SOCIéTé  |    

RCA: c’est reparti pour un nouveau cycle de violence

Par journaldebangui.com et autres médias - 05/11/2013

Des ex-rebelles pillent et incendient une centaine de maisons dans des villages de l’Ouest

 

Des hommes armés issus de l’ex-coalition rebelle Séléka, qui a mené le coup d’Etat contre François Bozizé, ont pillé et incendié vendredi une centaine d’habitations dans deux villages de l’ouest du pays, ont indiqué des sources militaires africaines ce lundi. Il s’agit du village de Vacap et une partie du village Yongoro, situé à environ 400 km au nord-ouest de Bangui. "Tous les biens des villageois sont brûlés. Ces derniers sont tous en brousse", a déclaré sous couvert d’anonymat un officier de la force africaine en Centrafrique (Misca), sans faire état de morts ou de blessés. D’après un témoin, qui s’est confié, "il était 11H00 (10H00 GMT) lorsque ces ex-Séléka ont fait irruption dans notre village. Ils ont commencé par tirer en l’air, ont cassé les portes des maisons, ont pillé nos biens avant de mettre le feu aux maisons". Amnesty International décrit dans un rapport publié le 28 Octobre des «violations des droits de l'homme sans précédent» commises par ces forces.

 


© africatime.com
Des ex-rebelles pillards!
Le climat dans la capitale, Bangui, est tendue
Les gens qui vivent dans des quartiers comme Boy rabe, considérés comme étant pro - Bozizé, sont toujours à l'affût depuis les derniers combats qui ont éclaté en Août, lorsque les éléments de Séléka ont envahi la localité pour, disent-ils, chercher des armes. Plusieurs personnes ont alors été tuées et des milliers ont dû fuir. Beaucoup sont par la suite revenues, mais elles continuent de vivre dans la peur. Les incidents entre civils et membres de l’ex-Séléka intégrés dans l’armée se multiplient, de même que les bavures. Amnesty ajoute dans son rapport: «Le désespoir de la population est plus profond que jamais en raison des violations persistantes et généralisées des droits de l'homme, qui peuvent constituer des crimes de guerre et crimes contre l'humanité».

Le président Djotodia rassure
Et pourtant, le président par intérim Michel Djotodia a tenté de rassurer la communauté internationale en annonçant la dissolution de la coalition rebelle qui l'a mis dans au pouvoir.
La plupart des ex-rebelles ont été officiellement désarmés et cantonnés dans des casernes militaires. Cependant, beaucoup croient que la mesure prise par le président est plus symbolique qu'autre chose, et que les anciens membres de Séléka, qui composent la majorité de l'armée actuelle, continuent leurs exactions contre les populations civiles. Face à ces multiples exactions, des groupes d’auto-défense se sont créées, notamment à l’Ouest et dans le Nord-Ouest, pour faire face aux ex-rebelles, mais aussi pour s’en prendre aux Musulmans, une communauté dont sont issus la majorité de éléments de Séléka. Ces groupes «anti- balaka» sont aussi accusés de commettre des violations graves des droits de l’homme.

Aujourd’hui, le glissement du conflit centrafricain vers le terrain religieux inquiéte les chefs des deux communautés qui ont mené, ensemble, des tournées pour sensibiliser les populations.
Imam Omar Kobine, président de la Communauté islamique de Centrafrique, accuse les politiciens de chercher à manipuler les populations «en instrumentalisant la religion». Pour sa part, l’archevêque de Bangui dénonce les exactions contre les civils et appelle les autorités de la transition à être ferme envers «ceux qui braquent leurs armes contre les civils».

Sur le plan humanitaire, le travail a été rendu plus difficile par les dernières violences à Bossangoa et à Bouar. Les Nations-Unies estiment les besoins urgents à trois millions de dollars alors que le pays compte environ 400.000 déplacés internes depuis le 24 mars, date de la prise de pouvoir par Miche Djotodia. Sur le plan économique, le pays tourne au ralenti avec le départ de beaucoup d’investisseurs

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

grotesque cette Photo

Par NKL

05/11/2013 13:00

Ou est le rapport entre ces Rebelles Congolais et les Centrafricains?

Djotodia n'est pas innocent dans le plan de Nourredine-Déby que seleka met en pratique. Tout ce qu'ils disent d'autre n'est que cafouillage

Par Eric le lucide

05/11/2013 15:17

C'est ce qu'on vous disait depuis,Djotodia est de mèche avec les voyous seleka et fait semblant d'en etre victime. rappelez vous toujours que le mensonge est leur mode de vie . on a vu sur centrafrique libre ,la menace qui pèse sur berbérati toujours avec le mêmes mensonges et prétextes Bozizé pour servir aux cons politiciens qui n'ont pas de programme ,sinon Bozizé bozizé pour les voir gober tous prétexte de massacres de Nourredine,djotodia etc. On nous disait que c'était Assimeh qui faisait si et ça mais il est au chaud là où l'a placé djotodia,pourquoi ça continue? dernière avant la sortie du ce gradé façon seleka qui veut prendre une rue public pour son domaine privé tuant et blessant,une excursion Séléka vers Boyrabe a été circonscrit,après on nous parle de berbérati et de bouar etc où l'image de ces soldats volant des sacs de maniocs etc devraient faire honte à ce régime. Bozié et elements de Bozizé sont ces sacs de manioc? ou de mil?
Depuis toujours l'organisateur de beaucoup de ces massacres n'est autre que Nourredine,l'homme de déby et qu'il veut couvrir en le casant là où il est actuellement pensant lui donner une moins mauvaise popularité, mais chassez le naturel,on l'a vu à l'aéroport et tout ce que vous endurez dans les provinces ,il est le chef du chantier. Assimenh n'est pas net mais lui son sort etant deja scellé avnt bangui par la cpi,dans leur logique le mettre plutot en avant sauvera Nourredine,mais un assasssin est un assassin il a toujours envie de voir et bire du sang,Nourredine continue tranquillement d'organiser le génocide sur ceux qu'ls considèrent ennemi etl'extermination du peuple centrafricain avec la complicité de d2BY ET DE DJOTODIA.
Les martyrs centrafricains ne pourront rester impunis. On ne peut vivre avec ses SS. Les marants ces politiciens qui disent que les politiciens manipulent pour tourner à la guerre réligion. le problème c'est que quand ils tiennent ce raisonnement ,ils ne voient pas plus loin que les actions de resistance de ces populations ou des antibalaka. mais pourquoi ce discours ne sort pas de leur bouche quand les seleka tuaient les centrafricains et des chrétiens? Quelqu'un disaient si dès le départ ils s'étaient mobiliser pour manisfester et dire qu'ils ne veulent as de ça en centrafrique où ils vivent en bonne entente avec les centrafricains,ça aurait pu isoler plus les sélékas,mais beaucoup d'entre se sont mouillés avec les selekas et criaient meme allah akba,c'est leur tour ,les autres vont souffrir ,offrant meme leurs aides et le concours de leurs propres enfants. Quand on veut résoudre un problème,il faut avoir un discours franc,pas celui qu'on fit devant un micro et celui qu'on dit derrière sans moralité. Ce qui se passe et se perpétue est aussi la faute de la passivité et complicité des musulsans qui ne voient ,pour une grande partie,que profit à tirer de cette situation arrivée de djotodia et excès de zèle des sélékas.
Quand ils vous disent de groupes armés à combattre à tel endroit laissant penser que ce sont des milices,il faut bien vous renseigner,c'est souvent un grossier mensonge leur permettant d'aller faire des casses et meurtres.
Comme d'habitude,tous ces politicards ont perdu la voie,un qui tate de montré sa tete avec ce montage de campagne avant l'heure alors que les électeurs tombent chaque jour sous les balles de djotodia-nourredine,car les armes ramassées djotodia les retournent chez les sélékas démarmés comme quelqu'un l'avait expliqué et dernièrement centrafrique libre sur le cas Berbérati que c'est djotodia lui meme qui courtcircuite le programme de désarmement. Ziguélé n' a pas de voix,les centrafricains disaient qu'il se taise pour toujours,il vient nous saouler avec la nomination d'un porte parole. Ca changera quoi? faire la politique ce n'est pas gueuler dans tous le sens,c'est le faire avec sa tete et etre qyuelqu'un de bien elevé. ce n'est pas le cas de marchand de poisson que ziguélé a choisi. Son père n'est pas une référence,s'il a été à son école,lui meme en avait bien bouffé sous patassé d'où l'attachement du poussin qui sait dans quel poulailler il a eu ses premiers grains et comme il ne faut pas mettre ses oeufs dans un seul panier ,comme son père jadis pour juste tourner sa veste pour devenir neveu de bozizé. Bozizé n'ayant pas une présidence calme et que son avenir politique était des projections à faire,le complexé doedipe s'est mis à taper pour se faire un passeport après Bozizé. Des jeunes dont le but est autre que celui d'un peuple ne nous interesse pas. Ziguélé qui aime la grande gueule en critique sur les enfants des autres,n' a t il pas remarqué combien de degré de mal élevé est son porte parole touaboy christian. La nouvelle génération a besoin de modèle en tout pour elever cette population ,pas de bavards en bassesse niveau extrême,j'allais dire tel père,tel fils et vous avez le tableau. Simplement Mr ziguélé doit comprendre que parler beaucoup,brasser du vent ne fait pas un homme ni un pays.
Ndoumba parlait de guatanamo,mais celui que djotodia a ouvert au sous sol de sa maison en plein bangui,les soldats et civils qui disparaisent chaque jour sequestrés pour des raisons fantaisistes et torturés,que dit le mr droit de l'homme tiangaye? Vos pouvoirs là c'est chasser l'autre pour venir s'asseoir et faire la meme chose ou pire. Compatriote,la révolution française a tourné la page de la france,brisons la tyrannie que djotodia-nourredine; Arda,Zyad et assimeh et tout leur clan veulent nous y enfermer

Quel mensonge

Par jean

07/11/2013 14:09

La photo et même larticle correspondent a ce qui se passe a l'Est de la RDC. Cette photo est prise a Goma en RDC.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués