NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

GIC-RCA: le responsable politique de l’ONU transmet un appel urgent à l'action

Par Source: Binuca - 08/11/2013

M. Jeffrey Feltman a transmis un appel fort du Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, à agir pour résoudre la situation « terrible » qui frappe le pays et sa population

 

Dans son message, prononcé par M. Feltman devant le Groupe international de contact sur la République centrafricaine, le Secrétaire général a appelé à «des actions concrètes pour garantir que cette crise soit traitée sous tous ses aspects, à savoir ses dimensions sécuritaire, politique, des droits de l'homme et humanitaire». La réunion, à Bangui, du Groupe international de contact sur la République centrafricaine s'est centrée sur les progrès réalisés pour permettre un retour à l'ordre constitutionnel en Centrafrique et sur les mesures visant à établir la paix et la sécurité dans le pays. Le Groupe international de contact est le cadre d’accompagnement politique de la communauté internationale au processus de transition en République centrafricaine. Il se compose de représentants de gouvernements, d'organisations régionales et internationales, de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement et a été établi après le renversement du gouvernement en mars.

 


© un.org
M. Jeffrey Feltman, le responsable politique de l’ONU
«Notre objectif commun doit être d'éviter aux Centrafricains des souffrances supplémentaires et un accroissement de l'insécurité. Il est possible de travailler ensemble pour inverser cette dynamique négative en République centrafricaine et mener le pays sur la voie de la paix et de la stabilité. Le temps presse. Nous ne pouvons pas décevoir le peuple centrafricain en ce moment critique», a ajouté le Secrétaire général dans son message.

En marge de la conférence, le Secrétaire général adjoint pour les affaires politiques s'est entretenu avec les autorités de transition, y compris le chef de l'État de la transition et le Premier ministre. Durant ces réunions, M. Feltman a exprimé les préoccupations des Nations Unies et leur engagement à soutenir le peuple et les autorités de la transition à surmonter la crise et à stabiliser le pays. Il a souligné les inquiétudes du Secrétaire général concernant la détérioration de la situation sécuritaire, des droits de l’homme et humanitaire dans le pays, ainsi que la responsabilité des autorités de la transition de mettre fin aux abus et d'assurer la sécurité de la population. Sur le plan politique, le Secrétaire général adjoint a noté les progrès réalisés pour établir des institutions clés de la transition, tout en soulignant la nécessité de respecter pleinement la charte de la transition, y compris les mesures nécessaires pour tenir des élections dans les dix-huit mois suivant l’investiture du Chef d’Etat de la transition en août 2013.

M. Feltman a également rencontré le Commissaire de l'Union africaine pour la paix et la sécurité, le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC), le Médiateur de la CEEAC pour la crise en République centrafricaine et la direction et le personnel du Bureau Intégré de l'Organisation des Nations Unies en Centrafrique, le BINUCA.

 

 
MOTS CLES :

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

l,onu sait que la france est derriere l,instabilite chronique en rca

Par famoundjou

09/11/2013 13:47

il faut appeler un chat,un chat.le probleme de la rca est l,oeuvre de la france neocoloniale qui veux imposer une dictature sanguinaire en rca.la majorite des coup-etats en centrafrique prennent leur source a l,elysee en france.l,onu a dans le passe envoyer des forces multinationales pour remmener la paix,mais apres un autre coup-etat parrainer par la france voit le jour en fonction de leur interet.les centrafricains ont une armee capable d,assurer la securite sur l,etendue du territoire,mais la france pousse le TCHAD et le SOUDAN ces deux pays islamiques pour l,invasion d,un pays pacifique,ceux jeux dangereux emmene un genocide comme au RWANDA,pour assurer leurs interets ou l,influence dans une region,la france peut indirectement tuer des centaines de milliers de personnes innocentes.c,est le cas en RCA.



les SELEKAS sont une alliance de mercenaires etrangers composesa a 90% de tchadiens et de soudanais,une minorite de centrafricains font partis de cette alliance.L,OSSATURE du soit disant armee centrafricaine actuellement sont des etrangers tchadiens et soudanais qui sont la pour consolider le pouvoir illegitime de monsieur NDOTODIABLE.la france neocoloniale utilise les FOMACS forces sous regionale composes de tchadiens toujours en majorite et les rebelles de ce meme pays pour aider le pouvoir en place .leur marche avec ndotodia est d,utiliser notre pays comme base arriere pour renverser DEBY le monstre TCHADIEN,mais ils ont changer d,objectif.les fomacs etaient en rca avant la prise au pouvoir de ces mercenaires mais ils etaient des spectateurs face aux crimes horribles. apres la prise de pouvoir,c,est maintenant qu,ils tentent de s,interposer quel CIRQUE.selon les sources dignes de foi,ministere de la defence,plusieurs armes payer a l,etranger pour defendre notre pays reste bloquer par les services secrets francais dans port etranger le but d,affaiblir notre armee.la france a protege BABA LADE le rebelle tchadien lorsque l,armee centrafricaine voulait le capturer,il l,ont aider jusqu,au sud soudan.



cette communaute international fait semblant de ne connaitre la verite,la france a bloquer aux nations unies les projets de resolution de l,union africaine comdamnant les leaders de ce genogide en devenir.la france ne parle meme pas des crimes commises car ils sont les parrains.dans la presse francaise on dit c,est une crise oubliee,on tuent les centrafricaines a grandes echelles mais la communaute internationale ne fait absolument rien.si le cameroun prend sa distance avec la guinnee equatoriale avec ces islamites qui veulent coloniser par le biais de la religion.le congo brazaville l,autre parrain et soutien a ce regime totalitaire,monsieur SASSOU NGESSO doit se souvenir que son beau-pere defunt OUMAR MBONGO a servit la france toute sa vie en faisant destabiliser les regimes hostiles a la france mais a la fin de sa vie il est partis se soigner en ESPAGNE avant de mourrir.bref,vous aidez ces islamistes a s,installer en afrique centrale vous verrez les consequences car vous ne serez pas epargner.



bref,le peuple centrafricain a fait savoir a plusieurs reprise que la presence militaire tchadienne est le grand probleme,mais la france soutien leur presence pour maintenir ndotodia,il est tres impopulaire car aucun centrafricain ne l,aime.les centrafricains ont marcher devant les ambassades tchadiennes dans le monde pour leur depart mais rien n,est fait.ils font peindre les bj75,sous la baniere de la fomac et traverse la frontiere pour venir faire ce qu,il veulent en RCA en depit des lois internationales.leur depart sonnera la fin de NDOTODIA,vous etes dans un pays qui ne vous appartiens pas.vous allez quitter tot ou tard car l,histoire nous a montrer ainsi.bonne chance dans vos aventures et croisade islamo-facsiste.bob vent.

@ Mon compatriote Famoundjou,

Par Nomzamo

09/11/2013 17:08

Vous avez très bien résumé le mal qui ronge notre pays. Quand je lis certains de nos compatriotes faire à l'ONU pour régler nos problèmes, j'enrage. Quiconque s’intéresse de près sur le fonctionnement de cet instrument de domination de l'occident sur le reste du monde ne peut en aucun cas faire à appel à l'onuchien.
L'ONU était au Rwanda quand la france a aidé, formé les hutu powers à commettre un génocide de 800 000 tutsi et hutu modérés.
L'onu et la france sont actuellement en Côte d'Ivoire, les Ivoiriens surtout de l'ouest se font massacrer au nez et à la barbe des soldats onuchiens alors que ces soldats sont censés protéger ces populations.

Je ne sais pas si vous avez constaté la déception des gaulois (surtout france 24) sur la capacité des troupes africaines à venir à bout des rebelles de M23 à l'ouest de la RDC. Ils n'en reviennent pas et ne croient pas à une fin définitive de cette rébellion.
Ces gaulois ne vivent que du sang d'autres peuples. RFI va perdre un marché de PROPAGANDE de guerre avec la fin de rébellion du M23 en RDC.

Pour ces raisons, nous Centrafricains avons intérêts à faire appel à des pays frères de l'Afrique Australe pour chasser les mandataires islamo-fascistes de la France chez nous.

Nomzamo a raison

Par KOTA LIKONGO

10/11/2013 11:45

Nous devons faire appel a nos freres de l'Afriaue Australe pas ces corrompus de Tchadiens et les HYPOCRITES francais qui sont chez nous.
RAPPELLEZ VOUS QUE c'est LA FRANCE QUI A DECLENCHER LA GUERRE DE BIAFRA QUI A TUE DES MILLIONS DE NIGERIANS POUR DES INTEREST PETROLIERS ET POUR MASQUER CELA< MSF EST CREER POUR EFFACER LES TRACES DES BETISEs DE LA FRANCE. cela ne sera pas comme ca chez nous. nous avons compris.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués