SOCIéTé  |    

Bangui: restitution de l’audit et organisation du tribunal de grande instance

Par Radio Nationale/TVCA - 08/11/2013

Un atelier a démarré ses travaux hier 07 novembre dans la salle d’audience de la Cour de cassation de la capitale

 

La cérémonie d’ouverture de l’atelier que s’inscrit dans le cadre du Projet de réhabilitation du secteur de la Justice et de la Police, était présidée par le ministre de la Justice, Arsène Séndé, aux côtés de qui on notait la présence du ministre du Plan et de la coopération internationale, Hassan Abdallah Kadre. Selon ce dernier, «inscrit dans le premier axe stratégique du document de réduction de la pauvreté (DSRP2) et apportant un appui à la mise en œuvre du programme décennale de réforme de la Justice en RCA, ce projet a bénéficié d’une convention de financement signé entre l’Union européenne et la République centrafricaine le 22 décembre 2010, à hauteur de 10 millions d’Euros, soit 6.6 Milliards FCFA. Il concentre son intervention dans les secteurs de la Justice et de la Police».

 


© Autre presse
Justice et Tribunal à Bangui, la capitale
«L’objectif visé par ce projet est de contribuer à la consolidation de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance en RCA, ce conformément aux attentes de la population et aux engagements du Gouvernement d’union nationale de transition. Il s’agira de contribuer au développement d’un système pénitentiaire prenant en compte les normes internationales, de professionnaliser les services de Police et surtout de renforcer l’Administration de la Justice, objet de cet atelier. Au rang des travaux prévus, la réhabilitation des tribunaux de grande instance et des maisons pénitentiaires de la ville de Bangui, de Bouar et de Bambari. La réhabilitation des cours d’appel et des commissariats de Bouar et de Bambari. La réhabilitation du Conseil d’Etat, l’extension du Ministère de la Justice, de la chancellerie, de la Cour de cassation, de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM). En outre, l’ENAM bénéficiera d’un appui pour l’organisation de formations continues, initiales et de séminaires destinés aux Magistrats, Greffiers, Huissiers et Officiers de Police». Pour Arsène Séndé, le Gouvernement est déterminé à améliorer les conditions physiques, matérielles et intellectuelles des acteurs judiciaires grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués