NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

19 novembre: l'ONU célèbre la journée mondiale des toilettes

Par JDB - 19/11/2013

C’est la première fois que les Nations Unies célèbrent cette journée qui a été créée en 2001

 

L'accès aux latrines, c'est un sujet qui peut prêter à sourire, pourtant 2,5 milliards de personnes dans le monde n'ont toujours pas accès à des toilettes dont 610 millions de personnes en Afrique subsaharienne. L’objectif de cette journée est évidemment de sensibiliser à cette insuffisance majeure, puisque plus d’un tiers de la population mondiale n’a pas accès à des toilettes. Et les conséquences sont dévastatrices sur la santé publique et le développement. La World Toilet Organisation estime par exemple que plus de 200 000 enfants meurent chaque année à cause du manque de sanitaires.

 

<iframe width="560" height="315" src="//www.youtube.com/embed/Di_ugvNXjgs" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

 

Selon l’ONU, l'absence de système d'assainissement amélioré contribue largement au fait que près de 2.000 enfants meurent chaque jour de maladies diarrhéiques évitables. Il a également un impact sur les populations vulnérables, comme les personnes handicapées et les femmes, qui sont plus exposées à la violence sexuelle. Le manque de toilettes privées dans les écoles est l'une des principales raisons pour lesquelles les filles ne continuent pas leurs études une fois qu'elles atteignent la puberté. Le manque d'assainissement et d'eau entraîne également des pertes économiques estimées à 260 milliards de dollars par an dans les pays en développement. La Journée mondiale des toilettes vise à changer les comportements et la politique sur des questions allant du renforcement de la gestion de l'eau à éliminer la défécation en plein air (pratiquée par 1,1 milliard de personnes à travers le monde).

L’ONU a lancé donc un appel à mettre fin à la défécation à l’air libre d’ici à 2025, à l’occasion de la première Journée mondiale des toilettes mardi. Un tiers de la population mondiale, près de 2,5 milliards de personnes, n’ont pas accès à des installations sanitaires correctes. «On pourrait éviter que plus de 800’000 enfants de moins de cinq ans, autrement dit plus d’un par minute, ne meurent de diarrhée chaque année. De plus, d’innombrables enfants sont atteints de maladies graves, en raison de l’absence d’assainissement et du manque d’hygiène», a déclaré le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon dans un message délivré pour cette Journée.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués