NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Washington alarmé par la situation dans le pays

Par Afp - 20/11/2013

En effet, depuis le coup d’Etat de mars dernier, ce pays s’enlise dans une situation de chaos avec de nombreuses violences intercommunautaires

 

Je ne crois pas que nous soyons dans une situation de génocide. Nous sommes dans une situation pré-génocidaire, comme l'ont dit un émissaire de l'ONU et d'autres experts, a indiqué un directeur du bureau Afrique du département d'Etat, Robert Jackson, devant la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants. Le haut responsable faisait référence à une déclaration le 1er novembre de Adama Dieng, chargé de la prévention des génocides à l'ONU, qui avait prévenu que la RCA pourrait devenir le théâtre d'un génocide, à l'heure où les violences inter-communautaires risquent de prendre un tour religieux entre chrétiens et musulmans. M. Jackson a également souligné que les Etats-Unis privilégiaient le renforcement de la Misca (Mission internationale de soutien en Centrafrique), une force militaire mise en place par l'Union africaine mais qui peine à tenir son rôle, par manque de moyens.

 


© jeuneafrique.com
Washington alarmé par la situation dans le pays
A l'heure actuelle, nous ne soutenons pas la création d'une mission de maintien de la paix de l'ONU, dont la mise sur pied prendrait des mois, et nous pensons que la Misca est le meilleur mécanisme pour lutter contre la violence en cours en RCA, a affirmé M. Jackson. La Centrafrique continue de s'enfoncer dans le chaos, au rythme des violences quotidiennes dans les provinces reculées comme à Bangui, ce qui a poussé lundi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon à demander l'envoi de 6.000 Casques bleus. M. Ban a averti d'un niveau alarmant de violence inter-communautaire entre chrétiens et musulmans, disant craindre un conflit religieux et ethnique à l'échelle du pays avec le risque d'aboutir à une spirale incontrôlable débouchant sur des atrocités. Le pays vit au rythme d'affrontements entre chrétiens et musulmans, entre groupes d'auto-défense et ex-rebelles de la Séléka (parvenus au pouvoir en mars après avoir renversé le président François Bozizé), auxquels s'ajoute une forte poussée du banditisme dans la capitale Bangui, où de nombreuses armes circulent.


 

 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Les larmes de crocodiles

Par Sorokate

20/11/2013 14:53

Les USA alarmés et puis que va t-il changer au quotidien du peuple Centrafricain sous l'occupation néocolonialiste de la seleka. Toujours des intentions sans actions.

toujours des paroles des paroles...

RCA abandonnée à son triste sort

Par Ndongo

20/11/2013 21:49

Les américains n'ont pas d'intérêts en RCA et s'enfoutent pas mal de la situation que vivent les centrafricains. Centrafrique n'est pas un pays anglophone et son sort ne leur dit rien.

d'accord avec toi

Par simpliste

20/11/2013 21:50

toute la "communauté internationale" attend les initiatives de la France pour réagir(accord international officieux oblige).
le problème, c'est que la France est occupée au Mali, manque de moyens financiers et réformes structurelles.
les USA se replient sur eux
nous somme abandonnés à nous même
ça fait plus de 10 ans les USA traquent Kony chez nous sans lui mettre la main dessus

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués