SOCIéTé  |    

Bangui: 3 morts dans des heurts entre des ex-rebelles Séléka

Par Source: Xinhua - 07/11/2013

L'incident déclaré à PK12, un quartier de Bangui, aurait été provoqué par le vol d'une arme d'un ex-rebelle de la Séléka par un ressortissant tchadien

 

Selon des sources concordantes contactées, trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans des heurts survenus dans la nuit de mardi à mercredi à Bangui entre les ex-rebelles de la Séléka de l'ethnie Goula à laquelle appartient le chef de l'Etat de la Transition Michel Djotodia et des ressortissants tchadiens. L'incident déclaré à PK12, un quartier de Bangui, aurait été provoqué par le vol d'une arme d'un ex-rebelle de la Séléka par un ressortissant tchadien, d'après les témoignages "Les Goula très mécontents de ce comportement ont tué deux Tchadiens la nuit vers 23h00 (22h GMT). Des échanges de tirs ont eu lieu toute la nuit", a expliqué à Xinhua un habitant du quartier.

 


© afrik.com
Image d'illustration
Les échanges des tirs annoncés ont repris mercredi vers 12h00, provoquant une panique généralisée dans le quartier qui a occasionné une paralysie de l’administration et des commerces. Les élèves ont dû être libérés. Les forces françaises et les éléments de la Force multinationale de l'Afrique centrale (FOMAC) présentes dans la capitale centrafricaine en vue d'aider à la stabilisation du pays sont intervenus par ramener le calme dans cette agglomération située à la sortie vers le Cameroun et vers la ville de Damara.

C'est depuis le 24 mars, date de la prise du pouvoir de Michel Djotodia au détriment du régime de François Bozizé que les violences et l'insécurité se sont aggravées dans ce pays pauvre d'Afrique centrale. Les Goula accusent les ressortissants tchadiens de l'ex-rébellion de la Séléka d'être les principaux auteurs des exactions commises. D'après un ressortissant de l'ethnie Goula rencontré par Xinhua, cet affrontement était prévisible. "Nous, Goula, voulons finir avec les ressortissants tchadiens de l'ex-Séléka, car, ils sont en train d'entraîner le pays vers un conflit religieux", a-t- il ajouté. Déjà, une pétition avait été lancée en juin par un regroupement d'organisations de la société civile pour réclamer le retrait des soldats tchadiens de la FOMAC, en cours de mutation en Mission internationale pour le soutien à la Centrafrique (MISCA) sous mandat de l'Union africaine (UA).

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

DJOTODIA LE MENTEUR

Par peli pon

07/11/2013 12:39

Selon le menteur Dondogba ce sont les partisans de Bozizé qui sèment le désordre et le trouble en RCA.

Oui Djotodia dira que ce sont les pro BOZIZE qui sont à l'origine..

Par sorokate

08/11/2013 12:18

Certainement Djotodia dira que ce sont les pro Bozize qui sont à l'origine de cet incident causant la mort de plusieurs personnes au PK12.

Djotodia a promis le rétablissement d'une paix durable en RCA, même pas deux jours on tue des personnes au PK12.
Président de transition menteur patenté.

Menteur certifié.Honte à lui.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués