NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Paris: des dirigeants attendus au sommet sur l'Afrique

Par Source: Xinhua - 08/11/2013

Une quarantaine de dirigeants africains ont annoncé leur présence au Sommet sur la paix et la sécurité en Afrique organisé par la France les 6 et 7 décembre dans la capitale française

 

Six autres ont été jugés persona non grata, selon la présidence française. Seront également présents le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, les dirigeants européens Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso, ainsi que la présidente de la Commission de l'Union Africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma. Les chefs d'Etat qui ont maille à partir avec la justice internationale et ceux qui ont été exclus de l'UA, n'ont pas été conviés. Les premiers sont le président soudanais, Omar el-Béchir, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) et celui du Zimbabwe, Robert Mugabe, dont le pays est frappé par des sanctions européennes et américaines. Les dirigeants des six pays exclus de l'UA n'ont pas été invités. La Guinée-Bissau, la République centrafricaine, Madagascar et l'Egypte seront représentés, mais pas au niveau de leur chef d'Etat, a-t-on précisé à l'Elysée. En revanche, le président kényan, Uhuru Kenyatta, poursuivi par la CPI, a été convié, ayant, selon Paris, constamment collaboré avec cette juridiction.

 


© africatime.com
Les dirigeants africains attendus à Paris
Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, sera absent en raison de son état de santé. L'Algérie sera représentée par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Annoncé fin mai à Addis Abeba par François Hollande lors du 50e anniversaire de la création de l'Organisation de l'Unité africaine (OUA), devenue UA en 2002, le sommet sera dominé par les questions de défense et de sécurité. "La sécurité de l'Afrique, c'est l'affaire des Africains, ce qui n'empêche pas qu'un pays comme la France ou que l'Europe vienne en appui", avait alors déclaré le président français.

Ces questions feront l'objet d'une première table ronde à huis clos, le 6 décembre, au cours de laquelle le sommet se penchera sur les "menaces transversales" qui pèsent sur l'Afrique comme le terrorisme, la piraterie, les frontières poreuses ou les trafics mais aussi la sempiternelle question de la création d'une force africaine d'action rapide.

Le lendemain, les chefs d'Etat et de gouvernement examineront le partenariat économique et de développement, sur la base d'un rapport qui doit être remis prochainement au ministre français des Finances, Pierre Moscovici. Le sommet se refermera après une table ronde sur les questions climatiques, dans la perspective de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques qui sera accueillie par la France en 2015.

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

La Françafrique, nouvelle mouture.

Par Ngarra

09/11/2013 13:25

A l'heure où la France est incapable de résoudre ses propres contradictions internes, elle cherche à endormir les Africains. On nous a dit que la Françafrique, c'est fini ! Quel est le vrai but de ce sommet ? Qu'est-ce qui différencie le pouvoir de Déby et celui d'Omar El Béchir ? Mon Dieu, je me demande où va le monde ???

@ mon compatriote Ngarra

Par Nomzamo

09/11/2013 17:32

C'est tout ce qui reste à ce pays en déclin: le marché de guerre, de production des rébellions, des guerres civiles et la vente des "solutions" comme celle là.

la petite france pense que c'est de cette manière qu'elle va échapper à son déclin économique. Presque toutes les semaines, les entreprises ferment pour absence de compétitivité, de recherche et développement etc. Pendant ce temps, l'Allemagne affiche une santé économique et financière insolente avec des excédents commerciaux à faire pâlir les gaulois qui s'accrochent à l'Afrique comme des sangsues. Ces gaulois n'ont pas vu venir la mondialisation, Internet, ils continuent à vivre sur les vestiges de leur passé.

N'avez-vous pas remarqué le quasi silence des autres Européens sur l'assassinat des deux journalistes de RFI, voix de la PROPAGANDE française en Afrique?
La guerre au Mali est la conséquence de l'inconséquence et de l'irresponsabilité des gaulois en Libye. Aujourd'hui, la Libye est à feu et à sang. Pas plus tard qu'hier, les milices de misrata viennent faire la guerre à Tripoli à une milice rivale qui a tué un des chefs des premiers.

Quand je vois comment ces gaulois se permettent d'aller foutre la merde chez les autres avec un tel sentiment d'impunité et demandent aux étrangers de se tenir à carreau chez eux, je me dis que la violence sera la seule alternative pour les foutre dehors d'Afrique.

Que chacun soit maitre chez lui et les vaches seront bien gardés.

les tentatives d,une puissance en declin de s,accrocher a l,afrique

Par famoundjou

09/11/2013 17:38

tous les specialistes ont annoncer la fin de l,influence francaise en afrique c,est a se moment precis qu,ils commencent desesperement a chercher d,autres stategies pour garder certains pays surtout francophone dans leur zone d,influence.la question qu,on a se poser est celle-ci,comment un pays qui ne connait pas de croissance economique,et que l,aide public au developpement en afrique a dimunier considerablement peut ont esperer quelque chose de positif,c,est une utopie,car ce pays a profiter de l,afrique depuis plus d,un siecle sans contre partis.ce pays est en declin mais compte sur l,afrique pour se maintenir.le centre de gravite du monde sera en azie,ne faisons pas d,erreur.nous allons seulement etre les perdant dans ce jeu de dupe.



ce pays a une dette publics qui atteindra les 2000 milliards d,euro,comment peut-elle aider les pays africains?l,allemagne et la grande bretagne sont deux puissances economiques europeenes qui ne s,allient pas derriere cette politique qui consiste a organiser une nouvelle recolonisation de l,afrique,car ils ont refuser la presence des forces europeenes au mali,car la france cherche a recoloniser l,afrique.si la presence des multinationales americaines et chinoises,indiennes,bresiliennes qui investissent dans les hydrocarbures en afrique,car il font les affaires sans se meler des affaires internes des etats.c,est lors du sommet de l,UNION AFRICAINE a addis abeba que le president francais s,etait inviter lui meme et avait lancer cette invitation aux dirigeants africains.car l,afrique n,a pas besoin de la france pour son developppement,mais les asiatiques ou les americains.les pays emmergents comme l,inde ou la russie,le bresil ont plus de role a jouer en afrique avec le nigeria et la premiere puissance economique africaine l,afrique du sud.




parlant du zimbabwe,son president a deja dit par le passe qu,il n,ecoutera jamais les europeens,et ne pas aller en EUROPE ne le gene pas car il fait trop froid et il a beaucoup de pays amis dans le monde.son pays a l,une des armees les plus puissantes en afrique,et malgre les sanctions injustes declares contre ce pays,ils connaissent maintenant une croissance economique il a demander mr mugabe au pays francophone qu,ils ont des intellectuels issue des meilleures universites americaines et europeenes mais plus de 50ans apres l,independance ils n,ont pas leur propre monnaie comment peuvent-ils expliquer cela?car la monnaie est le signe d,une independance totale.le ministre francais des affaires etrangeres laurent fabius s,etait rendue en angola,invitant le president DOS SANTOS a se rendre a paris pour cette reunion,il a aussi decliner l,invitation envoyant un ministre,il n,ya que les pays francophones complexes,qui trouvent important cette messe neocoloniale vide de sens.



la guerre du 21eme siecle sera economique ce pays tente de garder jalousement les pays africains sous son influences pour controler leur economie.mais dans les pays anglophones et lusophones n,ont pas de complexe,et decolent economiquement mais chez nous les bandits de grands chemins,et les mercenaires sont en train de reigner en maitre.la france en attaquant le leader panafricaniste lybien dans une guerre qui a durer plus de six mois mais grace a la puissance americaine avec les avions sans pilote a fait la diffirence.car la france ne pouvait pas avec la grande bretagne defier la lybie,militairement ils avaient perduent mais grace a l,otan.en detruisant la lybie et les infrastuctures de cet etat,la lybie doit maintenant donner gratuitement a tout les pays qui ont participer a cette guerre pendant 20 ans du petrole gratuitement voila ce que la france a fait dans dans ce pays amis.je ne vois pas pourquoi les pays africains ne change pas surtout les francophones,ils sont en retard sur tout les plans,economiques militaires,mais veulent maintenir le cap.bref,il faut arreter ce jeu de dupe.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués