NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique : plus de 200 soldats français arrivent en renfort à Bangui

Par francetvinfo.fr - 02/12/2013

Cela porte à 600 hommes les effectifs français dans la capitale centrafricaine

 

L'opération militaire visant à rétablir l'ordre en Centrafrique se met en place. Un peu plus de 200 soldats français sont arrivés en renfort à Bangui, la capitale centrafricaine, durant le week-end. Cela porte à plus de 600 les effectifs français dans la ville, a annoncé le ministère français de la Défense, dimanche 1er décembre. Ce détachement, déployé à l'aéroport, est composé de spécialistes des transmissions et du service des essences. Il a été réalisé en préparation du déploiement d'environ un millier de soldats français pour appuyer la force africaine déjà présente dans le pays. Quelque 500 militaires congolais ont de leur côté quitté Brazzaville pour renforcer la force africaine en Centrafrique.

 


© lopinion.fr
plus de 200 soldats français arrivent en renfort à Bangui
Dans les jours qui viennent, une dizaine de rotations d'avions gros porteurs Antonov 124 achemineront le matériel nécessaire à l'installation du contingent français, indique l'état-major des armées sur le site du ministère. Si la situation l'exige, la force est également en mesure d'assurer la protection des ressortissants français, précise-t-il. Par ailleurs, environ 350 hommes et une centaine de véhicules ont débarqué ces derniers jours d'un bâtiment de la marine nationale dans le port de Douala, au Cameroun. Dans un premier temps, ils doivent rester à proximité de Douala, située à environ 600 km de la frontière centrafricaine.



 

 
MOTS CLES :

7 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Merci l'Amerique,courage soldats,le dur c'est le changement de nos comportements:une mission première

Par faustin

03/12/2013 16:25

Merci les américains de faire que notre problème devient plus visible pour ce gouvernement français. qui laissait faire Déby jusqu’à la limite de la folie de Néron.
Les soldats français ne sont pas le problème,un compatriote l’avait déjà dit,ce sont des soldats qui obéissent aux ordres de leur supérieur qui décide et le supérieur dans ce cas est leur Président qui est chef des armées. Sans une décison politique ,ils ne pouvaient rien même si certains pouvaient avoir leur propre opinion,ce ne sont pas des soldats seleka ou brigands que djotodia a enrollé et intégré dans notre armée qui n’en font qu’à leurs têtes,manquant de respect aux chefs qui ne sont pas de leur clan. N’empêche que ce djotodia nous roulait dans la farine disant ne pas avoir de contrôle sur eux pour les laisser bien nous tuer,car voyez vous,actuellement il arrive bien à les faire bouger des endroits jusqu’ici occupés.
La Francen’ a pas l’argent pour ce déploiement et surtout les politiciens etouffaient le drame centrafricains ,ils etaient embobinés par déby et aussi parce que leurs agents double ziguélé,tiangaye,doléguele n’en ont pas fait assez auprès d’eux et du monde pour faire de notre problème une urgence. Ils sont otages de Déby et ilsdormaient sur la promesse que la France leur a faite du pouvoir comme si au 21 é siècle après toutes ces études,nos soi-disant intellectuels en sont encore à attendre que ça soit leur colon qui les désigne Président.Le peuple anarqué comme toujours. La France sait très bien ce qui se faisait ,se fait aujourd’hui chez nous par ces sélékas. Heureusement que les Etats unis agissent en arrière cour pour ce dénouement. L’urgence de la France est de corrompre par l’entremise de l’agent double tiangaye zuma et assouplir sa position car si l’Afrique du sud y allait avec tout ce qu’ils avaient comme preuves sur les sélékas,ainsi je suis convaincu que c’est ce marchandage qui a abouti à l’escroquerie du pétrole de carnot en projet où la France ,l’afrique du sud s’y retrouvent en partenaires et d’où l’union africaine ait choisi des chefs militaires des pays voulus par la France sur qui elle a de l’influence et à la place qu’ elle veut.Parce que cette France politicienne actuelle a des suites dans les idées,ces soldats positionnés ne le seront pas que pour apporter la sécurité mais aussi comme appui au trucage électoral comme au mali pour imposer un sans envergure mange millions,comme d’habitude,veillons sur notre vote,que ces systèmes s’arretent. Je préfère tabo beki ou mandela car pas corruptibles.Ce que nomzamo a sorti à propos de la réponse de tabo Mbéki à Tony Blair concernant Mugabé,voyez vous un chef d’Etat des etats francophones tenir un discours d’affranchi de la sorte à un premier ministre français ? Il y en a pas ,tous des valets et qui ne penseront meme pas à une réponse. On leur avait dit de fermer les yeux et accepter sélékas de Déby,ils y sont alles presque tous sans exception sauf le cameroun un peu boudeur et qui a subi les conséquences :le peuple centrafricain. Et quand Béki a répondu ainsi à Blair,l’angleterre l’a-t-il menacé,non . ils ont échangé comme deux adultes sur un sujet. En afrique francophone,le dirigeant qui aurait répondu comme Béki serait puni. Regarde gbagbo,en prenant le pouvoir, il découvre que l’Etat ivoirien payait un loyer pour le palais de la Présidence à la France et cela depuis des années. Il s’est revolté et y aurait mis fin. On lui envoie l’ambassadeur de France,il lui aurait dit :d’accord mais la maison est construite sur le sol de quelqu’un soit la cote d’ivoire,on va faire le calcul des titres fonciers depuis le temps colonial au mois reclamé pour voir ce qui est dû, et le diplomate est parti disant que ce mec est fou,et il aurait relevé plusieurs choses qui n’avaient pas raison de continuer et voulait et commençait à y mettre fin voilà comment une propagande de destabilisation a commencé.Qu’est ce que nos gens avaient signé pour avoir cette indépendance bidon,qu’on nous sorte ces accords. Car trop c’est trop. Et quand les centrafricains ,les Africains s’en prennent à la France,ce n’est pas contre la France en tant que pays,pas contre le peuple français parmi lequel nous avons beaucoup d’amis ou parents par mariage,mais la politique africaine des politiciens qu’ils soient de gauche ou de droite,cette politique avalisante et destructrice du peuple africain et leur omni immixion et procédé d’ abrutissement de ces petits intellectuels appélés assureur,économiste ou avocat etc, après les « incultes »ce n’est pas sans raison ,comme ceux à l’esprit limité qui viennent dire que sans la France nous sommes rien,ou autre betise. Vouloir c’est pouvoir,c’est bete,penser seulement ça :on a joué et appris le basket ball tout seuls par nous-mêmes et nous avions éte longtemps champions d’afrique et allant jusqu’aux jeux olympiques,affrontant les grandes équipes avec dignité,on reste à nous sous estimer qui ne tente rien n’a rien. Le Rwanda est sorti du colon abrutissant français,kagamé quoi qu’il estou ait fait,il a réfléchi pour son pays. Il a étudié en amérique et beaucoup des rwandais qui se sont installés ont appris des pays anglophones voisins et mettent en pratique chez eux et aujourd’hui ce pays se fait respecter par la France qui certainement au courant de leur projet avait tenté le faux jeu,on a vu leur drame avant le nôtre. Heureusement,que les rwandais sont intelligents et patriotes,ils ont fait ce qu’ils fallaient avec des hommes surs ,patriotes pas corrompus là où vous avez déviné et ont plié la France qui est obligée de les respecter comme Etat. Tout le monde est surpris que le rwandais s’en sorte mieux aujourd’hui.
Pour cela,il faut des hommes au discours intelligents francs pour une cause et une suite dans les idées,mais quand on voit chez nous les gens plus dans la communication personnelle,font du bruit à la limite du culte de la personnalité,créent des sites,pondent des articles,nous embobinent alors qu’ils sont plus bas que les gens critiqués ? je pense à doumba prosper et ces derniers jours à un certain Adrien Poussou qui est nommé ministre de la communication de djotodia. Cracher et avaler son crachat c’est ce qu’il vient de faire,c’est cela nos faux intellectuels,c’est ça nos faux intellectuels de culte personnel,qui sont plus auto-promotionnels qu’intellectuels. Ce qu’il a critiqué est toujours présent et s’est accentué,sa présence dans un tel régime poseun trouble à ceux qui l’ont lu. En fait je pense qu’il voulait le poste de la communication et comme ça lui a échapé,il a lu les forums et fait un résumé des sentiments des centrafricains et intimide les gens à qui il s’adressait et quand il fut contacté et promesse de revision de statut,il a disparu. Beaucoup de gens se demandait où sont-ils ces écrivains de lutte,où est passé ce poussou.La réponse est tombée par ce qu’un intervenant nous a laissé et que beaucoup n’ont pas saisi la portée et que j’ai vérifié sur le site indiqué. Il faut que nous arrêtons d’avoir ou de fabriquer notre intelligence orientée que vers la mangeoire.Comme l’a dit l’autre intervenant,ce poussou ne vait pas mieux que les politiciens girouette et muets qu’il critiquait,ils jouent tous dans la même cour,pour les mêmes buts et abusent du mot patriotique.
Regardez,mme toubira toute intelligente et compétente qu’elle était,Sarkozy avait besoin de sa compétence quand il est arrivé au pouvoir et cette dame a eu l’honneteté d’une vraie intellectuelle de décliner l’offre. Elle ne partage pas les mêmes principes et cela est suffisant. Nos faux,ils n’ont rien,pas même une conviction patriotique,se déclare écrivain,politicien pour leur objectif personnel et deviennent de spécialistes tourneurs de vestes,voila ce qu’ils sont. Alors maintenant,regardez et voyez bien ce que font dans la vie ceux qui viennent jouer aux sauveurs de la conscience.Comme l’avait dit l’autre compatriote,ce sont des vagabonds professionnels et nous utilisent pour se faire un nom c’est tout. Regardez ce doumba,que faisait-il à paris avant de rejoindre djotodia rien,kodegué rien ,le faux massy rien etc.

C'est bien cette aide,on l'aurait apprécié des le 24 mars quand Séléka s'est revelée Barbare,mais le peuple meurtri en a besoin et les politiciens de la communication personnelle doivent tourner leur langue dix fois avant de parler.

Par julien s

03/12/2013 17:04

Djotodia qu'on présente de diplomate,il n' a rien de l'art de la diplomatie,à chaque fois qu'il ouvre sa bouche c'est comme si son cerveau tourne à l'envers.
Il nous chie un gros: règlement de compte au sujet de la mort du magistrat mais ctte enquête est faite par lui djotodia lui même ou doit-on comprendre que son annonce à travers son griot kodegué annonçant une zone où des bandits séviszsent avenue conjungo jusqu'à l'hopital communaitaire pour annoncer son règlement de compte à lui envers ce magistrat,puisqu'il est dans le secret des tueurs à gages annonçant la zone de danger la veille? Les amis exterieurs de Déby l'ont-ils averti par déby que ce magistrat est une b pour eux pour la Cpi? Le droi de grève existe-il dans le pays du caniche Sende? Des fonctionnaires que l'etat ne paie pas et il ose des sanctions. Le jour viendra où le peuple le sanctionnera ceytte punaise de Sendé.
J' ai écoué sur Rfi une dame mme Epaye qui à force de trop faire se mêle un peu les pinceaux.Si j'ai bien compris,elle met les anti balaka au meme plan que les Séléka. Mais chère dame,Les séleka et les antibalakas t'ont permis de beaucoup voyagé et faire tes courses. Au pays,tu dors tranquillement dans ton coin protègé,depuis que tu parles les sélékas n'ont pas chercher justice comme ils le font aux pauvres gens qui dans un reflexe de survie s'organise en autodéfense pour se protéger et nettoyer leur espace pour sauver la vie de milliers d'autres,vous ne voyez pas leur geste comme une violence de légitime défense? Vous avez perdu quoi vous,peut-être une buvette à bossangoa que 2 ou 3 missions vous ferez recouvrer les dégats,mais ces gens qui ont perdu père,mère enfants,femmes soeurs violés et de voir que ce sont leurs propres voisins de confessions musulmanes qui deviennent des indics,comment voulez vous qu'ils réagissent quand l'Etat n'est pas là pour les protéger ou quand djotodia dit qu'il envoient séleka ou ex seleka pour sécuriser les lieux;securiser c'est tuer tout jeunes, ou centrafricains chretiens et animistes prenant le soin de securisé seul la quartier musulman ou les conduisant à bangui,ou fusillant les pauvres centrafricains qui croyaient etre sauvés se font exécutés en route?
A partir du moment où on ne sait qui est qui et surtout que ces musulmans ne jouent pas franc jeu,je comprends que les anti balaka appliquent l'ami de mo, ennemei est mon ennemi et surout que cette communauté n'a jamais empêché leurs frères barbares de commettre ce qu'ils commettent. C'est rtoujours après quand ils sont menacés qu'ils viennent dire qu'on vivait bien ensemble. Vivre ensemble est un abus de langage. C'etait une vie paralèlle .Ils venaient dans la notre,mais nous autres ne penetrions pas la leur.C'est une communauté fermée avec tout ce que cela comporte. Seleka tue,mais les gens qui font la grande gueule ,pillent ,suivent et deviennent seleka ou plus seleka que seleka contre les centrafricains ,n'est ce pas ces musulmans de km5? Et on est à bangui,alors en province,vous ne pouvez imaginez ce qui est dans la place d'un anti-balaka pour parler à leur place ou contre eux. Voyagez et faites votre course,arretez la communication inutile sur des faux sujets

Il faudrait que les centrafricains indiquent ce qu'ils veulent,si on doit compter sur tiangaye et politiciens qui subissent au lieu d'etre acteurs dans le déroulement de la mise en place de cette sécurisation

Par Pamba

03/12/2013 17:53

Je préfère ce que dit faustin à certain Lk Kongouba que j’ai sur centrafrique libre (la RCA et ses politico-humanoides)qui me fait dire,qu’est ce qu’on est encore dans ces conneries malgré tout ce qui nous arrive. Le kongouba me fait penser qu’on a encore rien compris à ce qui nous arrive et en sommes encore à voir aveuglement que tout est chouette et rose quand ce sont nos parents ou griots qui sont aux affaires et pas ceux des régions différentes. Ne pouvons nous pas reflechir sur nous tous et construire un autre pays. Les autres ont tout faux sauf pour ce monsieur,ces messieurs apouka, Agoundouquat, Wazoua, Abossolo, Guéret, Zagui (RIP)….. sans oublier le regretté Jonathan N’Kouet.)dont certains n’ont pas bonne réputations et ont géré comme les autres. Il dit entre autres que « sousKolingba, ces vendeurs de thé, d’oignons, de friperies, clous et colas n’auraient eu aucune chance de tenir Am-Dafock pendant 48 heures chrono ».C’est un débat mais que de jouer l’angélisme ;il pouvait ajouter Kolingba a défaut d élécteurs ou partisans avait foutu ce qu’ils appelle vendeurs de thé etc qu’il savait parfaitement pas centrafricain maires de zone de diamants ou députés ou certains ayant perdu des elections après kolingba sont retournés dans leur pays. Avant ils venaient en centrafrique et faisaient le commerce pour lequel ils sont venus mais depuis que kolingba comme certains dictateurs de la région en quete de faux electeurs leur filent poste d’elus et passeport diplomate,ils ont vu qu’ avec le pouvoir c’est bien pour leur business. Ils n’ont plus à corrompre la douane,passeport diplomatique,ils ont le beurre et l’argent du beurre. C’est kolingba qui amené ce problème où trouve des nigeriens avec des passeports centrafricains de tchadiens,hauassous de partout se prétendre Député. C’est cela qui a nourri ce deferlement arabisant de toutes frontières dans Séléka. Actuellement,ce sont les gbaka qui se laissent envahir par une autre. Quand leur frère centrafricain veut prendre terre là-bas,ils font tout une histioire,aujourd’hui ils se font niquer sur leur propre terre Voilà ce que nous sommes centrafricains,c’est à tous ces problèmes que nous devons reflechir au lieu de venir nous dire ,kolingba,agoudoukoua,zagui,abossolo. A cette pérode le peuple centrafricain n’avait-il pas de problème ? si c’était mieux pour la démocratie a balayé tout ce monde ? Malheureusement la France avec ses mutinieries initiées et les kaba qui ont pollué le Mlpc écartant et empoisonnant les vrais compagnons de lutte,la democratie l’ère patassé,doleguele,ziguele,kouyagbounou,doumba,bombayaké a laissé une expérience amère aux centrafricains,la bouffonnerie s’est installée à la place de la démocratie. Les premiers griots etaient nés :gouandika,marabena etc. Et bozizé a continué dans la bouffonnerie, c’est aussi parce que nous sommes aussi responsables pour accepter cela,il faut commencer à dire stop et dénicher tous ces faux penseurs,faux politiciens,faux intellectuels dehors et avancer.
Maintenant la bataille des centrafricains est de faire appliquer ce que l’ambassadeur américain a dit : arrêter l’enrollement de la seleka et annuler les précédents. Ce qui est très logique. Ce type voit loin. Quand on veut enlever une mauvaise herbe il faut la prendre à la racine et non la methode française qui laisse toujours des problème en suspens,pour revenir encore semer la division. Regarder ,les maliens qui applaudissaient hier la France,elle a sciemment résolu leur problème à moitié pour les embêter selon ses interêts. Reconstuire une armée avec des gens honnetes,capables et éduqués ,patriotes et profondement laics

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués