SOCIéTé  |    

Centrafrique : Human Rights Watch parle de « stratégie criminelle »

Par JDB et AFP - 27/11/2013

Selon cette ONG le terme de « génocide » n’est pas du tout adapté à la situation qui prévaut actuellement dans ce pays

 

L’organisation de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch (HRW) a déclaré dans la capitale française le 26 novembre, que les groupés armés centrafricains ont mis sur pied une « stratégie criminelle ». Et selon l’ONG c’est cette stratégie qui est à l’origine des pillages, des meurtres, etc, qu’on observe ces derniers temps dans le pays. Mais il serait un peu fort d’utiliser le terme de « génocide » pour l’instant. On peut parler d'une stratégie criminelle de ces groupes, mais il n'y a pas de coordination entre eux, pas de planification. Le terme de génocide n'est pas adapté. D'ailleurs, le ministre Laurent Fabius a parlé devant nous de catastrophe, a déclaré à l'AFP le directeur France de HRW, Jean-Marie Fardeau. En effet, Celui-ci ainsi que quinze autres représentants d’ONG, ont été reçus au ministère des Affaires étrangères à Paris. Et on notera qu’au terme de cette rencontre, le mot « génocide » ne sera plus utiliser par Laurent Fabius devant la presse, alors qu’il avait déclaré le 21 novembre dernier que la Centrafrique était « au bord du génocide ».

 


© mosaiquefm.net
Il s'agit d'arrêter la catastrophe en République centrafricaine et de reconstruire un pays qui n'existe plus, dira-t-il cette fois-ci. Cependant, son discours continuera d’être alarmant. Car selon lui, la situation en RCA est une situation d'implosion, qui risque d'avoir des conséquences sur les pays voisins. La France s'apprête d’ailleurs à renforcer ses troupes en Centrafrique avec le déploiement prochain d'un millier de soldats en appui aux forces africaines de la Misca. Le calendrier est serré. Les bandes armées en profitent pour se livrer à des razzias et des massacres. Des villages sont brûlés, pillés. Les habitants sont tués ou sont en fuite dans la brousse, a indiqué M. Fardeau selon qui, les villes doivent faire face à une prévalence incroyable de la malaria, à la malnutrition et où la santé maternelle est dramatique. Les régions les plus touchées, selon lui, sont celles du Nord et de l'Ouest du pays, à Bossangoa, Bouar, Bouca, Bossambélé. Mais il y a aussi des zones qui sont sans aucun contrôle, où il n'y a pas d'ONG, comme à Birao dans le Nord.

On assiste à des représailles ciblées à la fois contre des villages chrétiens et musulmans et les civils en sont les premières victimes, raconte le responsable français de HRW, évoquant les violences des combattants de l'ex-Seleka dirigées contre des villages chrétiens où se sont constituées des milices villageoises attaquant des villages musulmans. Dans les derniers temps, et ce n'est pas dans la tradition centrafricaine, a relevé M. Fabius devant la presse, ces actions, ces combats, ces affrontements ont pris souvent un tour ethnique et religieux alors que les autorités religieuses, catholiques ou musulmanes, sont au contraire très attachées à un fonctionnement harmonieux.


 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

C'est ce que j'appelle" un Jeux de MOT"

Par Sorokaté

27/11/2013 22:06

S'il vous plait soyez sérieux avec vous même, puis avec ce que vous dites:
L'occupation de la RCA par les Islamistes Seleka a donné naissance à plusieurs qualificatifs et comparaisons:
La RCA est au bord de la SOMALISATION
La situation de la RCA est génocidaire.
La situation humanitaire de la RCA est chaotique.
La situation sécuritaire en RCA est dramatique.
La situation en Centrafrique est Alarmante.
Les USA sur la situation en RCA est Pré-génocidaire.
La situation sécuritaire en RCA est CONFUSE.
En Centrafrique la population est exaspérée contrainte de s'organiser en Auto défense avec probable risque de conflit INTER-COMMUNAUTAIRE.
La situation humanitaire en Centrafrique risque de dégénérer en guerre Inter CONFESSIONNELLE....
J'ai constaté qu'à chaque fois que la seleka commet des exactions sur la population Centrafricaine certains attribues des qualificatifs à ces honteuses circonstances.

A mon humble avis les violations massives des droits HUMAINS, des assassinats programmés contre une partie de la population ciblée ne peut qu'être qu'un GÉNOCIDE. Chaque ménage centrafricain est meurtri par la seleka, aucune partie du territoire Centrafricain n'est épargnée,comparable à un tsunami.

Dites moi svp: Comment appelez vous le fait quand les autorités qui ont le devoir de protéger le peuple mettent en place un plan d'élimination physique de tous ceux qui n'adhérent pas à leur "système " la christianophobie!!!

Comment appelle t-on quand plusieurs communautés s’entre-tuent et se regardent en chiens de faïence?
S.V.P: Arrêtez vos blablabla. Il y a bel et bien un génocide en République Centrafricaine par la seleka de DONDOJA.
Qui pourra m'éclaircir sur ces c deux concepts: Crime contre l'Humanité et Génocide.
Sorokaté Alias Domzan bene.

bla bla

Par imohoro

28/11/2013 10:59

Cessons de jouer sur les mots installés confortablement dans notre fauteuil alors que des enfants meurent, des femmes se font violer et des villages brulent!
Oui il s'agit d'un génocide, oui il s'agit de crimes contre l'humanité, oui il s'agit maintenant d'une lutte fratricide impliquant musulmans et chrétiens alors que ceux ci vivaient il y a quelques mois encore en bonne intelligence. C'est sous la pression de d'islamistes radicaux venus des pays voisins que s'organise petit à petit cette guerre de religions!
Il y a extrême urgence d'intervenir, c'est tout, cessons les polémiques pendant qu'il en est encore temps et aidons ce pays à rétablir l'ordre et se restructurer,aidons la population à accéder aux soins, les enfants à aller à l'école etc et fichez nous la paix avec vos bons mots et votre cémentique!

@ mes chers compatriotes

Par Nomzamo

29/11/2013 18:45

Sachez que HWR est un repère des agents doubles, comme l'est MSF avec un certain Bernard kouchner. Des journalistes français y sont infiltrés. Un certain philippe BOLOPION qui était journaliste RFI, correspondant à l'ONU a intégré cette organisation. Il a joué un rôle particulièrement néfaste sur le dossier ivoirien. Il orientait les rapports pour permettre à la france son pays de diaboliser Laurent GBAGBO et influencer le cour des évènements. Ce qu'il l'a réussi.

Je n'accorde aucune valeur à ces ONG, instrument occidental sauf lorsque les informations se recoupent par d'autres sources crédibles.

Ces ONG, sont des véritables instruments que l'occident active en fonction de l'orientation de la guerre qu'il souhaite. La plupart de ces ONG sont financées par des Etats, les mêmes qui organisent les chaos dans le monde.

Il faut s'en méfier comme de la PESTE.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués