SOCIéTé  |    

Centrafrique : Les magistrats entrent en grève

Par Xinhua - 19/11/2013

Les magistrats centrafricains ont décidé lundi de suspendre leurs activités pour une durée d'un mois en signe de protester contre l'assassinat de leur collègue par la Séléka

 

Nous avons décidé d'un arrêt de travail pour une durée d'un mois à compter de ce jour. Le but est de demander aux autorités du pays, que la lumière soit faite sur la mort de notre collègue et de son garde du corps qui ont été abattus froidement. Nous demandons également à connaître les commanditaires, a confié à Xinhua le Secrétaire général de l'amical des magistrats centrafricains, Yves Kokoyo. M. Kokoyo a précisé que le parquet est déjà saisi pour que des enquêtes soient menées afin que les présumés coupables répondent de leurs actes devant la justice du pays. Une marche pacifique sera organisée le vendredi prochain pour alerter l'opinion nationale et internationale sur des cas d'assassinats enregistrés ces derniers jours dans la capitale centrafricaine, a-t-il ajouté.

 


© Bêafrika Sango
Les magistrats entrent en grève
Le magistrat Modeste Martineau Bria, directeur général des services judiciaires et son aide de camp, ont été froidement abattus dans la nuit de samedi à dimanche au quartier Sica II, dans le 2ème arrondissement de Bangui au moment où ils sortaient d'une buvette, par des éléments de l'ex-Séléka qui ont ouvert le feu sur eux. Cet assassinat a provoqué la colère des habitants des quartiers situés dans cet arrondissement et des environs, qui ont érigé des barricades sur la voie et brûlé des pneus. Plusieurs personnes ont été blessées au cours de cette manifestation. Dans un communiqué publié le dimanche, le ministère centrafricain de la Sécurité publique a indiqué que les trois assassins du magistrat ont été abattus par les forces de l'ordre alors qu'ils résistaient à leur tentative d'interpellation. La ville de Bangui est devenue le théâtre d'affrontements entre la population civile et les ex-rebelles jugés coupables de viols, de tueries et de pillages. Cependant, le pouvoir de Bangui multiplie les accusations de manœuvres de déstabilisation contre les partisans de l'ancien président François Bozizé.

 

 
MOTS CLES :

12 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

VOUS AVEZ RAISON,IL FAUT UNE ENQUETE NEUTRE,PAS LA PROPAGANDE ,LES MENSONGES D'UN POUVOIR ASSASSIN

Par MEMT

19/11/2013 15:38

Centrafricains,ne vous fiez pas aux discours officiels de Djotodia et ses dougourous qui vont sortir pour faire les indignés ou pour faire la probagande d’un chef Dépassé. Il l’est certes et parfois complice quand ça lui va. Il est au courant et prend bien partie avec ces assassins de tous bords de leur cercle barbare,ceux envoyés spéciaux du tchad compris,dans ce qui se multiplie dans nos villages et villes.
Rappelez vous, chers compatriotes,le premier Dougourou n’est autre que son porte parole,l’idiot et cherche –manger kodegué pour annoncer que des groupes criminels circulent entre l’avenue conjungo,martyrs université et hopital communautaire. Une annonce ,comme une bonne excuse pour le lendemain,comme si on était des tarés qui ne comprennent pas leur mode d’opérer. A peine q uelques jours après,un magistrat se fait assassiner dans le secteur. Ils s’attendent à nous amener béatement dans leur manège et les disculper disant,oui la présidence a dit vrai, avait senti le danger et etre embobinés dans leur éternel mensonge pour couvrir leur plan d’assassinat comme si on ne pouvait pas penser que ,un gouvernement réaliste qui sentirait un danger pour son peuple,mettrait les moyens,fomac dans les environs pour éviter ce qui est arrivé et mettre la main sur ce qu’ils ont appelé avant tout le monde un groupe criminel. Comment savait-il que ce sera des crimes et non de vols ? Et comme un croque mort,à chaque assassinat,la Fomac tchadienne vient rôder comme pour contrôler l’effectivité du contrat à accomplir. L’organe,’ironie de la Démocratie où il a mis son frère Nourredine dauphin de Déby,Cedad qui à la place de la démocratie a la réputation des enlèvements,des tortures et assassinats,djotodia est meme dit vu à cet endroit,il sait bien ce qui s’y fait et la nomination de Nourredineà cet organisme bidon,leur manière de se foutre de notre gueule l’utilisant au contraire pour accomplir leur plan auquel djotodia ne s’est jamais départi. Où le gueulard femmelette Doumba dénonceur de tortures ? C’était quand on est pas à la mangeoire,les centrafricains apprécieront.Il faut utiliser des cons ou complices comme kodegué et Binoua pour répandre la nouvelle ou faire la propagande d’un grand chef de rebelles djotodia qui serait innoncent,dépassé,en dehors de ces assassinats planifiés et le mettre sur le dos des incontrolables comme hier on vous mettait tout sur le dos des éléménts de Bozizé. Tellement grossier que ça ne marchait pas et ils leur faut trouver d’autres astuces et c’est à quoi vous assistez ces derniers jours. Ils vont vous exhiber deux ou trois paumés dont ils ne voudront plus à cause d’un chef en délicatesse avec eux,ou utilisés pour les sales tâches et à éliminer vite pour ne pas être interrogés et voila ,le con Binoua d’avaler ce qu’on lui met dans la tête et ca peut devenir crédible quand ce sont des cons comme kodegué,binoua qui plaident ces thèses. La corruption et l’art de chercher à manger vous abrutissent tous jusqu’à Tiangaye ,ziguélé qui faisaient du »les éléménts de Bozizé, un argument de confortation de leurs maitres dans le harcèlement de ces populations qui attendaient d’eux,au contraire, compréhension et soutien quand ils s’exténuaient à dire que le pouvoir ment,que les sélékas venaient les piller et tuer et que il n’ y avait rien de vrai de ce que le pouvoir disait. Aujourd’hui on change de système ,on utilise les memes ou semblables cons et on continue à planifier les assassinats et ils vous parlent de bande criminels ,mais jusqu’à quand pour une autre version encore ?. Des bandits criminels qui chercheraient à braquer selon l’idiot Binoua,n’y a que les petits soldats et ce magistrat presque tous gbaya qui ont de quoi piller ? Eux-mêmes qui circulent en bagnoles clinquant neuves flanqués d’aide de camps pourquoi,vous ne seriez pas suivis,inquiétés comme les autres assassinés s’il ne s’agissait que braquer.
Les 3 trois cobayes utilisés pour justifier votre innoncence,dépendent de quel chefs de guerre,pourquoi ne pas dire clairement le nom de leur chef de guerre ? Pour tuer un serpent,il faut taper sa tête,depuis, vous nous endormez avec vos mensonges de dépassement et l’autre con et usurpateur de titre,le fameux Démafouth qui disait , surdimanché dans le style de maquereau du quartier depigalle,sur France 24,que le gouvernement faisait beaucoup d’efforts et que d’ici janvier ce sera bon,il parle en pronostic des forces qui vont arriver ou du résultat de son travail. Des gens comme lui qui ne veulent pas que le travail de DDR finissent pour qu’ils puissent s’enrichir ? N’est ce pas ce même Démafouth que doumba disait que lui et un autre ont détourné les fonds du programme ? Ce pays entretient les voleurs et les mettent sur un piedestal.
Que les casques bleus viennent avec mission de tirer et la force africaine,l’Onu doit trancher la question du tchad dont la Présence pose beaucoup de problèmes et préjudices au bon déroulement des choses. Et Djotodia rendra compte au peuple et dire pourquoi il voudrait le contraire quand le peuple entier veut le retrait du tchad et son président dans le traitement des problèmes centrafricains. Si Ziguélé et tiangaye n’avaient pas eux aussi vendu leurs âmes dans l’enveloppe Déby.La force africaine,l’organisme qui financera doit exiger la qualité du travail et non ramasser des gens non professionnels mis là par des proches au pouvoir dans les pays à cause des frais elevés de mission. Pendant les mutineries en centrafrique on avait gouté à cette expérience où de tous ces contingents qu’on avait recueillis,seul celui du sénégal était efficace et professionnel. Il faut elargir et chercher dans des pays comme Angola, Zimbabwé qui ont l’expérience des guerres et des guérillas urbaines et d’autres pays comme l’afrique du sud,pourquoi pas brésil et argentine et meme cuba ?

Courage centrafrique

Par SEIK

19/11/2013 15:58

Frères africains de centrafrique,ce qui se passe chez vous donne froid au dos.
Vos professionnels de la justice donnent la dignité à leur métier . Le petit peuple l'a déja montré à travers les reportages qu'on voit a montré la sienne en combattant avec de petits moyens ces assassins.Reaffirmez cette dignité à nouveau en ne laissant pas ces assassins vous volez votre Fete Nationale. Vous etes un pays sous occupation étrangère,quand vous retrouverez votre liberté,vous feterez votre 1 er Décembre. Vous allez fêter quoi ?Des balles qui vous tuent?Les étrangers qui vous tuent ou persécutent? Laissez les dans un défiléridicule des mains ensanglantées et complices machines à dictature.
Cherchez un moyen pour marquer cette journée par votre contestation et faire entendre la centrafrique à travers le monde,ce jour précis.
Il faut pas les laisser se foutre de votre gueule,par un simulacre de pays qui vit et défile,alors que le sol n'est jonché que de morts.
Vive l'Afrique et les démocrates

Cette fois-ci il faut être ferme dans nos revendications.

Par Ngarra

19/11/2013 17:47

Le pouvoir en place doit s'expliquer sur cet assassinat. Il entretient volontairement le chaos dans le pays pour ne pas que les élections programmées en février 2015 ne puissent pas avoir lieu, pour cause d'insécurité. Cette fois-ci, ça ne passe pas. Trop, c'est trop ( Tôrrô Tôrrô a fou sinh ). Djotodia, alias Adolf Hitler et Nourredine Adam, alias Heinrich Himmler, en sont les commanditaires. Ils ont mis en place une machine infernale visant à museler les Centrafricains et à éliminer physiquement tous ceux qui s'opposent à leur sordide politique.

Pour essayer de noyer le poisson, " Dans un communiqué publié le dimanche, le ministère centrafricain de la Sécurité publique a indiqué que les trois assassins du magistrat ont été abattus par les forces de l'ordre alors qu'ils résistaient à leur tentative d'interpellation ". Que Binoua montre aux Centrafricains les corps de ces trois personnes tuées et dévoile leur identité au public. Sinon, ce n'est encore que mensonge et complicité aggravée.

Vendredi, 22-11-2013, les Centrafricains doivent manifester dans la dignité ( sans débordement, sans casse ) mais être ferme dans leurs revendications :
1 - la démission pure et simple de Djotodia, du gouvernement et de la CNT
2 - le retour de tous les éléments étrangers de la séléka chez eux ;
3 - le retrait de tous les soldats tchadiens de la FOMAC ;
4 - la traduction de tous les coupables de bavures, exactions, crimes et vols devant la justice centrafricaine,...
Ngarra réclame JUSTICE

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués