SOCIéTé  |    

Centrafrique: une intervention militaire ne résoudra pas les problèmes

Par JDB et AFP - 03/12/2013

C’est ce que pense le président de l’organisme Médecins sans Frontières (MSF). Pour lui, ce pays est une catastrophe

 

L'intervention militaire de la France en Centrafrique ne suffira pas à résoudre les problèmes d'un pays qui "est une catastrophe", a averti le président de Médecins sans frontières (MSF), Meguerditch Terzian, dans un entretien à l'AFP. "Une intervention militaire ne pourra pas seule résoudre les problèmes", a jugé le Dr Terzian alors que la France a annoncé la semaine dernière le prochain déploiement d'environ un millier de soldats français, qui devront officiellement appuyer la force africaine, la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca), déjà présente en Centrafrique. "Il faut aussi aider le gouvernement à mieux gouverner, trouver des moyens pour relancer les infrastructures", a-t-il plaidé. "Ce pays, c'est la catastrophe: des violences sans arrêt, une pauvreté extrême, pas d'infrastructures, pas de système de santé", a énuméré le président de l'ONG qui intervient depuis 2006 en Centrafrique.

 


© africultures.com
Le Dr Terzian rejette cependant le terme de "génocide" employé par le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui avait décrit un pays "au bord du génocide" le 21 novembre sur la chaîne France 2. "On parle de violences, d'agressions mais pas de génocide. Il n'y a pas besoin de trouver des mots fictifs pour justifier une intervention", a-t-il souligné. "Selon les autorités, 400.000 personnes vivent dans la brousse", après avoir fui les violences, "avec des conséquences directes ou indirectes sur leur santé", relève-t-il : "augmentation des cas de paludisme, malnutrition, diarrhées, pas d'accès aux soins". MSF compte 1.100 employés locaux et une centaine d'expatriés dans le pays. "On ne peut pas couvrir avec 1.200 personnes les besoins de tous les Centrafricains", a déploré le Dr Terzian. Plus de 600 hommes, selon le ministère français de la Défense, se trouvaient dimanche à Bangui, la capitale centrafricaine, en préparation d'une opération visant à rétablir l'ordre dans le pays.


 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués