NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Darfour: un membre rwandais de la mission de paix tué

Par Afp - 25/11/2013

Selon les Nations unies, ce membre de la Minuad est mort dans une embuscade au Nord Darfour le 24 novembre

 

Au moins douze membres de la Minuad, présents dans cette région du Soudan en proie à une recrudescence des violences, ont été tués au cours des cinq derniers mois. L'embuscade a eu lieu près de Kabkayiya, dans le Nord Darfour, a déclaré le porte-parole des Nations unies Martin Nesirky. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon « a été profondément choqué d'apprendre qu'une nouvelle attaque a été menée aujourd'hui par des assaillants armés non identifiés contre un convoi de la mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour (Minuad) », a déclaré M. Nesirky. « Le secrétaire général condamne dans les termes les plus vifs cette attaque contre la Minuad et attend du gouvernement du Soudan une action rapide pour amener les responsables de cette attaque, et des précédentes, contre la Minuad devant la justice », a-t-il ajouté. Une rébellion contre le gouvernement de Khartoum secoue le Darfour depuis dix ans, et, selon l'ONU, au moins 300.000 personnes ont trouvé la mort dans ce conflit.

 


© lepaysroannais.fr
un membre rwandais de la mission de paix tué
Une nouvelle flambée du conflit cette année a été imputée aux rivalités entre les tribus arabes de l'ouest, qui ont fait des centaines de victimes. Selon des experts, le gouvernement a perdu le contrôle de ses anciens alliés tribaux arabes, qu'il a un temps armés contre la rébellion, et la lutte violente pour les ressources du Darfour s'est intensifiée. A plusieurs reprises, Ban Ki-moon a appelé Khartoum à mettre fin aux violences, les missions de paix et les groupes d'aide étant devenus des cibles des combats intensifiés. Trois Casques bleus sénégalais membres de la Minuad ont été tués et un autre blessé en octobre dans une embuscade dans le Darfour-ouest. Un observateur militaire zambien membre de la mission avait été tué quelques jours auparavant dans le nord. L'attaque la plus meurtrière contre les Casques bleus avait fait huit morts -- sept soldats tanzaniens et un policier sierra-léonais -- et 16 blessés, le 13 juillet, près d'une base de la Minuad au nord de Nyala, une des principales villes du Darfour. Quatre travailleurs humanitaires ont également été tués cette année. Selon l'ONU, plus de 460.000 personnes ont dû fuir leur foyer cette année à cause du conflit. La Minuad compte plus de 25.000 soldats et policiers au Darfour.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués