NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Cameroun: une attaque des rebelles centrafricains fait 7 morts dans la région de l'Est

Par JDBangui.com - 18/11/2013

Une colonne de près de 400 rebelles centrafricains a attaqué par surprise samedi aux environs de 18h30 le village frontalier de Gbiti à la frontière avec la RCA

 

Des rebelles centrafricains ont attaqué un village d'environ 600 familles à l'Est du Cameroun situé à quelques encablures de la frontière avec la République centrafricaine (RCA), faisant 7 morts, d'après des sources sécuritaires locales. Selon une source administrative à l'Est du Cameroun joint par téléphone cette attaque a été confirmé, mais a toutefois laissé entendre qu' il nous est impossible d'avoir des informations plus précises du front où se battent nos forces de défense". D'après une source au sein des services de sécurité, dans sa riposte l'armée camerounaise a fait quatre tués et 15 arrêtés dont une dame, deux Arabes Choas, deux Tchadiens et quatre Camerounais dans les rangs des assaillants. Du côté camerounais, l'on déplore trois tués, dont un soldat tombé dans une embuscade, deux commerçants, un soldat et une fillette de 15 ans blessés.

 


© afp
une attaque des rebelles centrafricains fait 7 morts à l'est Cameroun
Selon des sources sécuritaires locales, ces hommes qui ont attaqué à l'arme lourde le principal point de connexion et coupé le réseau de téléphonie mobile, réclament la libération de leur chef, Abdoulaye Miskine. Ce dernier a été interpellé début septembre à Bertoua, chef- lieu de la région de l'Est, alors qu'il y séjournait depuis près d'un mois déjà, et est toujours détenu à Yaoundé, la capitale camerounaise. D'après des témoignages, les populations locales, à l'instar de la famille Kamba qui vit juste à la frontière entre le Cameroun et la Centrafrique, ont été molestées. Par ailleurs, leurs maisons ont été pillées et leurs animaux domestiques égorgés pour l'alimentation des troupes centrafricaines.

Cette attaque intervient quelques jours après les installations des responsables des unités spécialisées des forces de défense nouvellement créées dans la région de l'Est. Gbiti est un village de l'arrondissement de Ketté, département de la Kadéy, où se tient chaque semaine le plus grand marché de bétail de la région de l'Est. Outre les familles camerounaises évoquées plus haut, on y retrouve des réfugiés centrafricains et quelques ressortissants tchadiens à la quête de l'or.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

La déstabilisation ne fait que continuer : la théorie des dominos

Par Ngarra

19/11/2013 08:30

Après la Centrafrique, le Cameroun. Quand-est-ce que ces rebelles vont aller opérer sur le territoire tchadien pour permettre à Déby de bien dormir ? Je le souhaite vivement car on ne peut pas déverser la merde sans en subir l'odeur...

Les Islamistes ont occupé la RCA ils vont déstabiliser la PAIX dans toute la sous région.

Par Sorokate

20/11/2013 09:39

"Quand tu vois un charognard sur le cadavre de ton voisin, chasse le ,car demain pourrait être ton tour"
La RCA est agressée, occupée sans raison par des Islamistes, des mercenaires, des criminels seigneurs de guerre sous le nez et la barbe de l'UA.

Une ligne rouge était délimitée à DAMARA non franchissable par la SELEKA malgré la présence des forces de FOMAC, malheureusement cela n'était qu'un jeu de mot. De qui se moque t-on?
La nation Centrafricaine se demande à quoi sert l'UA, quel est le rôle véritable de la CEMAC!!!

La communauté de l'Afrique Centrale a fermé les yeux sur les bavures ignobles de la seleka sur la RCA petit à petit les vrais mobiles de la prise du pouvoir par la seleka se précisent.:

Instaurer la CHARIA en RCA et conquérir toute la sous région.

La seleka n'est qu'une machine programmée pour ce sale besogne. Mais qui sont-ils? qui les finance? des réponses à ces questions sont dans la LETTRE de Djotodia adressée au monde ARABE.
Le président autoproclamé de seleka n'a jamais reconnu la présence d'éléments étrangers dans la seleka alors que le peuple Centrafricain et l'opinion Internationale n'ont cessé de décrier cela.

Djotodia a t-il une mission cachée? aime t-il son pays? pour qui fait -il cela?
Depuis plus de 9 Mois après que la RCA est occupée par les Islamistes seleka, les morts , des orphelins, des veuves , veufs et des déplacés inter-extérieur échappent à la compréhension humaine. Djotodia attribue pompeusement tous ces massacres au dictateur sanguinaire François Bozizé Yangouvonda Alias Kangara ex roi autoproclamé en RCA.

Ainsi le cancer commence à gagner les autres pays frontaliers à la RCA qui n'ont pas conjugué avec la seleka.
Le Cameroun en a fait les frais. Curieusement le Tchad et le Soudan ne sont pas inquiétés.
Chassés au Nord-du Mali les Islamistes se sont réorganisés en RCA de façon ingénieuse mettant en tête des Centrafricains traîtres.

Monsieur le président du Cameroun excellence Paul BIYA ,celui qui fait du mal à votre chien vous montre son intention de vous affronter montrez-les vos biceps avant que cela ne soit trop tard comme le cas en RCA.

Excellence Paul BIYA vous en avez les moyens.
Les bavures de la seleka deviennent internationales tel est programme établi dans la Lettre mein kampf de Djotodia.

La seleka est un danger pour toute l'Afrique Centrale.

Sorokate Alias Domzan bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués