SOCIéTé  |    

Bangui: protestation contre l'assassinat d'un magistrat

Par JDB et autres medias - 18/11/2013

Les populations d’un quartier de la capitale ont montré leur mécontentement en manifestant dans la rue

 

Un haut magistrat centrafricain et son aide de camp ont été froidement abattus dans la nuit de samedi à dimanche par d'anciens rebelles de la coalition Séléka à Bangui, a révélé la gendarmerie dimanche. Le magistrat Modeste Martineau Bria, directeur général des services judiciaires, et son aide de camp ont été froidement abattus dans la nuit de samedi à dimanche au quartier Sica II (centre de Bangui), au moment où ils allaient quitter une buvette, par des éléments des ex-Séléka qui ont surgi à leur hauteur sur une moto et ont ouvert le feu, a déclaré sous couvert d'anonymat cette source à l'AFP. La source précise que les deux victimes sont mortes sur le coup, et que motif de l’assassinat est inconnu.

 


© AP Photo
protestation contre l'assassinat d'un magistrat
A l’annonce de la nouvelle, la population du quartier SICA 2 de Bangui est descendue dans la rue dimanche matin pour protester. Les manifestants ont barricadé l'avenue de France 1 et brûlé les pneus. Pour eux il n'est plus question de dialoguer avec le pouvoir de Bangui, seule la rue déterminera la suite, a confié l’un d’entre eux à Xinhua. Les éléments des forces de défense et de sécurité ont tenté de maîtriser les manifestants afin d’éviter d’éventuels débordements. Cependant, la colère devient de plus en plus vive, la population environnante quitte le quartier pour se mettre à l'abri des représailles.

Modeste Bria a été assassiné samedi soir par deux hommes venus à port d'une moto, habillés en tenue civile dont l'un en grand boubou, parlant l'arabe. Ces hommes identifiés comme éléments de l'ex-rébellion de la Séléka ont tenté de braquer son véhicule. C'est après une opposition qu'il a été assassiné vers 19 heures (heure locale). Son compagnon qui a tenté de le secourir a été aussi tué par ces hommes, a déclaré à un témoin. Le Directeur général de la police centrafricaine Alain Victoire Nabéza a annoncé à que les malfrats sont déjà arrêtés et remis à la justice. Depuis dimanche dernier, la ville de Bangui vibre au rythme des manifestations contre les exactions diverses des ex-éléments de la coalition rebelle Séléka qui brillent par les enlèvements, tueries et assassinats après huit mois de la prise de pouvoir le 24 mars 2013.


 

 
MOTS CLES :

12 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

La seleka est une Force naturelle rien de l’arrête....

Par sorokate

18/11/2013 23:34

Finalement jusqu'à quand la seleka se rendra compte que le sang a beaucoup coulé?
Qui est donc épargné des laves ardentes du volcan seleka?

Même mes magistrats tombent sous les canons de la seleka, peut être d'ici peu la rotation sera du camp des ministres.
après les ministres viendra le tour de leur président autoproclamé.

Il y a presque 9 Mois jour pour jour que la SEleka est aux commandes comme mode de gouvernance , le massacre, des violes , voles, et assassinats des civiles gratuitement, des fois pour cause de motocyclette et autres bagatelles la seleka supprime de vies.

La seleka dissoute est réarmée bien équipée avec la gâchette facile. On ne sait plus qui fait quoi et qui commande, véritable jungle sans moindre ordre.

A chaque tuerie par la seleka, le président autoproclamé donne de l'argent aux familles endeuillées, méthode unique au monde
Alors que les chimpanzés sont parfois organisés avec un chef qui assure la survie de son clan contre toute agression pouvant compromettre leur quiétude.

Qu'est ce qu'on constate en RCA avec le président parvenu, sorti du néant méconnu de toute la nation s'impose contre gré du peuple, entouré des mercenaires étrangers et autres criminels tuent sans pitié la population civile.

Toute la RCA s'est vue vidée de la moitié de sa population certaines dans la brousse d'autres ont pris le chemin de l'exile forcé.
Toute la communauté internationale semble inefficace devant ces seigneurs de guerre, l'ONU se contente qu'à des condamnations fermes sans agir pour la cause de l’humanité dont le peuple centrafricain fait partie.

Peut on croire en L'ONU, en la CPI, et autres institutions qui prêchent le DROIT A LA VIE?
La vie des Centrafricains(es) n'a pas de valeurs, on n'a pas besoin d'obtenir un DEA en science politique pour comprendre l'occupation planifiée de la RCA.

La seleka au départ avait comme revendication purement ETHNIQUE qui se disait abandonné par l'état centrafricain, peu à peu les vraies intentions sont accouchées.

Or, en réalité monsieur DJOTODIA avait dejà en main un plan diabolique détaillé dans sa lettre adressée au monde ARABE en vue d'un soutien pour l'islamisation de la RCA laïc. aussitôt dans la progression de la seleka toutes les localités occupées les infrastructures religieuses(Catholique, chrétienne, caritative) sont systématiquement mis à sac.
Des prêtres et des pasteurs abattus froidement.

Aucune mosquée , ni établissement appartenant aux sujets" musulmans" sont miraculeusement épargnés ,une symbiose avec la lettre de djotodia. On y voit des SOUDANAIS des Tchadiens enturbannés tous en tenues du désert dictent leur loi, ne parlant pas le Français encore moins le Sangô pour un oui ou pour un non c'est la MORT. L'interdiction de consommer et d'élever le PORC.
Les administrations étatiques et para étatiques sont pillées les archives incendiées par la seleka , la France se dit prête à fournir à l'état centrafricain les copies conformes de toutres les ARCHIVES incendiées par la seleka.

Toute la RCA est occupée avec les mêmes méthodes d'assassinats perpétrée par la seleka.
Comparé au MALI le cas de la RCA est sans précédent mais sans importance aux yeux de l'opinion Internationale sans parler de la France l’épicentre de commandement de la SELEKA.

On ne verra jamais les premières goûtes de notre pétrole, puisque les contrats d'exploitations de nos ressources donnés aux CHINOIS , d'autres puissances économiques que la France sont consumés.
A quand notre indépendance comme un état souverain? où sont nos politiciens autres fois organisés en FARE? les ONG militantes des droits de l'HOMME sont presque muettes. Tous les partis politiques sont en période de dormance ,le réveil probable à l'approche des élections.


L’allégorie de la caverne est devenue une triste réalité en RCA.
Centrafricaine, Centrafricain la solution ne viendra jamais d'ailleurs, il nous appartient de nous unir comme une seule NATION ainsi rien ne nous résistera. Un peuple divisé dévient vulnérable.

Quant à la seleka c'est une question de temps, qui vivra verra!!!

Trop c'est trop!!!
Centrafricainement,

SOROKATE Alias Domzan bene.





Djotodia, Nourredine et leurs complices vont lourdement payer

Par Ngarra

19/11/2013 08:57

C'est depuis le 24 mars que le Centrafricain est devenu un lapin à la merci de ces étrangers de la séléka qui leur tirent dessus tous les jours. Toutes ces bavures, ces exactions et crimes sont commandités par Djotodia ( le Hitler centrafricain ) et son bras droit, Nourredine Adam ( le Heinrich Himmler, tchadien en Centrafrique ). Dans ce pays où ce pouvoir sanguinaire essaie de museler les citoyens, il ne faut plus se laisser faire. 200 Centrafricains pour un séléka, voilà le rapport de force. Il faut leur faire subir les mêmes douleurs que nous avons encaissées jusque là. Trop c'est trop ( Tôrrô, Tôrrô a fou sinh ! ), tel est désormais notre slogan. Peuple centrafricain, la lutte continue...

Paix à son âme!

Par MBIWA

19/11/2013 10:39

Selon les dires c'est un grand Magistrat digne,tout mes respects.Que son âme repose en paix.

Toutes mes condoléances aux familles éplorées.
Bravo aussi à la Police Centrafricaine.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués