Depuis le mois de décembre 2011, Nelson Mandela a été hospitalisé quatre fois. À chaque fois pour des récidives d'infections pulmonaires. Ces problèmes récurrents étaient probablement liés aux séquelles d'une tuberculose contractée pendant son séjour sur l'île-prison de Robben Island, au large du Cap, où il a passé dix-huit de ses vingt-sept années de détention dans les geôles du régime raciste de l'apartheid. Absent de la scène politique depuis plusieurs années déjà, "Madiba" faisait l'objet d'un véritable culte qui dépassait largement les frontières de son pays. Tour à tour militant anti-apartheid obstiné, prisonnier politique le plus célèbre du monde et premier président noir de l'Afrique du Sud. Pour l’instant aucune date officielle n'a été fixée pour ses funérailles. Mais selon le journal Le figaro, celles-ci devraient se tenir d'ici une dizaine de jours. On sait déjà qu'un hommage national et international devrait lui être rendu dans la capitale sud-africaine, Pretoria. Il pourrait ensuite être transféré vers Qunu, le village de son enfance, où il souhaitait être inhumé.


C’est le 18 juillet 1918 à Mvezo (Union d'Afrique du Sud) que Nelson Rolihlahla Mandela voit le jour. Nelson est l'un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique d'apartheid avant de devenir à la suite des premières élections nationales non raciales de l'histoire du pays, le président de la République d'Afrique du Sud de 1994 à 1999. Son combat contre les inégalités subies par les Noirs en Afrique du sud comment par son entré au Congrès national africain (ANC) en 1944. A travers son métier d’avocat, il a participé à la lutte non violente contre les lois de l'apartheid, mises en place par le gouvernement du Parti national à partir de 1948. Apres plusieurs année de lutte pacifique, et l’interdiction de l’ANC en 1960, Nelson Mandela décidé de créer et de diriger une branche militaire de l'ANC en 1961, baptisée «Umkhonto we Sizwe». Celle-ci veut faire valoir ses idéaux par une campagne de sabotage contre des installations publiques et militaires. Une initiative qui vaudra à Nelson Mandela d’être arrêté par la police sud-africaine sur indication de la CIA. Il sera condamné au terme du procès de Rivonia à la prison et aux travaux forcés à perpétuité.

Célèbre au-delà des barreaux et des frontières
Avec son emprisonnement Nelson Rolihlahla Mandela devient une célébrité de rang mondial. Pour le monde entier, il représente un symbole de la lutte pour l'égalité raciale et bénéficie d'un soutien international croissant. Après vingt-sept années passées en prison dans des conditions jugées très difficiles, Mandela est libéré le 11 février 1990. A sa sortie, il se lance dans les négociations visant la réconciliation dans le pays avec le gouvernement du président Frederik de Klerk. D’ailleurs les deux hommes recevront en 1993, le prix Nobel de la paix pour avoir conjointement et pacifiquement mis fin au régime d'apartheid et jeté les bases d'une nouvelle Afrique du Sud démocratique.

Après une transition difficile où de Klerk et lui évitent une guerre civile entre les partisans de l'apartheid, ceux de l'ANC et ceux de l'Inkhata à dominante zoulou, Nelson Mandela devient le premier président noir d'Afrique du Sud en 1994. Il mène une politique de réconciliation nationale entre Noirs et Blancs ; il lutte contre les inégalités économiques. Après un unique mandat, il se retire de la vie politique active. Impliqué dans plusieurs associations de lutte contre la pauvreté ou le sida, élevé au rang de patrimoine commun de l'humanité1, Nelson Mandela demeure l’une personnalité qui a le plus marqué l’humanité.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués